Zibeline n°21 août 2009
Zibeline n°21 août 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de août 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : la culture est-elle rentable ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 FESTIVALS MUSIQUE Ça sent le bouchonné Face to face Espace photos Méfiez-vous du bon rouge en plein soleil, de l’abus de rosé à l’apéritif, et du blanc avec les coquillages. Ils ont tous les trois la vertu de vous faire voir les choses en double paraît-il. Dans le cadre de Music en Vignes, du 22 au 24 Juillet, c’est plutôt le double des artistes qui sera proposé pour trois soirées… Les musiciens de Bill Haley, un hommage à Genesis, et 20 clones de l’Orchestre de GlennMiller feront semblant de jouer comme leurs maîtres. Dans le premier cas, avec les Comets, ce ne sera pas difficile, un peu de gomina fera l’affaire pour masquer les cheveux grisonnants de ces rescapés de l’age d’or du rock’n roll. Plus dur pour la suite du menu (Phil Collins n’a plus de cheveux), la musique des Genesis : le rock progressif unique que seuls ses créateurs ont su délivrer (la preuve, quand Phil a quitté le groupe, le son s’en est allé…) se joue difficilement en version Karaoké. Enfin, sont-ce donc les membres originaux du Miller’s Band qui essaient avec nostalgie de faire revivre les mélodies déjà nostalgiques du chef d’orchestre disparu pendant la dernière guerre ? Si l’on compte bien, ils seraient tous bientôt centenaires ! Pour avoir déjà vu ce big band programmé plusieurs fois, sans jamais le même personnel, on peut vous assurer qu’il n’est pas composé de spectres des années folles… Alors s’il vous plait, serveznous de l’authentique, pas de l’éventé, sinon je sors de table… X - RAY www.chateauparadis.com/news.php Pierres lisses Une escale restant à quai, la date la plus groove a été annulée pour ce festival en Arles qui suit le calendrier des festivités des Suds : une décision de dernière minute que l’on ne finira pas de regretter, tant le reggae dub néo-zélandais de Fat Freddy’s Drop n’avait pas brillé sur la scène de l’Espace Julien et méritait une seconde chance… et tant la blondeuse soul Alice Russella tout pété cette année, mais confinée sur de trop petits espaces ! Les Escales du Cargo au Théâtre Antique se résumeront donc cette année à deux soirées, une déception par rapport aux éditions précédentes (Ah, Massive Attack…). Le 23 juillet, les zazous de Caravan Palace rencontreront les titis parisiens de Java : cela sent un peu le vintage, mais ça devrait passer avec du bon fromage Peter von Poehl Frank Loriou Le Corbeau du rocher Les Nuits du Rocher fêtent leur vingtième édition. Fort de grands moments comme ceux partagés avec Julia Migenes ou le Fado de Misia, ils ont aussi accumulé les problèmes de gestion et un manque sérieux de communication pertinente, avec fort peu de relais, et pas de site… Suivant que l’on considère la bouteille à moitié pleine ou vide, on sera donc déçu du programme de cette année, ou heureux que cet évènement se pérennise ! Après des débuts classiques les 10 et 11 juillet (Mozart et Gounod), c’est le reggae local qui sera à l’honneur cette année, le 18 juillet, avec une vieille garde volatile parrainant les jeunes lionceaux des Rascal riddim Band. Jo Corbeau avait déjà partagé la scène avec eux en début d’année (au Poste à Galène) dans un grand plaisir communicatif et un passage de relais plutôt égal et positif. Si la jeunesse des deux chanteurs délivre des textes tantôt rageurs ou mystiques, ils arpentent le chemin du live dans la foulée de leurs aînés (le Angélique Ionatos et Katerina Fotinaki Julie Carretier mouvement reggae s’est déclaré ici il y a plus de vingt ans...). Notre oiseau méditerranéen saura nourrir ses ouailles et mettre tous ces jeunes gabians dans leur nid, après le succès mérité rencontré à la fête du Panier. Se souvenant des lancers de pavés comme des ricochets de galets sur les rives de l’Huveaune, il sera le Roc de ces nuits du Rocher, « sur un rythme de rock reggae » … avant Angélique Ionatos et Katerine Fotinaki pour un beau duo méditérranéen guitare et voix (le 23 juillet) et Michel Jonasz le 24, seul événement payant de ces nuits si diverses… X - RAY 04 42 02 46 50 www.vitrolles13.fr et une baguette ! Mais le 25 juillet, la nourriture sera aseptisée : entre un Peter Doherty imberbe et un(e) autre pierre encore plus lisse, on pense à la phrase de Graham Coxon, chanteur de Blur : « le folk est trop mielleux et vieillot pour être joué aujourd’hui » ! En tout cas, Peter Von Poehl a eu un succès dans une réclame télé, tout comme The Dø et Yael Naïm programmés l’an dernier : l’inspiration semble se puiser dans les tubes cathodiques conformistes ! Quel dommage, vraiment, que cette annulation de la première date ! … X-RAY www.escales-cargo.com Bizarroïdes et nécessaires Toujours aussi combatif, le Festival de musiques inclassables Gare aux Oreilles s’installe au Thor (les 28 et 29 août) et à Villeneuve-lez- Avignon (le 30) pour continuer sa résistance artistique. Emmené par le collectif inouï (Inouï Productions), le festival entend bien poursuivre sa quête d’utopie, et, citant Théodore Monod, rappelle que la notion a trait à « l’irréalisé, non l’irréalisable », invitant des artistes « pour leur radicalité, leur aimable insolence, leur engagement sans concession. » Ainsi, au Thor Gilles Laval ouvrira les festivités en solo, suivi des musiciens insolents et fantasques de l’Ensemble rayé (le 28). Le lendemain, toujours au Thor, Pierre Bastien et ses machines aléatoires précèderont le quartet rock et jazz de Tapetto Traci. Enfin, à Villeneuve (le 30), la cie de l’Escabelle évoquera sa vision du Sexe faible dans une écriture textuelle, musicale et scénographique avec des textes de P.Bourdieu, V. Despentes, M. Duras, J. Mansour… Ça vous fera du bien au-delà des oreilles… DO.M. Festival Gare aux oreilles Inouï Productions Du 28 au 30 août Le Thor, Villeneuve-lez-Avignon 04 90 89 13 49 www.collectif-inoui.org
Pour tous les gaouts ! Désormais incontournable dans le paysage festivalier de la côté méditerranéenne, Les Voix du Gaou est un rendez-vous scénique éclectique prêt à satisfaire toutes les obédiences, ou presque Si on ajoute à cela un cadre exceptionnel, les pieds dans l’eau sous le soleil de la presqu’île du Gaou à quelques riffs de Six-Fours, on se dit qu’on a touché le gros lot ! Il n’y a qu’à se souvenir du choc Stooges du roc Iggy il y a quelques années dans ce lieu magique. Alors que nous réserve 2009 ? Quelques stars en devenirs, d’autres sur le retour, et une qui nous manquera certainement, le regretté Alain Bashung dont la date n’a pas été réattribuée. Lenny Kravitz ouvrira le bal (15/7), suivit de Bernard Lavilliers et d’une Rokia Traoré qu’on va finir par se lasser de re(re)revoir après son passage à Font-Robert (17/7). Philippe Manœuvre et sa célèbre paire de lunettes nous concoctent un cocktail explosif avec Second Sex, Les Prostitutes, Appletop et Dharma Poject (18/7). Mais on ne trouvera certainement pas les mêmes fans pour Alpha Blondy Luberon du Monde Robion, joli village situé dans le nord Luberon tranche clairement avec les festivals parfois empoudrés de quelques communes plus au sud. Avec le thème métissé et coloré Musique du Monde, les vauclusiens et les vacanciers vont pouvoir goûter Le frais de la Rue Sors de chez toi ! sonne comme une injonction à laquelle on peut difficilement résister… 3 e édition de ce festival alpin qui tient la route, ou la rue devrait-on dire au vu de l’affiche que propose l’association Le son d’en haut : 3 journées bien remplies entre musique et arts de la rue, avec une ouverture flamboyante assurée par La Rue Kétanou (le 7 août). Les trois compères, qui viennent de sortir leur 3 e album studio (voir p 57), entraîneront à coups sûrs dans le sillage de leurs rythmes mélangés rap, flamenco, tziganes. Sans compter qu’ils seront précédés des groupes rock et chanson française Bardan, Boulevard des Airs et Jagas. Le lendemain, dès l’après-midi seront proposés des ateliers arts de rue, stands et jeux, avant Titi Robin Louis Vincent (21/7), les très attendus Motorhead (22/7) et Bénébar (23/7), ce qui enlève l’exclusive touche rock qu’on avait insoucieusement collé à ce festival ! Les Fatals Picards et Asian Dub Fondation (24/7), Grand Corps Malade (25/7), Tryo + Pep’s (28/7) et une clôture chanson autour de Zaza Fournier et son accordéon, Pascale Picard, Audrey Lavergne, Izia et Lone Kent (29/7) ne contrediront pas cette volonté d’ouverture à des registres différents. Nouveau ! Les deux scènes qui permettent de déambuler expérimentent une nouvelle charte éco-citoyenne. Ce type de démarche écologique reposant trop souvent sur l’opportunité d’un effet d’annonce, souhaitons que la dimension donnée à cette charte soit à la hauteur de ses ambitions : transports non polluants et alternatifs, moyens de communications non polluants, tri à la fraîcheur sans fard du théâtre de verdure, pour une programmation qui fait le tour du monde du 16 au 25 juillet. La Fanfare Muette et le jazz manouche de Samarabalouf (16/7), les chants traditionnels de Kaajal et l’indie electro world de Masaladosa (17/7), le musique et la danse afrocubaine de Cachimbo et la salsa cubaine de Candela Mi Son (18/7), le métissage de musiques tziganes et arabo-andalouses de Imaz’ellia (22/7 à la Bastide de la Roumanière), la danse tribal-fusion de Nadyka et le soul jazz trip-hop de Djazia Satour (23/7), les percussions brésiliennes de Mata Verde et les mosaïques de des déchets, économie d’énergie, sensibilisation des festivaliers et des participants… Ce ne sera pas du luxe par rapport aux éditions précédentes ! FRÉDÉRIC ISOLETTA Les Voix du Gaou du 15 au 29 juillet Six Fours les Plages 04 94 34 93 50 www.voixdugaou.fr fêtes gitanes et d’arabesques orientales du Titi Robin Trio (24/7), le jazz afro-latino de Yakoba et l’afro beat de Fanga (25/7) composeront le kaléidoscope épicé de la treizième édition du Festival Universel de Robion ! Un goût de l’authentique qui ne parie pas sur la (con)fusion des genres, mais sur la mise en évidence de leurs particularités culturelles… F.I. Festival de Robion Du 16 au 25 juillet 04 90 05 84 31 www.festival-robion.com que les jeunes musiciens de Drunk Souls, Avis de Batard et Smoof ne viennent défendre leur formation face au vote du public, l’auteur/compositeur Pep’s clôturant la soirée. Enfin, bal musette avec Emmanuel Patras pour finir en beauté (le 9), vous ne serez pas sorti de chez vous pour rien ! DO.M. Sors de chez toi ! Du 7 au 9 août Saint-Étienne en Dévoluy (05) 04 92 58 91 91 www.sorsdecheztoi.com 17 Alpha Blondy Youri Lenquette Uzès en France Pourquoi des milliers de gardois, marseillais, avignonnais, montpelliérains et j’en passe, attendent-ils avec fébrilité le premier week-end du mois d’août ? Pour se rendre aux Électros d’Uzès ! La splendide cité médiévale gardoise accueille chaque année, après les fans de danse contemporaine (Uzès danse) et de musique classique (Nuits musicales d’Uzès voir p.15), de nombreux festivaliers vacanciers férus d’électro. Du 7 au 9 août quelques pointures des platines vont se succéder aux manettes au pied de la Tour Fenestrel : DJ Mehdi, Surkin, Bobmo, Andre Dalcan (7/8), Paul Ritch, Jennifer Cardini, Danzca, Greg Delon (8/8), D’julz, Rodriguez junior, Scan X mais surtout le déjà vénérable Laurent Garnier qui a choisi Uzès pour présenter en live son dernier album (9/8).F.I. Les électros d’Uzes (30) Du 7 au 9 août De 21h à 3h, 10 euros par soir Laurent Garnier Nick Ivins BR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :