Zibeline n°22 septembre 2009
Zibeline n°22 septembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de septembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 10,5 Mo

  • Dans ce numéro : retour sur le Festival d'Aix.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44 SAISONS GRASSE STE MAXIME Ambitieux et réaliste Fidélité et austérité sont les maîtres mots de la nouvelle saison du théâtre de Grasse : fidélité à la danse et au cirque puisque la scène est conventionnée pour cela ; austérité budgétaire avec un nombre de spectacles revu à la baisse (une trentaine pour une centaine de représentations) et un retour aux spectacles in situ, moins coûteux qu’hors les murs… Une programmation perméable à la conjoncture économique, ce que Jean Flores affiche Pas Perdus de la Cie Dare d’Art A. Chaudron clairement dans son éditorial : « Nos finances commencent à clignoter à « l’orange » ! et nous devons repasser au « vert » rapidement. Pour compenser les baisses de subventions (ou les non augmentations) nous lançons un appel au mécénat en sollicitant des financements privés d’entreprises de la région et en créant ainsi le Club des Partenaires. » Pas de saison au rabais cependant, mais l’affirmation de choix artistiques vers un public plus ciblé : « Au lieu de nous lamenter nous « investirons » sur nos jeunes car le public reste une de nos préoccupations majeures. » Dès l’ouverture le ton sera donné entre festivité, convivialité et austérité ! La compagnie Castafiore, compagne de route depuis 12 ans, offrira une mise en bouche de Stand Alone Zone créé en décembre, tandis que le public, convié à la fête, est invité à apporter à boire et à manger dans un esprit de « mutualisation de tout pour tous » … Le théâtre de Grasse soutient également la jeune scène circassienne dont le talent se répand comme une traînée de poudre : Julien Cottereau, Cie Dare d’Art, Les Argonautes, Étienne Saglio… Même les spectacles de théâtre et les soli ont l’heur de plaire à toute la famille, les uns revisitant les textes du répertoire, les autres braquant leurs projecteurs sur des têtes d’affiche. Quand ils ne combinent pas les deux : Michel Galabru et Philippe Caubère, Romane Bohringer, Francine Bergé et Roxane Borgna, Zabou Breitman, François Morel ou Michel Boujenah. Avec le fascinant court métrage d’animation (oscarisé !) de Suzie Templeton, Raoul Lay et l’Orchestre de Cannes, la musique de Prokofiev mettra à l’unisson petits et grands lors des ciné-concerts Pierre et le Loup. Et c’est sur le fil de la danse que l’on pourra mesurer « la prise de risque » du Théâtre de Grasse, avec une gamme de propositions inventives, étonnantes et revigorantes : Mourad Merzouki, Thierry Vincent et Monique Loudières, Heddy Maalam et Fritz Hauser, Claude Brumachon, Thomas Lebrun. Bref, malgré ce temps de crise qui pèse lourd sur les structures culturelles, Grasse reste un soutien de taille pour les artistes avec pas moins de 10 créations, soit un tiers de sa saison ! MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Theâtre de Grasse (06) Saison 2009-2010 04 93 40 53 00 www.theatredegrasse.com Un Carré multiforme Imposant dans son enveloppe de verre signé Jean- Pascal Clément, Le Carré Sainte-Maxime affiche une première saison audacieuse sous la houlette de Valérie Boronad, ancienne artiste associée à La Ferme du Buisson, et de la cie Artefact. En effet, audelà de son accueil en résidence, Artefact s’associe pleinement au projet artistique en offrant au Carré « un véritable chantier de création ouvert » avec sept spectacles, des rencontres et des répétitions publiques… En guise d’introduction, le festival pluridisciplinaire Entre ciel et terre est dédié « aux quêtes exploratoires, aux esthétiques du merveilleux, au questionnement de l’invisible » : une manière d’affirmer la coloration particulière d’une saison que Valérie Boronad a souhaité « inscrire dans l’air du temps tout en s’adressant à tous ». Ainsi, pour toucher le plus grand nombre et notamment le public jeune qui reste à conquérir, Le Carré propose de regarder le monde contemporain à travers le prisme du cirque, de la danse, du théâtre de rue, de la musique et des arts numériques. Dans ce bouillonnement créatif, on retiendra au premier trimestre la performance hip hop de la cie Alexandra N’Possee, l’émouvante Myriam Boyer dans La Vie devant soi mise en scène par Didier Long (trois Molière en 2008), la voix envoûtante de la chanteuse jazzy Stacey Kent, toute la sensualité du tango livrée à chaud par dix danseurs et le sextet de Daniel Binelli. Ou encore l’immense talent de Catherine Rich au service de Stefan Zweig dans 24 heures de la vie d’une femme adapté par Marion Bierry. Du merveilleux avec Mon Pinocchio de Jean-Pierre Lescot, passé maître dans l’art du théâtre d’ombres et d’objets, et du spectaculaire avec le célèbre ballet Casse-Noisette revu et corrigé par le Cirque national de Chine. De l’expérimental enfin, avec Mylène Benoît et sa cie Contour progressif qui convoque la danse et les arts numériques et interroge l’influence du jeu vidéo sur le monde réel… Ce qui ressemble à un chassé-croisé entre têtes d’affiche et artistes émergents, nouvelles écritures et textes du répertoire, imaginé par un tout nouveau pôle culturel varois richement doté de deux salles de spectacles, d’un espace d’exposition, d’une médiathèque et d’un complexe cinématographique. Impossible de ne pas s’en réjouir, d’autant que l’offre de qualité la plus proche est à plus de 60 kilomètres… à Grasse, Draguignan ou Châteauvallon ! MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Carré Léon Gaumont Saison 2009-2010 Sainte Maxime (83) 04 94 56 77 77 www.carreleongaumont.com Nos Limites Renaud Vezin
CHÂTEAUVALLON DRAGUIGNAN LES COMONI Châteauvallon, plus dépaysant que jamais Hétéroclite comme toujours, ouverte sur le monde, la nouvelle saison du CNCDC Châteauvallon à Ollioules dessine une cartographie originale, riche de terres vierges et de paysages familiers. La première expédition se déroule du 18 au 23 septà l’occasion d’une semaine de présentation de saison organisée par Christian Tamet et son équipe, à la fois vitrine festive, carte d’identité du lieu et levier des réservations à venir… Pour 1 euro seulement, le public peut accéder aux lectures spectacles de Bartleby d’Herman Melville avec Daniel Pennac et de La main coupée de Blaise Cendrars avec Alain Cesco-Resia, découvrir le salon de musique iranienne de Shanbehzadeh, et retrouver la verve de Fellag dans Comment réussir un bon petit couscous avec Bruno Ricci. Enfin, emballé par l’exposition de François Daireaux produite en février dernier par la Villa Tamaris à La Seyne sur Mer (voir Zib’16), Châteauvallon invente une suite originale dans le hall du théâtre couvert sous la forme d’une carte blanche. Cette mise en bouche sera suivie d’un temps fort de cirque, les 25 et 26 sept, avec le « duo pour rire » Mathurin Bolze et Hedi Thabet et les deux soli de la compagnie Moglice-Von Verx, celui de la trapéziste Chloé Moglia et celui de Melissa Van Vépy en duel avec un crochet de levage géant ! Après cette rentrée en fanfare, le voyage au long cours se poursuivra ponctué de haltes cosmopolites, de révélations et de fidèles compagnonnages. Histoire Formes inventives Dire que le théâtre jeune public a beaucoup à apprendre au théâtre pour adultes ne relève pas de la pirouette paradoxale. On s’y interroge sur la réception, sur l’entendement du public, et la préoccupation des artistes est de toucher à l’universel, à ce qui nous fonde en commun. Et, surtout, de le donner ressentir simplement à l’entendement de tous. Le pôle jeune public du Revest fait partie de ces lieux-là. Lié au Massalia ils font certaines fois programmation commune : cette année tous deux accueillent Thierry Bédard, Volchok, Philippe Dorin ou Jean-Pierre Lescot… Mais le pôle varois se consacre, davantage encore que son grand frère historique, au théâtre d’objet, aux petites formes qui parlent à l’imaginaire enfantin, à la danse qui met en scène les transformations du corps. La saison commencera par Être le loup dès les 19 et 20 septembre : lors des journées du Patrimoine, dans les champs, avec la Cie Orphéon, il s’agira d’écouter l’histoire de cet homme recruté par l’ANPE pour un emploi de Loup… Après cela il y aura le cirque moderne, un ciné concert, et le spectacle bouleversant de Daniel Danis, Kiwi. À voir tout près de ses enfants, plutôt ados, en les rassurant sur la dureté du monde. AGNES FRESCHEL Volchok Philippe Laurençon de conforter ses liens avec Sophie Perez et Xavier Boussiron pour un Gombrowiczshow totalement déjanté, avec Omar Porras qui revisite Les fourberies de Scapin, Philippe Decouflé qui ouvre les portes Les Comoni Saison 2009/2010 Pôle Jeune Public Le Revest-les eaux (83) 04 94 98 12 10 polejeunepublic.com Coeurs croisés Agathe Poupeney Depuis l’arrivée d’Odile Thiériot à la tête des Théâtres en Dracénie, le nombre des spectacles s’est multiplié. Leur pertinence aussi, et le public a suivi : la fréquentation est excellente, et les subventionneurs se réjouissent que leur pôle théâtral soit aujourd’hui le plus fréquenté du Var. Cette année la saison proprement dite, dans les murs du théâtre de Draguignan rénové, commencera un peu en retard en raison des travaux de sécurité initiés cet été : c’est le 14 nov que le public pourra retrouver sa salle de 750 places, pour un spectacle événement de cirque vietnamien. D’ici là, hors les murs, une véritable fête les rassemblera le 2 oct : un Hommage à Istanbul emmené par la cie Montanaro et des musiciens méditerranéens pour un répertoire arabo andalou, suivi d’une pluie de plumes d’anges, ballet aérien conçu par les Studios de cirque de Marseille. Puis un autre spectacle gratuit, L’Homme semence, d’après le récit autobiographique de l’habitante d’un village privé d’homme par la guerre… le 9 oct à Taradeau, le 10 oct à Bargemon, le 11 oct à Châteaudouble. Et comme chaque année, le festival des Musiques insolentes les 16 et 17 oct… salle Lilly Pons, avec en particulier Jean-Marc Montera et Ahmad Compaoré. i SAISONS de son music-hall dans un spectacle réservé aux adultes, Cœurs croisés, ou encore Joël Pommerat en résidence pour son étude d’anthropologie théâtrale Je tremble 1 et 2… France, Argentine, Italie, Orient, Afrique : Châteauvallon s’affranchit de toutes les frontières et instaure même un nouveau cycle, Noir comme l’amour, qui met en avant la culture noire sous toutes ses formes et dans toute sa diversité. Avec, par ordre dispersé d’entrée en scène, les compagnies chorégraphiques Salia Ni Seydou, Raphaelle Delaunay et Faustin Linyekula, l’orchestre The Black Rock Coalition, la metteur en scène Eva Doumbia, la chanteuse Dobet Gnahore et les huit musiciens congolais de Staff Benda Bilili… C’est dire si les sillons creusés par Châteauvallon ouvriront l’imaginaire collectif sur de nouveaux espaces. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Saison 2009/2010 04 94 22 02 02 www.chateauvallon.com/reservation Draguignan fait rêver ! Place des anges Bozio Après la réouverture, pas moins de 42 spectacles sont programmés : les habituels festivals de danse et jeune public -la scène est conventionnée pour celaet le temps de cirque. Mais aussi beaucoup de théâtre : le Phèdre de Renaud Marie Leblanc, La Douleur de Duras/Chéreau/Dominique Blanc, Le Jour où Nina Simone a arrêté de chanter… Une saison très riche, sur laquelle Zibeline reviendra dans quelques semaines… Ce qui ne doit pas vous empêcher de vous abonner dès à présent –à l’office du tourisme jusqu’au 15 oct, durant la durée des travaux ! AGNES FRESCHEL Saison 2009/2010 Théâtres en Dracénie (83) 04 94 50 59 59 www.theatresendracenie.com 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 1Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 2-3Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 4-5Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 6-7Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 8-9Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 10-11Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 12-13Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 14-15Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 16-17Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 18-19Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 20-21Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 22-23Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 24-25Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 26-27Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 28-29Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 30-31Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 32-33Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 34-35Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 36-37Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 38-39Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 40-41Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 42-43Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 44-45Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 46-47Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 48-49Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 50-51Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 52-53Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 54-55Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 56-57Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 58-59Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 60-61Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 62-63Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 64-65Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 66-67Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 68-69Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 70-71Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 72-73Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 74-75Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 76-77Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 78-79Zibeline numéro 22 septembre 2009 Page 80