Zibeline n°20 juillet 2009
Zibeline n°20 juillet 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de juillet 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 10,6 Mo

  • Dans ce numéro : les festivals débutent... les saisons s'annoncent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
111 : P.www.anton OLIT A du orneL.1ML15r1 THÉORIE ET PRATIQUE TIUNNFIIRE DE LA LUTTE GAGNRNTE de William Mathieu volution.fr AVIGNON 10-26 JUILLET 2009 RELÂCHES 15 ET 21 JUILLET DES HIVERNALES "[QUAND "QUAND LES REGIONS SEN MELENT_" c r Festival Off Avignon 09 20090 8 au 31 jLffllet j Théâtre de l'Ange Rue des Teinturiers DELGADO FUCHS CIE AUR IA-RITA to-RITA CIDFF [IT I CIE EPIDERME-NIG LAS HUBERT LA VOUIVRE I AMBRA SENATORE I CIE ONSTAP - HASSAN RAZAK I CIE PROPOS-DENIS PLASSARD I RAPHAEL HILLEBRAND ET SÉBASTIEN RANIIREZ-CLASH 66 CIE LA LISEUSE-GEORGES APPAIX I CIE PASCAL MONTROUGE- OBJETS CHOREORAPHIOUES CHOREGRAPHIOUES WWWHIVERNALES-AVIGNON.HIVERNALES-AVIGNON.COM O4 049O 90 8211 33 12 théâtre DURANCE W1LG V baza _Ç(Y4) 09/07 ABD AL MALIIC MALIIr 4 URBANSW1NG URBANSWING SQLTNDSYSTE3I I0/07 ROI{IA TRAORE + SUPER RAIL BAND DE BAMAKO = — -11/07 MAXIME LE FORESTIER ISEYRUIS + OELINE MASTRORELLI — = 24/07 BEVERLY JO SCOTT + CALVIN RUSSELL 04 92 64 02 64 - www.theatredurance.com r'l'.îCA THÉÂTRE DES DOMS 8 28 JUILLET 2009 La Vitrine Sud de la Création en Belgique Francophone RÉSERVATIONS : 04 90 14 07 99 o WWW.LESOOMS.EU WWW.LESOIJMS.EI1 I818 P43 ESCALIERS SAINTE-ANNE
AVIGNON FESTIVALS 05 Le In fait son cinéma ! Vincent Baudriller a dévoilé, dans une traversée arbitraire, l’ensemble du Festival d’Avignon, ne tarissant pas de superlatifs pour qualifier un programme qui renoue avec le cinéma et le regard documentaire. « Chaque projet est une petite entreprise et une longue bataille » explique le co-directeur, après deux ans passés à se nourrir de l’histoire de l’artiste associé, Wajdi Mouawad. La 63 e édition sera marquée par sa présence : pour la première fois le Festival s’associe à un metteur en scène qui est aussi un auteur. Wadji Mouawad raconte une épopée humaine à travers quatre retours aux sources. L’histoire d’un fils qui revient au pays enterrer son père, celle d’un frère et d’une sœur qui découvrent leur pays natal, et les secrets de leur mère… Dans une langue extrêmement lyrique, mais sèche aussi quand elle se fait douloureuse, l’auteur Libanais exilé en France puis devenu Québécois -il dirige aujourd’hui le théâtre français d’Ottawa- retrace l’histoire universelle des plaies humaines, de ces silences d’après l’exil, des guerres civiles, des massacres, et des mensonges politiques. Son quatuor Le sang des promesses commencera par une longue nuit dans la Cour avec trois pièces, et se terminera à la Carrière Boulbon, en s’ouvrant sur d’autres Ciels. Nouveau théâtre épique L’épopée est sans doute le fil conducteur de cette édition, qu’il a concoctée depuis deux ans avec les deux directeurs d’Avignon. Une forme ancestrale, mythique comme Homère, et liée à depuis toujours à la guerre, à l’exil, et aux refondations. Jeanne Moreau ouvrira le bal avec La guerre des fils de lumière contre les fils des ténèbres, premier spectacle théâtral du cinéaste israëlien Amos Gitaï, d’après le récit de l’historien Flavius Josèphe, la Guerre des Juifs. Outre la reprise de Mon Képi blanc, sidérante plongée dans l’intimité hurlante d’un légionnaire, Hubert Colas proposera une mise en scène de son dernier texte, à paraître : Le livre d’or de Jan, portrait diffracté d’un absent par sept de ses amis… Quant à l’auteur/acteur Dieudonné Niangouna, il reviendra sur la guerre du Congo-Brazzaville de 97, dans Les Inepties Volantes, aux Célestins. La Chartreuse accueillera une expérience théâtrale sur la guerre, une pièce du musicien Zad Moultaka, créée dans deux espaces distincts qui échangeront leurs spectateurs à l’entracte. Puis du théâtre-vidéo inspiré d’une pièce « un peu folle » de Thomas Bernhard, Une Fête pour Boris. Une histoire de cul de jatte, mise en scène par le québécois Denis Marleau, qui avait déjà marqué le festival avec son spectacle Maîtres anciens. Retours Autres artistes ayant déjà fait sensation : à Boulbon, le chorégraphe flamenco Israel Galvan présente un spectacle autour de l’apocalypse, « clin d’œil à Coppola ». À Chateaublanc, Jan Lauwers reprend l’intégralité de sa trilogie Sad Face/Happy avec la création La maison des Cerfs, un Bazar du Homard sacrément foutraque et La Chambre d’Isabella, grand succès de l’édition 2004, qui n’a pas très bien vieilli… Et Krzysztof Warlikowski installera sa gravité naturelle dans la Cour, pour y créer (A)Pollonia, épopée de toutes les guerres inspirée de sa Pologne natale, mais surtout d’Eschyle, Euripide et Jonathan Littell. Pippo Delbono revient, et on s’en réjouit, avec la 1 re en France de La Menzogna. Dans la même mouvance, le canadien Dave St Pierre présentera Un peu de tendresse bordel de merde ! Et Jan Fabre interrogera une fois de plus ses limites dans Orgie de la tolérance : un oxymore dont on espère qu’il ne sous-tendra pas une idéologie douteuse (faut-il faire l’apologie de l’intolérance, donc ?). Plus « classiques », Johan Simons et Paul Koek monteront un texte dramatique ! Casimir et Carolinede Ödönvon Horvath, un drame socio-amoureux joué par des acteurs annoncés comme des « bêtes de scène ». Autre moment très attendu, la première expérience théâtrale du cinéaste Christophe Honoré entraînera Clotilde Hesme et Emmanuelle Devos dans une intrigue amoureuse : Angelo, tyran de Padoue, une pièce peu montée de Victor Hugo, à l’Opéra Théâtre. Une fête pour Boris Stephanie Jasmin La Menzogna Jean-Louis Fernandez D’autres formes Des spectacles seront accueillis durant tout le festival, « pour qu’ils aient le temps de s’installer ». Joël Jouanneau dirigera, entre autres, Jacques Bonnafé dans Sous l’œil d’Œdipe, en s’attachant pour la première fois à la malédiction humaine fondamentale. Et Jean-Quentin Chatelain dira le long poème de Fernando Pessoa, Ode Maritime, monté par Claude Régy, sous ses éclairages forcément sombres. Christoph Marthaler, un des deux prochains artistes associés du festival 2010 (avec Olivier Cadiot), débarquera dans la cité avec son théâtre musical où les acteurs « passent leur temps à chanter ». Pas toujours très bien, mais toujours en rêvant de lyrique… Le couple Joana Hadjithomas et Khalil Joreige exposera aux Célestins pendant que son film, Je veux voir avec Catherine Deneuve, récit d’un voyage au Liban, sera projeté à l’Utopia, dans le cycle les territoires cinématographiques (voir p 63). La danse sera également à l’honneur avec deux invités de marque. Rachid Ouramdane dans Loin, un portrait dansé sur les traces de son père, et dans sa nouvelle création, Des témoins ordinaires. Puis un objet encore non identifié, mais forcément combatif sera inventé par Maguy Marin, seule femme du festival avec la chorégraphe mystico-minimaliste Nacera Belaza. Hors ces deux chorégraphes les femmes seront reléguées en fin de soirée : les performances de Christelle Lheureux, avec notamment Marie Darrieussecq, seront jouées à la 25 e heure. Des lectures auront lieu au musée Calvet, et il y aura les 8 créations des Sujets à Vif, le théâtre des idées (voir p.69), les rencontres européennes, les lectures de France Culture, un cycle de musiques sacrées (voir p.12)… Une édition ouverte sur le monde et ses questionnements, fidèle à ses amours esthétiques, défendant une vision élargie de la francophonie. Et un festival qui confirme l’enthousiasme du duo avignonnais. DELPHINE MICHELANGELI ET AGNÈS FRESCHEL La présentation du festival 2009 a eu lieu à Avignon le 12 mai 2009 Festival d’Avignon du 7 au 29 juillet 04 90 27 66 50 www.festival-avignon.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 1Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 2-3Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 4-5Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 6-7Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 8-9Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 10-11Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 12-13Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 14-15Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 16-17Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 18-19Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 20-21Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 22-23Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 24-25Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 26-27Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 28-29Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 30-31Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 32-33Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 34-35Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 36-37Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 38-39Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 40-41Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 42-43Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 44-45Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 46-47Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 48-49Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 50-51Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 52-53Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 54-55Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 56-57Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 58-59Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 60-61Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 62-63Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 64-65Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 66-67Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 68-69Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 70-71Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 72-73Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 74-75Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 76-77Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 78-79Zibeline numéro 20 juillet 2009 Page 80