Zibeline n°19 juin 2009
Zibeline n°19 juin 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de juin 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : derniers spectacles... premiers festivals.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 MUSIQUE LYRIQUE Verdissimo ! On n’avait pas entendu une aussi belle interprétation du Requiem de Verdi depuis bien longtemps ! Le 17 avril, sur le plateau de l’Opéra de Marseille, face à une salle comble, l’orchestre, les chœurs et les solistes ont rendu à la fameuse messe des morts romantique toute sa puissance dramatique et procuré à l’auditeur une vraie émotion. Dès l’Introït, exposé hyper-pianissimo, à fleur de silence, on a senti l’empreinte d’un grand chef. De fait, Pinchas Steinberg a installé un climat propice à l’expression passionnée, contrôlé nuances et couleurs sonores, jusqu’à l’explosion des voix du chœur a cappella, préambule d’un fracassant Dies Irae à faire se hérisser les poils et vibrer la colonne vertébrale. On se dit décidément que rien d’autre que le concert vivant ne peut générer de tels élans chez l’auditeur ! Le quatuor de solistes a été emmené par l’une des plus éminentes « Aïda » du moment. La belle et puissante soprano Adina Aaron posa ses aigus, sans les pousser, avant de lancer par dessus l’orchestre Vive le bel canto ! el un ultime contre-ut, véritable appel désespéré d’un Libera me en forme d’air d’opéra. A sa gauche, Dolora Zajick a compensé un physique moins avantageux par une chant à cœur ouvert : une mezzo somptueuse, puissante comme on les aime, sachant « poitriner » à bon escient ! Côté hommes, si la basse vibrante et profonde Carlo Colombara a séduit par son timbre compact et une interprétation soignée, on reste réservé quant au ténor (certes de substitution) Ricardo Bernal : ses aigus lumineux à pleine voix n’ont pas occulté des failles dans la demi-teinte et le bas médium le poussant à « détimbrer » … Dans les conditions idéales d’une direction malicieusement en avance sur le tempo, de contrôle autoritaire des plans sonores, l’impressionnante machine des musiciens de l’Orchestre et des Chœurs de l’Opéra a fonctionné à plein régime et séduit le public, qui, longtemps, a acclamé les artistes… JACQUES FRESCHEL À Toulon se donnait le dernier chef-d’œuvre lyrique du maître du bel canto italien, Vincenzo Bellini, surnommé après sa mort « l’ange de Catane » … L’orchestre et les chœurs de l’Opéra de Toulon Provence Méditerranée, ainsi qu’une distribution vocale de premier plan placée sous la direction du chef italien Giuliano Carella, ont fait entendre Les puritains, opera seria sur un livret de Carlo Pepoli créé à Paris le 24 janvier 1835. L’œuvre assez longue met en scène un amour contrarié entre deux personnages, Elvira et Arturo, sur fond de combat politico-religieux dans l’Angleterre du XVII e siècle. D’une histoire finalement assez banale, Bellini parvint en 3 actes à produire ce joyau, un des sommets de l’art lyrique, où se côtoient en un parfait équilibre pureté et extrême virtuosité des mélodies vocales, servies dans un écrin orchestral finement ciselé. Le choix de cette production était clair : il s’agissait de faire entendre la musique… Jessica Pratt (Elvira), Shalva Mukeria (Arturo) et stes (Wojtek Smilek, Rodion Pogossov) ont su émouvoir l’auditoire grâce à leurs magnifiques timbres de voix, et les chœurs ont fait preuve d’une présence et d’une musicalité remarquables. Car il est difficile, voire périlleux, d’oser une mise en scène plus enjouée, exigeante dans le jeu, sur une œuvre aussi techniquement éprouvante pour les chanteurs. Mais la sobriété des décors et des costumes magnifiquement mis en lumière offrait un contrepoint idéal à ce feu d’artifice vocal, laissant les amateurs conquis. EMILIEN MOREAU Les Puritains ont été joués à l’Opéra de Toulon les 24, 26 et 28 avril Les Puritains ACM Delestrade Adina Aaron X-D.R. Mozart à l’École Quand il écrivit la musique de La Finta Semplice Mozart avait 12 ans ! Est-ce à dire que cet opéra bouffe, composé sur un livret de Goldoni, est une œuvre mineure ? La version adaptée et mise en scène par Claude Méloni pour les musiciens et chanteurs du Conservatoire de Marseille montre le contraire : il y a déjà du génie dans cet opus, celui de Cosi fan tutte, entre autres chefs-d’œuvre à venir… Pour son adieu à l’institution phocéenne, qu’il servit avec constance et talent durant près de trente ans, le professeur de chant Claude Méloni prouve qu’on peut, avec de la volonté et de la persévérance, proposer des spectacles formateurs, enrichissants pour les futurs musiciens… et attrayants pour le public ! L’ensemble dirigé dans la fosse par Philip Bride a fait preuve de goût dans l’articulation des phrasés mozartiens, tandis qu’au clavecin Julie Degiovanni a accompagné des chanteurs bien préparés en coulisse pour surmonter les difficultés de la partition, les situations cocasses du livret et simplement… affronter les feux (parfois stressants) de la rampe ! Le plateau, constitué de Fabienne Hua, Marjorie Mulet, Amandine Ancelin-Besset, Michaël Piccone, Xiang Wang, Guilhem Bernard et Sébastien Delgado, a fait preuve d’une belle maîtrise musicale et scénique. J.F. D
. GRAND HEATRE DE PROVENCE 4110 I se, Ant F7fr 1P Air I 01 4 (ipo VICTORIA CMARI N STACEY KENT BARBARA H EN DRICKS JEAN-BAPTISTE TIiIERRÉE ANGELCN PRE IJOCAJ ANNE SOFI E VON OTTER ALDO CICCOLI i1i I ACCENTUS MERCE CUNNINGHAM JEAN-FRAN Z1fI]EL PHILIPPE JAROUSSKY BEETHOVEN S'ABONNER LES SIÈCLES C'ESTDU BONHEUR A VEN I R ! WWW.LEGRAMDTHEATRE,AIET - 04 42 91 69 69 09 380, AVENUE MAX JUVËNAL - AIX-EN-PROVENCE 10



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 1Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 2-3Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 4-5Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 6-7Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 8-9Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 10-11Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 12-13Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 14-15Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 16-17Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 18-19Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 20-21Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 22-23Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 24-25Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 26-27Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 28-29Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 30-31Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 32-33Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 34-35Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 36-37Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 38-39Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 40-41Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 42-43Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 44-45Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 46-47Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 48-49Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 50-51Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 52-53Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 54-55Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 56-57Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 58-59Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 60-61Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 62-63Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 64-65Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 66-67Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 68-69Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 70-71Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 72-73Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 74-75Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 76-77Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 78-79Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 80