Zibeline n°17 avril 2009
Zibeline n°17 avril 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de avril 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : Marseille, sous tous les angles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
58 SCIENCES ET TECHNIQUES ENVIRONNEMENT Envie(ron)ronnement, ethno Beaucoup de manifestations de culture scientifique gravitent autour des questions « d’environnement ». Préoccupation réelle ou matraquage à but lucratif ? Le spectacle humain dans son immense décor environnemental tourne-t-il à la tragédie ? L’homme-dieu, maître de lui comme de l’univers, à la fois acteur et metteur en scène de son propre rôle sur le monde, depuis quelques années s’interroge sur la validité du scénario qu’il écrit. Quel curieux regard, qui s’imagine extérieur aux conséquences de ses propres pratiques ! Car croire agir sur un « environnement » disjoint de soi-même, c’est se comporter en schizophrène qui sépare l’action de ses conséquences. Une civilisation qui considère l’Autre comme simple « environnement » souffre d’ethnocentrisme pathologique, et seul un « je » mégalomaniaque désire maîtriser le monde où et d’où il vit. Quand l’alter ego devient garniture, objet, et entre dans le décor environnemental, le malaise de la civilisation atteint son comble. L’homme devient un costume, un masque, l’individualisme se met à environner, à cerner l’humain. Le sujet considère l’Autre comme objet consommable. Ainsi l’Autre environnemental s’achète, se vend, s’échange. Mais voici que cet Autre déplacé, modifié, horrifié, souillé, pollué s’impose à la réalité subjective : les tortues carnivores importées des tropiques et achetées pour amuser l’enfant-objet sont rejetées dans les mares et les rivières où elles dévorent les poissons, quand ce ne sont pas les alligators, les serpents boa ou les tarentules que l’on retrouve dans nos parcs. On prend un chien ou un chat, aux vacances on le jette. L’environnement triomphe de l’environné. Rat ? le bol ! C’est sans doute ce fond de questionnement philosophique que l’on eut souhaité trouver dans l’exposition du Muséum d’Histoire Naturelle de Marseille au titre alléchant de Marseille ville sauvage (jusqu’au 20 sept). Hélas, le manque criant de moyens dont souffre ce lieu mythique, où tant de vocations scientifiques locales se sont forgées, ne permet en aucune façon à cette exposition d’exprimer le fond épistémologique évoqué dans son titre. À l’heure où Marseille a remporté le titre de capitale européenne de la culture et alors que son maire clame qu’il veut placer notre ville parmi les meilleures dans les domaines scientifiques et techniques, il est absurde que d’aussi faibles moyens soient dévolus pour la diffusion de la culture dans ces domaines. Comme toute exposition réalisée sans moyens, la part excessive des commentaires écrits la rend fastidieuse et surtout inaccessible aux enfants. La faiblesse de l’interactivité n’aide pas à expliciter le message. ou égocentrisme ? On eut aimé que la « sauvagerie » de Marseille soit évoquée sur tous les plans ; qu’un parallèle soit mené entre le développement de la faune animale qui s’est spécifiquement adaptée au milieu urbain et sa commensalité avec la faune humaine dans sa propre adaptation à l’enfer citadin. Dans ce cadre, il eut été intéressant que les questions d’écologie politique soient abordées sous leurs aspects sociologiques. Une triste vidéo de tristes informations de « LachaineMarseille » donne tribune à la responsable municipale à l’hygiène et la santé publique. Elle vante les mérites du million huit cent mille rats noirs et d’égout « assistants indispensables » au Au Programme Espérons que l’exposition Télescopium qui débute au Muséum le 10 mars échappera à la pusillanimité culturelle scientifique municipale ! En collaboration avec l’Observatoire de Marseille, le Muséum participe à la célébration de l’année mondiale de l’astronomie qui commémore, en 2009, les 400 ans de la construction par Galilée (en mai 1609) de son premier télescope. Cette exposition devrait nous permettre de découvrir les différentes techniques optiques qui ont permis à l’humanité depuis 400 ans de s’environner de la conscience de son univers lointain. HYPERLINK « http://www.museum-marseille.org » www.museum-marseille.org Palais Longchamp, 04 91 14 59 55 dégagement des ordures ménagères et brillants cureurs des conduites d’évacuation. Le moniteur vidéo participe d’une scène reconstituée assez « new age », tas d’immondices où « grouillent » quelques rats empaillés pour illustrer de façon « vivante » les mérites de nos éboueurs intérimaires. Notre déléguée municipale à l’hygiène a oublié dans son panégyrique du rat d’égout de préciser qu’ils sont les seuls travailleurs sans papiers à Marseille que personne ne cherche à concentrer au centre de rétention d’Arenc. Mais il est vrai qu’ils travaillent toujours plus pour manger plus ! Marseille ville sauvage, avez-vous dit ? YVES BERCHADSKY Dans notre proche environnement et en toujours en toute urbanité, l’association Image de Ville organise la 4 e édition des Journées du film sur l’environnement (voir p 41) du 8 au 14 avril 2009. Ce sera l’occasion pour le Zibelécolo, dans l’environnement aixois, « de rencontrer cinéastes, scientifiques, agriculteurs, réalisateurs et spécialistes des questions environnementales et aborder, à partir du cinéma, des questions de vie quotidienne qui représentent un enjeu essentiel pour l’avenir de la planète. » HYPERLINK « http://www.imagedeville.org » www.imagedeville.org Espace Forbin, Aix, 04 42 63 45 09 Tonkin Prod.
AU PROGRAMME RENCONTRES 59 AIX-EN-PROVENCE Théâtre des Ateliers – 04 42 38 10 45 Rencontre publique avec le metteur en scène Pascal Rambert. Le 1er avril à 21h. Théâtre du Manguier – 04 42 96 33 31 Dans le cadre de la semaine de la langue française, le Théâtre du Manguier explore l’avenir et propose C’est pour demain ! ?, des rencontres singulières et musicothéâtrales itinérantes, dans les rues de la ville. Jusqu’au 31 mars. ISTRES ADAPP – 04 42 34 20 65 Conférence monographique de Catherine Soria sur Boltanski. Le 26 mars à 18h30 au cinéma Le Coluche. MARSEILLE BMVR Alcazar – 04 91 55 56 34 Quelle place pour les femmes dans les filières scientifiques ? Conférence d’Assia Benabdallah, chercheur au Centre de Mathématiques et Informatique à l’Université de Provence, dans le cadre du cycle Sciences et Sociétés de l’association Tous Chercheurs. Le 21 mars à 15h à l’Auditorium. Espaceculture – 04 96 11 04 60 Conférence de Claude Camous, Mirabeau à Marseille, l’homme du 23 mars. Le 23 mars à 17h. Conférence de Rémy Kerténian, Histoire de bijoux. Le 28 mars à 11h. ABD Gaston Defferre – 04 91 08 61 00 Conférence de Elisabeth Lalou : Les enquêtes, l’enquêteur et le prince (fin XIII e – début XIV e siècle). Le 20 mars à 18h30. Rencontre avec Jean Contrucci, journaliste, écrivain, auteur de romans policiers, autour des Nouveaux mystères de Marseille. Le 24 mars à 18h30. Bibliothèque départementale de prêt – 04 91 08 62 08 Ecrivains en dialogue : Pascal Jourdana reçoit Linda Lê (In Memorial et Au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau parus aux éd. Bourgois) et Mathieu Terence (Technosmose, Gallimard et Les Filles de l’ombre, Phébus) pour une discussion qui portera sue Écrire toujours, par effroi, par amour… Le 7 avril à 18h30. Rencontre-débat autour de la parution de L’Iran derrière le voile (La Pensée de midi), avec Christian Bromberger, Agnès Devictor et Mina Saïdi-Shahrouz, auteurs du dossier. Animé par Thierry Fabre, rédacteur en chef de La pensée de midi. Le 14 avril à 18h30. Institut culturel italien – 04 91 48 51 94 Le roman épique italien : rencontre avec les auteurs Wu Ming I, Simone Sarasso, Gianni Biondillo, AlessandroBertante, Antonio Scurati et Giuseppe Genna autour de ce nouveau courant littéraire. Table ronde le 30 mars au Centre aixois d’Études Romanes à 15h30, à l’association Trinacria à 19h30 et le 31 mars à l’Institut à 18h. Librairie Païdos – 04 91 48 31 00 Objectif 20 000 € pour sauver Païdos : les 21 et 22 mars, la librairie ouvre grand ses portes et lance un appel à soutien. Elle propose toute la journée des rencontres autour du livre avec des intervenants, auteurs, éditeurs, de la musique (Devil Crockett, jazz manouche…). Echange et diffusion des savoirs – 04 96 11 24 50 De la prévention sociale de la délinquance à la dissuasion urbaine du crime : conférence de Jacques Donzelot, maître de conférences en sociologie politique à l’Université ParisX. Spécialiste de l’étude des questions sociales et urbaines. Comment est-on passé de la volonté de soigner les causes sociologiques de la délinquance à la simple dissuasion du passage à l’acte ? Le 26 mars. Quelle subjectivité produit le néolibéralisme ? Conférence de Jean-Pierre Lebrun, psychiatre et psychanalyste. Comment allons-nous riposter à cette invitation à nous croire libérés de la condition humaine ? Le 2 avril. La grande régression, conférence de Jacques Généreux, économiste, professeur à l’Institut d’études politiques de Paris. La modernité libérale achevée, le défi du XX e siècle sera d’inventer une nouvelle modernité fondée sur les liens sociaux qui libèrent l’individu et non plus sur la libération individuelle qui délie les humains. Ou de repartir dans une grande régression. Le 9 avril. Toutes les conférences ont lieu à 18h45 à L’Hôtel du Département. Société des Amis du MuCEM – 04 96 13 80 90 Conférence de Michel Bozon, Docteur en anthropologie sociale, Directeur à l’institut d’études démographiques, sur Hommes, femmes et sexualité au Nord et au Sud. Denis Chevallier, directeur-adjoint du MuCEM parlera de la muséographie. Le 26 mars à 18h, salle de conférences de L’Espace Mode, 11 La Canebière. Espace Leclere - 04 91 50 00 00 Conférence de François Giraud, historien, sur La Croix d’Anjou au cœur de la Provence (6 e centenaire de la naissance du Roi René). L’auteur signera son ouvrage ce jour-là. Le 23 mars à 18h. Approches Cultures et Territoires – 04 91 63 59 88 Conférence de Saïd Bouamama, sociologue, sur Immigration, discours et réalités : les idéologies en question. Le 26 mars à 18h30, salle Artémis de la Cité des associations. Maison-Blanche, mairie du 9 e et du 10 e arrondissement de Marseille, s’intéresse à l’histoire de la mode marseillaiseen mettant à l’honneur couturières, brodeuses, modistes de 1950 à 2008. Le Musée de la Mode a prêté 20 tenues de coktail ou de soirée en hommage aux artisanes qui ont contribué à développer l’économie de la ville. À découvrir dans les beaux salons de la bastide qui ouvrent sur le jardin ! Du 13 mars au 10 avril, 150 bd Paul Claudel, 13009. MARTIGUES Musée Ziem - 04 42 41 39 60 Dans le cadre de l’exposition de sculptures de Miró, La Métaphore de l’objet, conférence de Francesc Vicens, premier directeur de la Fondation Miró, Joan Miró, l’artiste et l’ami. Le 19 mars à 17h30 ; conférence de Catherine Soria sur La sculpture d’assemblage au XX e siècle. Le 9 avril à 17h30. SALON Agglopole Provence - 04 90 44 85 72 Dans le cadre de la 4 e édition de Lire Ensemble (du 15 au 30 mai), sont organisés deux concours de nouvelles : le 1 er, ouvert aux collégiens et lycéens du territoire d’Agglopole Provence, sur le thème Ma Mère, femme de Méditerranée le 2e, ouvert aux femmes n’ayant jamais publié, organisé par le Forum Femmes Méditerranée de Marseille, sur le thème de La rue Les nouvelles doivent parvenir en 4 exemplaires avant le 1er mai au Service Culture Concours de nouvelles 2009 de l’Agglopole Provence (197 rue du Pavillon – BP 274 – Square du docteur François Blanc – 13666 Salon-de-Provence, ou lire.ensemble@agglopole-provence.org). TARASCON Château royal de Provence – 04 90 91 51 29 A l’occasion du 600 e anniversaire de la naissance de René d’Anjou, comte de Provence, le Château royal vous invite à fêter Pâques en Famille, les 11, 12 et 13 avril : visites théâtralisées, ateliers pour enfants, visites « chocolats » ; expositions des œuvres contemporaines de l’artiste japonais Hachiro Kanno ; concert de L’Hostel Dieu de Lyon dirigé par Franck-Emmanuel Comte, Les Lamentations de Jean Gilles (le 12 avril à 16h). TOULON Association pour les Musées de Toulon – 04 94 36 81 00 Conférence de Sylvie Pic : Art contemporain et sciences. Le 26 mars à 17h30 à la Fnac. PRE EN WWW.DECOUVERTEI PA CA.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :