Zibeline n°19 juin 2009
Zibeline n°19 juin 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de juin 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : derniers spectacles... premiers festivals.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 FESTIVALS MUSIQUES Les fées alpines Il y a, dans les Hautes-Alpes, un LABo des Fées…... Un lieu qui met à disposition des artistes un matériel informatique (station, vidéo projecteur, capteurs, caméras…) et les compétences techniques pour coproduire des installations numériques interactives sonores et/ou visuelles, des chorégraphies, des performances musicales ou des spectacles vivants. Les créations issues de ce labo sont visibles lors de la Biennale d’arts numériques, les Féeries nocturnes, dont la 3 e édition a lieu à Embrun et à l’Abbaye de Boscodon du 20 au 31 mai. Un festival vraiment original qui donne une vision de l’implication des installations multimédias dans le spectacle vivant, parle biais des travaux du LABo et des créations des artistes invités par ailleurs. Invité d’honneur, le percussionniste Cyril Hernandez présentera son projet ImaginaSon-ImaginaSombet présentera 3 performances, Eau Là, Le MobilaSon et La Charrette Musicale dans divers lieux de la Ville. À noter d’autres installations, comme les Cocons de Cis, Erik Lorré et Yorga qui illumineront le Parc de l’Archevêché avant de partir à la Friche la Belle de Mai pour le festival Seconde Nature, Leurre du Thé de Gérard Boisard pour IndéSide ! une (re)découverte du graphisme des premières modélisations 3D, les Paroles Reclusesde Claudine Meyer, le Grapholine de Blue Yeti ou encore les Mains virtuelles de Michaël Cros… Puis viennent les spectacles vivants, programmés sur 3 jours (29 au 31 mai) : un banquet Slam & Graffs, le Kalligraphism de Marko 93, le concert d’Asian Attack et Etienne Schwarcz, le Piano Mekanik Kantatik de Nicolas Cante et Gilles Toutevoix et le concert jazz électro de Laurent de Wilde retraité par Otisto 23… DOMINIQUE MARÇON Troisième du nom pour le Festival B-Side qui se tient jusqu’au 31 mai à Marseille et Aix Si vous avez été assez curieux pour retourner la face du dernier MP3 téléchargé, vous serez forcément tombé sur la voie expérimentale que nombre de musiciens esseulés proposent dans de rares festivals osant programmer de telles bizarreries. En creusant un peu, leur attitude Punk notoire et l’absence de « stéréo-types » ne peut qu’animer votre sens aigu de la découverte. On a suivi le sillage de Yacht, le pedigree de Fred Berthet (Copyshop et Troublemakers) pour un set bien rodé. La musique indé déambule encore, et vous donne rendez-vous le 17 mai à la Machine à Coudre pour découvrir le garage post punk de The Intelligence, de passage en tournée pour présenter son album. Direction la Bergerie (27/5) pour décrypter le tropical industrial minimalist de Mahjjong et vibrer sur le son électronique tribal de Rainbow Arabia. Passage obligé à l’Embobineuse (29/5) et préparation au décollage de l’odyssée psychédélique NLF3 avec pour passagers les électro pop Andromakers, la micro house de Lu&nl et l’électro subversive de Hypo & EDH. Retour à la Machine à coudre (31/5) pour la clôture du festival avec le punk psychédélique et minimaliste des Crystal Stilts, et le punk garage marseillais Ich Bin Dead. À Aix, un des nombreux lieux qui accueille le Festival prépare aussi le sien, Seconde nature, le 5 et 6 Juin. Encore une autre face d’un essaim de cultures qu’il faudra bien suivre… sans se piquer ! F.I. ET X-RAY www.inthegarage.org NLF3 Lanternier Cyril Hernandez Sebastien Dessertaine Les Féeries nocturnes Biennale d’arts numériques du 20 au 31 mai Embrun 04 92 43 72 72 www.feesdhiver.fr/feeries.htm Rock in Progress Prog’Sud, 10 e édition du festival international de rock progressif se tiendra au Jas’Rod des Pennes Mirabeau du 20 au 23 mai. Unique dans le sud de la France, ce festival où la fusion fait office de crédo est devenu au fil des ans un rendez-vous incontournable dans le circuit progressif mondial. Hélène Brunet (France), Saw (France) et Stick Men-Tony Levin (USA) feront chauffer les guitares pour la première soirée (20/5) avant que Sylbat(France), D Project (Canada) et Eclat (France) prennent la relève (21/5). Suivront les Requins Marteaux (France), Sylvan (Allemagne) et Odessa (Italie) pour une soirée éclectique (22/5) avant de clôturer par un grand écart au Japon au son des Rough&Ready, un détour en Espagne avec Psicotropia et un retour aux sources avec Lazuli (23/5). F.I. www.progsudfestival.fr
Des cinq coins du monde Pour ses dix ans le Jazz des cinq continents retrouve toutes ses couleurs. Avec un programme alléchant L’an dernier le festival s’était réduit à quatre soirées pour des raisons budgétaires. Aujourd’hui mieux portant, il ne se contente pas de revenir à cinq : il s’étend sur six jours, dont un gratuit ! Ce qui n’est pas rien, chacune des soirées du festival étant un marathon qui voit défiler les artistes et propose plusieurs concerts. La nouveauté donc : la scène gratuite sur le Cours d’Estienne d’Orves ouvrira les réjouissances le 20 juillet avec une soirée où les gens d’ici invitent le jazz d’ailleurs. Le LeoTrio+ s’adjoindra le batteur John Betsch et le pianiste Kirk Lightsey autour des compositions de Monk ; le groupe Saiko Nata, produit une musique étonnante, qui semble retrouver les racines du jazz grâce aux doigts rapides de la pianiste classique Hélène Niddam, et à la Kora chaleureuse de Cheikh Yancouba Diebate : ensemble ils font naître des standards puisés, sans en dénaturer les carrures, dans Ravel ou Chopin ! La première soirée se conclura par le Christophe Leloil Sextet. Voyage assis Après cela le festival s’installe à Longchamp, dans le même esprit : un public qui circule sur les pelouses, deux parties par soir et une véritable rencontre entre les continents. Souvent les nuits se terminent par des bœufs réunissant les artistes d’origines diverses. Cette année plus que jamais, ils joueront ensemble dès le début : le Saiyuki Trio réunit la musique électrique de Jamie Cullum X-D.R. Nguyen Lê, avec le Koto (cithare japonaise) de Mieki Miyazaki et les tablas de Prabhu Edouard… Ensemble ils relisent des mélodies traditionnelles indiennes, japonaises, vietnamiennes ; le Spok Frevo orchestra reprend la tradition du big band à la Duke Ellington, mais le plonge dans le son brésilien, faisant tinter à toute allure la formation classique, comme pour emmener au carnaval de Recife ; quant aux Ethiopiques emmenées par Mahmoud Ahmed, elles seront accompagnées par le Badume’s Band, une formation… bretonne ! Une fois encore le Festival ne manquera pas de stars : RH factor (jazz funk), invitant… MC Solaar, Monty Alexander venant jouer en trio, les Frères Belmondo en sextet et… Jamie Cullum offrant à Marseille une de ses trois dates françaises (oui oui, celui qui joue le thème de Gran Torino). La dernière soirée sera latino, et pas des moindres : Eliane Elias pour un récital soft très bossa (piano, basse, guitare et drums) et le Chuco Valdes Big Band lui-même, pour emmener à La Havane… Et pour ceux qui veulent compléter les plaisirs, des expositions à l’Alcazar et à Bargemon (des portraits de visages et de mains des musiciens par Stephan Muntaner) des dessins à l’Espace Culture, des rencontres l’après midi pour parler jazz à l’Alcazar… à partir du 2 juillet, et jusqu’au bout du festival. AGNÈS FRESCHEL Jazz des 5 continents du 20 au 25 juillet Réservations en ligne ouvertes depuis le 1er mai www.festival-jazz-cinq-continents.com Bouc’n’Stars Après le Festival Couleurs urbaines de la Seyne-sur-Mer, un autre petit port au passé évocateur fait parler de lui, en s’impliquant culturellement sous nos latitudes Poum Tchack William Off Bien calés dans le gros son et la bonne humeur, l’équipe des Agglos à Port-de- Bouc ne change pas de cap depuis 2002. Si on ne se prend pas la tête ici, c’est que l’on forme une grande famille, qui s’agrandit depuis huit éditions, de feu Jamasound à Kanja Rock (20 ans déjà !), des cousins du Massilia à JB’s, jeune promu de la scène locale de cette année… Entre la démerde électronique du Kitde Dub Room (aussi générateur de son du Oiaï allstars...) et les costars impeccables des défenseurs du Funk, on croisera sur la carte le M.A.P, et on rythmera sa croisière avec Poum Tchack. Programmé le deuxième soir, Amazigh du groupe Gnawa Diffusion est « en totale indépendance » pour son projet hip hop électros, dont Bush est mort est un premier bon exemple. N’est-ce pas la meilleure raison pour jeter l’ancre à ce festival bonne franquette, pour toutes les bourses, et aux antipodes des festivals machines qui s’installent ça et là ? Et attention : départ à 18h, apéro oblige… X-RAY www.festivaldesagglos.com 13 Melting notes Malgré les difficultés financières que rencontre le Festival de l’Estaque, la 5 e édition aura lieu, mais se délocalise dans le 15 e arr, au Théâtre de la Sucrière. Nouvelle visibilité pour un festival en plein essor ! Estaque 2008 - Yazmen X-D.R. Éclectisme : ce pourrait être le maître mot de ce Festival qui mêle les styles musicaux, mais conjugue aussi les bonnes volontés pour rassembler les différentes cultures des quartiers nord de Marseille. L’édition 2009 ne déroge pas à la règle et propose des soirées de qualité, mélangeant artistes « locaux » et têtes d’affiches, tous styles confondus. Après Liane Foly qui ouvre sa Folle parenthèse le 1er jour (3 juin), fusion, hip hop et rock seront au programme de la soirée Découverte avec les groupes Solat et Karlit et Kabok (4 juin). Puis les groupes Moussu T e Lei Jovents et Oai Star prendront la relève pour une soirée « pagaille » aux accents chantants (5 juin) avant que Yuri Buenaventura, qui débute là sa tournée européenne, ne vienne présenter son nouvel opus, Cita con la luz, ainsi que quelques standards bien dansants (6 juin). Pour la suite, malheureusement, il vous faudra attendre le mois de septembre… En effet, les concerts et spectacles annoncés -Histoire du tango d’Astor Piazzolla (10 juin), le quatuor Bernard Lubat, Marc Perrone, André Minvielle et Jacques Di Donato (11 juin) et Michel Portal et le trio Yaron Herman (12 juin)- n’auront pas lieu cet été… Mais nous vous tiendrons bien sûr au courant ! DOMINIQUE MARÇON Festival de l’Estaque du 3 au 6 juin 04 96 10 08 46 www.festivaldelestaque.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 1Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 2-3Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 4-5Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 6-7Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 8-9Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 10-11Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 12-13Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 14-15Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 16-17Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 18-19Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 20-21Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 22-23Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 24-25Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 26-27Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 28-29Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 30-31Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 32-33Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 34-35Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 36-37Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 38-39Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 40-41Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 42-43Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 44-45Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 46-47Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 48-49Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 50-51Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 52-53Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 54-55Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 56-57Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 58-59Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 60-61Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 62-63Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 64-65Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 66-67Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 68-69Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 70-71Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 72-73Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 74-75Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 76-77Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 78-79Zibeline numéro 19 juin 2009 Page 80