Zibeline n°20 juillet 2009
Zibeline n°20 juillet 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de juillet 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 10,6 Mo

  • Dans ce numéro : les festivals débutent... les saisons s'annoncent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
74 ÉDUCATION PRIX LITTÉRAIRE DES LYCÉENS LIB. D’ATHÈNES Littérature en fanfare ! La 5 e édition du Prix littéraire des lycéens et des apprentis de la Région PACA s’est déroulée aux sons de la fanfare Samanakoa le 28 mai au Dock des Suds. Ambiance ! Il s’agit de favoriser la lecture de créations littéraires et graphiques contemporaines auprès des adolescents. Avec l’aide de l’Agence Régionale du Livre (ARL), de la Régie culturelle, de la Direction des Affaires Culturelles (DRAC) et des Académies d’Aix-Marseille et Nice, ce généreux projet s’affine chaque année. de BD géantes, de fabrication d’images ont été véritablement pris d’assaut. Les écrivains et les dessinateurs présents se sont prêtés à des jeux graphico-littéraires animés par les comédiens des compagnies La Rumeur et Qanik portant vêtements de marmitons et maîtres-queux ! Jeunes en fête Ainsi 12 ouvrages d’auteurs français ou étrangers traduits ont été lus, analysés par les élèves de 29 établissements dont deux CFA (Centre de Formation d’Apprentis). Ces livres avaient été minutieusement sélectionnés par un comité d’enseignants, de bibliothécaires qui opèrent chaque année un choix difficile après des vacances d’été studieuses. Six romans et six BD sont ainsi proposés chaque année aux établissements, et l’opération concerne environ 1000 jeunes qui sont les jurés du Prix. Ils étaient donc rassemblés pour présenter les différents travaux élaborés autour des livres : théâtre, vidéos, photos, textes... Ateliers d’écriture, de graphisme, Lauréats en lumière Puis les représentants des deux Académies, de la région PACA et de l’ARL ont décerné le prix en compagnie de deux représentants des élèves. En sélectionnant des fictions qui évoquent des problèmes de vécu, de construction de la personnalité, de confrontation aux autres, les adolescents ont fait preuve d’une grande maturité. C’est Wisconsin de l’américaine Mary Relindes Ellis qui obtient le Prix pour le roman ; dans les réunions préparatoires (voir Zib’17) les lycéens avaient déjà marqué beaucoup d’intérêt pour son récit, centré sur des conflits familiaux et la difficulté de vivre. Cyril Pedrosa, quant à lui, était couronné pour sa BD Trois ombres qui traite avec sobriété de la perte d’un enfant dans un récit aux tonalités fantastiques et au dessin vigoureux en noir et blanc. Chacun a remercié des lecteurs exigeants et attentifs, affirmant combien cette expérience et ces rencontres les ont enrichis. CHRIS BOURGUE Les lauréats Cyril Petrosa, Mary Relindes Ellis et Alain Hayot Conseil Régional Wisconsin - Mary Relindes Ellis – éd.Buchet-Chastel (22 euros) Trois ombres - Cyril Pedrosa – éd. Delcourt (17,50 euros) Jeunes en vitrine ! Les vitrines attractives de la Librairie d’Athènes du CRDP (Centre Régional de Documentation Pédagogique) attirent désormais un public plus varié, dans une librairie largement ouverte au pied des escaliers de la gare St Charles. Bien au-delà des enseignants, tous ceux qui veulent offrir aux enfants des livres intelligents trouveront là désormais leur bonheur. Son directeur a voulu mettre en évidence des la librairie d’Athènes X-D.R ouvrages de culture générale et artistique, avec une large place à l’image, au cinéma et au patrimoine local. Le 27 mai, une vingtaine d’éditeurs ont présenté les nouveautés de la prochaine rentrée, insistant sur l’apprentissage des Langues au côté des éditions spéciales du CRDP et du SCÉRÉN (Service Culture). Les albums de la collection Pont des Arts (éditions du CRDP) ont été particulièrement remarqués : ils permettent aux jeunes lecteurs de pénétrer dans une aventure qui est aussi celle d’un tableau. Jolie façon d’appréhender l’histoire des arts, la lecture et l’écriture ! À travers la collection ils entrent en contact avec Miro, Brueghel, Chagall, le douanier Rousseau et Degas, le dernier-né. Remarqués également : Histoire d’une ville : Aix en Provence avec plan, riche iconographie et surtout un livre sur René Char, Seules les traces... à l’usage des élèves à partir de la 3e, mais aussi des enseignants, auxquels Char fait souvent peur comme le disait son auteur, Norbert Bernard, venu présenter le livre et qui conseillait de parcourir les « paysages poétiques » de Char avec confiance. CHRIS BOURGUE Librairie d’Athènes, 31 Bd d’Athènes, Marseille
FONDATION LOGIREM PLJM ENSDM ÉDUCATION 75 Pour lire tôt Depuis 16 ans le Prix du Livre Jeunesse de Marseille (PLJM) suscite dès l’école l’addiction de la lecture ! L’Association Libraires à Marseille, le CG 13, l’Inspection Académique, les Bibliothèques Municipales, la DRAC, unissent leurs efforts pour aider les enseignants, de la maternelle au collège, à engager leurs élèves sur un projet d’une année. Ceux-ci choisissent une série de livres dans l’abondante production de la littérature Jeunesse contemporaine, adaptée au profil de leur classe, ils travaillent avec le CDI de l’établissement, la Bibliothèque et la librairie du quartier. Durant l’année ils lisent, discutent, rédigent des fiches, pratiquent des ateliers d’écriture, et rencontrent si possible des écrivains. Cette année le projet a concerné 16 maternelles, 17 écoles et 22 collèges soit environ 5500 élèves. Et le nombre de livres lu par chacun est conséquent ! En fin d’année un groupe d’élèves défend le livre que la classe a préféré devant les enfants des autres établissements. À la fin tous les enfants votent et élisent ainsi le livre de l’année ! Les gagnants auront le plaisir d’accueillir l’écrivain ainsi sélectionné dans leur classe. Cette année la classe de 5 e A du collège Chape et son professeur Marie-Noëlle Hugues ont fait triompher Brigade Sud : la disparition de Jean-Luc Luciani (éd.Rageot). Parallèlement les enfants réalisent des travaux plastiques exposés dans les vitrines des librairies partenaires. Ce qui donnera lieu également à un prix à l’issue des expositions. CHRIS BOURGUE Le PLJM a été décerné le 4 juin à la bibliothèque de l’Alcazar La jeunesse de la danse Nous sommes dans les années 24, le monde se remet de ses déchirures, l’art se libère des carcans anciens, le corps ludique et sportif prend enfin conscience de sa force et de sa beauté. C’est ainsi que s’ouvre le spectacle de fin d’année des élèves de l’Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille. Légèreté, fraîcheur, jeu expressif de tous, jusqu’aux danseuses qui miment les jeunes filles cancanières. Toute l’école défile, présentant le résultat des apprentissages techniques, danse sur pointes, équilibres, arabesques, diagonales, pas de deux, sauts, entrechats…Les classes, des plus petites aux sections professionnelles, font preuve d’une belle maîtrise, et d’une remarquable occupation du plateau. Mais on est loin de simples démonstrations : le spectacle, abouti, retrace les différentes étapes des danses classique et moderne, traversé par l’écho d’Isadora Duncan et sa fluidité inspirée de l’antiquité, ses jeux de foulards ; il s’interroge également sur la charge expressive de la danse classique, travaille sur les équilibres des corps, la chute, les pulsions premières, libératoires, énergie qui se débride… Mention particulière aux classes de garçons, qui les années précédentes semblaient peiner à côté de celles des filles. Les progrès sont époustouflants, et une belle technique s’allie désormais à leur jubilation sur scène, un bonheur qui séduit les spectateurs. Ces derniers sont frustrés de ne pouvoir applaudir la troupe au grand complet sur scène. Espace trop restreint des coulisses oblige ? L’ENSDM a en tout cas fourni la démonstration, s’il en était besoin de l’excellence de la formation qu’elle dispense. MARYVONNE COLOMBANI L’ENSDM s’est produite au Pavillon Noir dans le cadre de La Danse dans tous ses Etats Artiste à partager... Oeuvre de Yazid Oulab X-D.R Dans le but d’améliorer la qualité de vie de ses locataires la Logirem et sa fondation ont réfléchi à un projet de résidence d’artiste. Il s’agissait de mettre un artiste marseillais en immersion dans un territoire, avec ses habitants. C’est la Résidence La Bricarde dans le 15 e arrt de Marseille, à côté de Grand Littoral, qui a été choisie : 686 logements, 2100 habitants de toutes origines, 36% de chômeurs. Les associations qui oeuvrent dans le quartier ont été consultées et associées ; le FRAC, la DRAC, le CG, Marseille Provence 2013 ont apporté leur soutien. La Fondation a lancé début 2008 un appel aux candidatures. Le dossier de Yazid Oulab a été retenu à l’unanimité : son expérience en ateliers, ses qualités relationnelles, son désir de se mettre à l’écoute des habitants ont séduit le jury. Un local commercial de 50 m² au coeur de la résidence lui a servi d’atelier et de point de rencontre. Du dialogue avec les habitants ont surgi des objets importants de leur histoire ; Yazid les a mis en matière, en volume avec eux, réalisant in fine leur forme en résine. Le 27 mai, les habitants, l’artiste et leurs invités réunis autour d’un buffet préparé par les habitants ont admiré sur les murs des bâtiments quatre oeuvres représentant des objets du quotidien et de la mémoire collective : clés, gomme et encrier, dominos, brouette. Un carnet de bord va être publié et une dernière Yazid Oulab devant une ses ouevres X-D.R installation est encore en chantier. Visiblement, le partage de l’artiste est une recette qui marche ! CHRIS BOURGUE Fondation Logirem 04 91 28 04 38



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 1Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 2-3Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 4-5Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 6-7Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 8-9Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 10-11Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 12-13Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 14-15Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 16-17Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 18-19Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 20-21Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 22-23Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 24-25Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 26-27Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 28-29Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 30-31Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 32-33Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 34-35Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 36-37Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 38-39Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 40-41Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 42-43Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 44-45Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 46-47Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 48-49Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 50-51Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 52-53Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 54-55Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 56-57Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 58-59Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 60-61Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 62-63Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 64-65Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 66-67Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 68-69Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 70-71Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 72-73Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 74-75Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 76-77Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 78-79Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 80