Zibeline n°17 avril 2009
Zibeline n°17 avril 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de avril 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : Marseille, sous tous les angles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 THÉÂTRE MASSALIA GRASSE CHÂTEAU-ARNOUX CAVAILLON La terre et le ciel Le problème avec le théâtre d’objet est que sa poésie est fragile. Lorsqu’il manque de magie, d’esprit mutin, la fraîcheur enfantine qu’il transporte peut dégénérer en infantilisme mièvre. Ce n’est pas tout à fait le cas avec Première neige : des moments tendres, la grâce de la danseuse, une belle opposition entre le terrien et l’aérien permettent d’éviter le pire. Mais on le frôle, à plusieurs endroits, faute d’écriture… Car dessiner deux traits sur une feuille transparente, faire couler de l’eau, tomber de la neige, ne suffit pas à alléger un jeu qui ressemble à s’y méprendre à ceux des enfants dans les cours de récré. Qui font semblant, et s’en délectent, mais ont du mal à comprendre que les Rocambolesque Place à la parole poétique, démesurée, subversive de Rodrigo Garcia, que l’Interlude Théâtre/Oratorio transpose dans un théâtre musical énergique et imagé Jardinage humain, comme nombre de textes de Rodrigo Garcia, brosse un portrait sans concession d’une société de consommation annihilante, dont on subit, encore et toujours, les effets dévastateurs sur la pensée. Ici ce ne sont pas les jardins qu’on cultive, mais bien l’humain, par le biais d’un zapping qui survole les enfants, les chiens, l’économie, le foot (« On peut apprendre à jouer au foot dans n’importe Jardinage humain X-D.R Réaliste Drôle d’histoire, embrouillée et terrible, que nous conte Les Ateliers de la Colline. La Tête à claques c’est Stef, ou Mika, pas facile de démêler cela, ils sont jumeaux. Pour leur 12 e anniversaire leur maman avait préparé un grand repas, qui n’a pas eu lieu. Et pour cause : l’un des deux avait été accusé d’avoir Tete a claques Lou Herion quel coin, mais on peut aussi apprendre à lire, à écrire et à penser dans n’importe quel coin. »), les téléphones portables… En 49 fragments, 3 listes et 18 dessins, sous-titre de la pièce, Eva Vallejo (à la mise en scène) et Bruno Soulier (pour la musique) entremêlent habilement texte et musique, dans un concert rock décapant. DOMINIQUE MARÇON Jardinage humain le 31 mars Théâtre de Grasse (06) 04 93 40 53 00 www.theatredegrasse.com le 3 avril Théâtre Durance, Château-Arnoux (04) 04 92 64 27 34 www.theatredurance.com provoqué des incendies, et arrêté le jour même… Douze ans après les voilà réunis autour d’un festin où sont conviés de drôles d’invités, des poupées fabriquées au fil des années, qui les aideront à débrouiller le récit épique de leur vie. Coupables ? Boucs émissaires ? Seule certitude : ils ont été mis au ban du petit village dans lequel ils vivent, et stigmatisés dès leur plus jeune âge, subissant une histoire qui les dépasse. Auteur et metteur en scène, Jean Lambert offre un texte très humain, loin de tout misérabilisme. Pour enfants à partir de 9 ans. DO.M. Tête à claques le 14 avril Scène Nationale de Cavaillon (84) 04 90 78 64 64 www.theatredecavaillon.com Premiere Neige Velo Theatre adultes en fassent autant eux qui, à leur âge, ne sont plus censés se déguiser en Blanche Neige ou s’écrouler quand on fait « Pan » avec un revolver à deux doigts… Mais le spectacle reste joli, et il suffirait peutêtre d’un rien, d’une grâce de plus, d’une accélération, pour qu’il décolle… Première neige à été joué au Théâtre Massalia du 13 au 17 mars, puis sera repris à Arles le 18 mars, aux Comoni (le Revest-les-Eaux) les 24 et 25 mars, au Théâtre Durance (Château-Arnoux) le 1er avril, et au Vélo Théâtre du 2 au 4 avril Encloses Casa de Bernarda Alba X-D.R La Casa de Bernarda Alba est peut être le chef-d’œuvre de Garcia Lorca. Posthume, terriblement pessimiste, écrite en 1936 quand le franquisme gagnait et détruisait tous les rêves, elle met en scène une aristocratie espagnole provinciale repliée sur des a priori de caste, un enfer de religiosité, une pruderie qui empeste la perversité. Les huit femmes enfermées dans leur huis clos volontaire y sont atroces de désirs refoulés. La Piccola Compagnia della Magnolia, en résidence au Théâtre Durance, montre cette mécanique, cette inhumanité si pure et belle grâce à des masques, des maquillages, des marionnettes. Une façon de mettre à distance, et de s’adresser aussi aux plus jeunes, à travers ce chef-d’œuvre tragique. A.F. La Casa de Bernarda Alba le 27 mars Théâtre Durance, Château-Arnoux (04) 04 92 64 27 34 www.theatredurance.com
Criante vérité Francois Clavier Coco Felgeirolles Coédité par le Mémorial de la Shoah et les éditions Calmann-Lévy, Des Voix sous la cendre est un recueil de textes poignants, témoignages terribles de Sonderkommando (équipe spéciale) constitué de juifs, détenus du camp d’Auschwitz-Birkenau, contraints de décharger les chambres à gaz et de brûler les cadavres. Parmi ces voix, celle de Zalmen Gradowski, dont un carnet d’écrits fut découvert en mars 1945 lors de fouilles effectuées près du crématoire III de Birkenau, à l’intérieur d’une gourde allemande en aluminium fermée par un bouchon en métal. Membre très actif du mouvement clandestin AVIGNON DRAGUIGNAN THÉÂTRE 17 qui s’était formé au sein du Sonderkommando, il fut probablement tué lors de la révolte d’octobre 1944. Un texte laissé « en souvenir pour le futur monde de paix afin qu’on sache ce qui s’est passé ici […] Puisse l’avenir prononcer son jugement sur la base de ses notes, puisse le monde y apercevoir au moins un pâle reflet du monde tragique dans lequel nous avons vécu… » Alain Timar met en scène ce texte bouleversant, dans lequel s’immerge le comédien François Clavier. Dans un esprit plus léger, la cie STAR Théâtre plonge dans l’univers de Dickens avec Scrooge, d’après Un chant de Noël, et force masques et marionnettes. Et Anne Mauberret qui joue tous les personnages avec brio. DO.M. Une voix sous la cendre mes Alain Timar Du 26 au 29 mars Réveillons-nous ! Le printemps s’annonce, et pour l’accueillir comme il se doit, la jeune grenouille Ranelot se précipite chez son meilleur ami Bufolet le crapaud. Les deux compères vont alors vivre des événements qui vont transformer les petites choses de la vie en aventures, avec humour et complicité. Sophie Museur, du Théâtre des 4 mains/Canard Noir adapte le conte d’Arnold Lobel, où trois comédiens/manipulateurs de marionnettes évoluent dans un décor champêtre au plus près des spectateurs… À partir de 3 ans. DO.M. Ranelot et Bufolet Théâtre des 4 mains Le 18 avril Théâtre des Doms (Avignon) 04 90 14 07 99 www.lesdoms.be Ranelot et Bufolet X-D.R Scrooge Cie STAR Théâtre Les 15 et 16 avril Théâtre des Halles, Avignon (84) 04 90 85 52 57 www.theatredeshalles.com Mystère visible Images vidéo, musique, lumières… Mis en scène par Jean-Louis Kamoun, Le Petit Prince est ici réinventé, tout droit sorti de l’imaginaire de l’aviateur, qui convoque aussi le businessman, l’allumeur de réverbères, le renard… Effets spéciaux, images animées (Olivier Durand) se substituent parfois au texte, les comédiens jouant aussi avec ce décor mouvant ou fixe très coloré. La beauté du texte n’en est que plus évidente. DO.M. Le petit Prince Les 15 et 17 avril Théâtre du Balcon, Avignon (84) 04 90 85 00 80 www.theatredubalcon.org Le Petit prince X-D.R Morale de l’histoire Puis le Théâtre du Kronope -de retour au Chêne Noir après Knock, Le Bossu et Le Malade imaginaire-, se servant de boîtes à histoires musicales comme d’un coffre aux trésors, mettra en jeu les Fables de La Fontaine. Un théâtre où les masques et les costumes entraînent petits et grands dans l’univers grinçant et féerique du Loup et l’Agneau, La Cigale et la Fourmi, Le Lion et le Rat… DO.M. On ne badine pas avec l'amour Manuel Pascual Créée en 2005 au Théâtre du Chêne noir par Gérard Gélas, On ne badine pas avec l’amour est reprise pour un soir dans la salle avignonnaise. Il signait là une mise en scène alerte, jouant sur le décalage entre costumes d’époque, décors contemporains (et modulables, démultipliant les points de vue et les espaces) et airs jazzy, et s’appuyant sur le jeu impeccable des comédiens. Mélange savoureux et jubilatoire. En quête du père Douze ans après sa création, Wajdi Mouawad remonte Littoral. Une nouvelle mise en scène, avec une nouvelle équipe, la cie Au carré de l’hypoténuse, et le souci de ne pas trahir celui qu’il était alors, de « rester vivant et redonner à l’histoire sa présence. » Une histoire toujours ancrée dans la mémoire, la filiation, l’amour et l’exil, qui raconte le voyage initiatique d’un jeune garçon « qui cherche un lieu de paix pour la sépulture de son père. » Au cours de son périple, au Liban, il rencontre une fille en colère, qui a perdu le sien il y a longtemps. Deux réalités vont se confronter, qui l’aideront à se découvrir, à comprendre l’histoire d’une guerre qu’il porte en lui On ne badine pas avec l’amour le 2 avril Les Fables le 15 avril Théâtre du Chêne Noir, Avignon (84) 04 90 82 40 57 www.chenenoir.fr mais qu’il ne connaît pas. Wajdi Mouawad est l’artiste associé du prochain Festival d’Avignon. DO.M. Littoral Wajdi Mouawad Le 17 avril Théâtres en Dracénie (Draguignan) 04 94 50 59 59 www.theatresendracenie.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :