Zibeline n°16 mars 2009
Zibeline n°16 mars 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de mars 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... culture et éducation en lutte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 DANSE Le corps des femmes Le théâtre d’Arles poursuit sa pertinente programmation danse en s’associant avec les Hivernales (voir ci-contre) pour accueillir la création de Michel Schweizer : ôQueens est la confrontation improbable de trois « danseuses » : une culturiste, une danseuse classique et une strip-teaseuse (avant l’anglicisme on appelait ça une effeuilleuse, mais le mot est sans doute trop joli pour la chose…). Pas d’effeuillage en vue d’ailleurs. Mais des textes de Houellebecq, trois bouledogues et deux hommes accompagneront les femmes, mettant en scène la « domestication » à l’œuvre pour tous ces corps plus ou moins animaux. Un peu plus tard un autre beau duo de danse : Correspondance est la pièce qui a réuni Kettly Noël et Nelisiwe Xaba. Toutes les deux, africaines, jouent de leur ressemblance, s’interrogent sur leur beauté, sur leurs chaînes, sur cette identité/unité qu’on voudrait qu’elles dégagent de leurs parcours singuliers. Un duo complice, drôle, impertinent, d’une sacrée beauté plastique… que l’on pourra voir aussi au Merlan (voir p 10) et dont on retrouvera des surgeons récents des Hivernales (un trio de Nelisiwe Xaba) et au Merlan encore, pour des solos de chacune. AGNÈS FRESCHEL ôQueens Michel Schweizer Le 24 fev Buffard à toute heure… (Not) a love song est partout : à Marseille d’abord, au Merlan, dans le cadre de la programmation Pluri(elles) le 21 fev, puis à Nîmes, au Théâtre, le 24 fev ; il ira ensuite à Châteauvallon le 21 mars, puis s’installera au Pavillon Noir du 26 au 26 mars… La pièce met en scène Vera Mantero et Claudia Triozzi entourées de deux hommes, qui jouent aux stars, ou aux ex stars, ou aux midinettes, on ne sait trop… En tous les cas elles passent en revue tous les topoï de la comédie musicale et du cinéma muet, des femmes fatales ou drôles qu’elles peinent à être ou tentent de refléter… jusqu’à ce qu’on sente combien il est aliénant de vouloir coller à ces images de stars qui règlent et façonnent l’inconscient collectif féminin. … et Baïz en tous lieux Après la reprise de son Eden club dans le cadre des Élancées le 17 février, les troupes de Josette Baïz continuent de tourner leur répertoire, et cette fois sont un peu présentes dans notre région ! Profitons de l’aubaine : à commencer par Le Sacre, qui prendra ses aises dans la surprenante salle de l’Astronef, à Marseille, un lieu extrêmement bien équipé au cœur de l’hôpital psychiatrique Edouard Toulouse. Ce Sacre est épatant, plein de cette énergie qui sied si bien à la jeunesse de la Cie Grenade. Au Pavillon Noir ce sont les plus jeunes qui danseront Ulysse : la pièce de Gallotta, en 1980, fut dansée par la jeune Josette qui la transmet aujourd’hui, à peine adaptée, à ses interprètes de 8 à 14 ans. Qui, sans conteste savent se glisser dans des chorégraphies très écrites… À Manosque, au théâtre Jean Le Bleu, Ulysse Leo Ballani - Groupe Grenade Not a love song Marc Domage Correspondances Kettly Noël et Nelisiwe Xaba Le 13 mars Théâtre d’Arles 04 90 52 51 51 www.theatre-arles.com Black ?... White ! Nelisiwe Xaba Le 26 fev Heatre des Hivernales, Avignon (84) 04 90 82 33 12 www.hivernales-avignon.com Correspondances, Plasticization, Errance Kettly Noël et Nelisiwe Xaba Du 8 au 12 mars Le Merlan 04 91 11 19 20 www.merlan.org C’est plein de rengaines, et de rancœurs rengainées… Au Merlan, (Not) a love song sera complété par deux autres pièces de Buffard : Les Inconsolés, un trio masculin sur la douleur, et My lunch with Anna, un film d’entretien avec Anna Halprin, pionnière de la postmoderndance américaine. A.F. (Not) a love song Le Merlan 04 91 11 19 20 www.merlan.org Théâtre de Nîmes (30) 04 66 36 65 10 www.theatredenimes.com -dont la programmation hors les Ecritures et les Rencontres cinématographiques ronronne abominablement-, ce seront les adolescents qui reprendront Tonight, sur la musique de Bernstein ; là encore l’élan et l’enthousiasme des jeunes de Grenade font plaisir à partager, même si l’on se demande un peu en quoi renchérir à West Side story est utile… A. F. Le Sacre Le 20 février L’Astronef, Marseille 04 91 96 98 72 oQueens Frederic Desmesure En création MarseilleObjectifDanse propose de venir découvrir un solo Robin Decourcy : Gazaoui est une courte pièce mêlant danse, vidéo et composition sonore, travaillée sur une proposition plus globale de Balkis Moutashar autour du corps masculin solitaire. Le 6 mars c’est une première étape de ce travail qui sera présenté à la Friche, au Studio. MOD 04 95 04 96 42 www.marseille-objectif-danse.org Ulysse Jean-Claude Gallotta, adaptation Josette Baïz du 26 février au 1er mars Pavillon Noir, Aix 40 ; N. 0811 020 111 www.preljocaj.org Tonight Le 13 mars Theâtre Jean le Bleu, Manosque (04) 04 92 72 16 00 www.josette-baiz.com
Autoportrait en Nijinsky Prétendre que le Faune(s) d’Olivier Dubois est un spectacle réussi serait inexact. Les réactions de rejet qu’il a suscitées lors du Festival d’Avignon (voir Zib’11) ne sont pas à proprement parler étonnantes. Le propos nombriliste est choquant, et la forme regorge de détails qui interdisent sa perfection : une construction en séquences juxtaposées sans soin ; des musiques à l’émotion facile balancées trop fort ; des temps mous qui éternisent des séquences inutiles… Mais peu importe : Dubois ne cherche pas la perfection mais la fulgurance. Et par moments il la suscite. Son Faune(s) malgré ce (s) est singulier, égocentré même sur sa douleur. Le danseur reprend la figure mythique de Nijinsky, son journal, sa chorégraphie minimaliste si révolutionnaire, et en déplie le sens pour mieux s’y confronter comme dans un miroir. Le film qui ouvre la pièce exhibe un désir pervers, rappelle que le Faune est un fétichiste voyeur et souffrant. Puis la reprise fidèle de la chorégraphie originelle par le danseur bedonnant fait apparaître le violent rejet dont est victime le Faune, le Satyre, le monstre insidieux. Puis déguisé en chasseur mis à mort (Actéon ?), en bouc sacrificiel, en Satan blessé, les figures du satyre qui défilent disent toutes une souffrance intime, accrochée pourtant aux figures mythiques du pervers, du Mal. Qui pourtant ne torture que lui-même, et nous fait toucher du doigt la violence des désirs qui le rongent. AGNÈS FRESCHEL Faune(s) a été dansé aux Salins le 3 fev Lutte des corps Cie Coline Matthieu Barret C’était leur premier rendez-vous sur la scène du théâtre de l’Olivier : les danseurs de la promotion 2008-2010 de la formation professionnelle Coline, travaillant sous la direction du chorégraphe Emanuel Gat, ont présenté un extrait de K626. Bien qu’incertains sur leur avenir -l’école étant menacée de fermeture suite à la suppression de la subvention allouée par le San-Ouest Provence (Syndicat d’agglomérations nouvelles) qui représentait 50% du budget prévisionnel pour 2009-, les douze danseurs ont magnifiquement interprété la chorégraphie d’Emanuel OUEST PROVENCE MARTIGUES AVIGNON Gat. Du groupe soudé en fond de scène, quelques mouvement s’échappent, les bras balancent, des petits gestes dont on s’aperçoit subrepticement qu’ils ne sont pas synchrones les uns avec les autres. La vision est comme démultipliée, ponctuant les notes mozartiennes, soutenant élégamment le rythme. Le groupe se scinde, se retrouve, les corps se frôlent, la messe est dite. Leur succédant, Roy Assaf et Emanuel Gat, en symbiose, entamèrent un lent et silencieux Voyage d’hiver. Sublimes interprètes qui se déplacent côte à côte, se regardent faire et s’esquivent, courent puis s’arrêtent subitement, le corps voûté. Les mains se frôlent mais ne se touchent jamais, les yeux s’affrontent, le voyage touche à sa fin. Hypnotique. DOMINIQUE MARÇON K626 et Voyage d’hiver ont été dansées au théâtre de l’Olivier le 27 janvier Chaque année depuis 31 ans les Hivernales font en février l’actualité de la danse. Cette édition, la dernière pour sa directrice Amélie Grand, promet d’être aussi belle que les précédentes. Le programme est d’enfer et mise sur une double étrangeté : celle de l’étranger et celle du bizarre. Avec des manifestations autour de Mallarmé (voir Zib 15), et quelques événements de taille, comme la venue de Josef Nadj ou de Sankaï Juku. Mais aussi, et c’est ce qui fait la chaleur des Hivernales, des stages pour tout le monde, amateurs et professionnels, des rencontres et expositions, et des artistes fidèles dont on suit le parcours grâce à la fidélité du Centre de Développement Chorégraphique : la DANSE 29 Faune(s) Christophe Raynaud de Lage L’autre festival d’Avignon Cie Moussoux Bonté, David Wampach, Michel Schweizer, Thomas Lebrun, Thierry Niang… et aussi quelques femmes : Stéphanie Nataf, une des rares chorégraphes du hip hop, Nelisiwe Xaba qui sera aussi au Merlan (voir page 10), Anna Ventura qui s’attaque elle aussi au Faune… Donc, pour des vacances à Avignon, n’attendez pas l’été ! A.F. Danses étranges 31 e Hivernales Divers lieux d’Avignon (84) du 19 au 28 fév 04 90 82 33 12 www.hivernales-avignon.com Black White de Nelisiwe Xaba Nadine Hutton



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 1Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 2-3Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 4-5Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 6-7Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 8-9Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 10-11Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 12-13Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 14-15Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 16-17Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 18-19Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 20-21Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 22-23Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 24-25Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 26-27Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 28-29Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 30-31Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 32-33Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 34-35Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 36-37Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 38-39Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 40-41Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 42-43Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 44-45Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 46-47Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 48-49Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 50-51Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 52-53Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 54-55Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 56-57Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 58-59Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 60-61Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 62-63Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 64-65Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 66-67Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 68-69Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 70-71Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 72-73Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 74-75Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 76-77Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 78-79Zibeline numéro 16 mars 2009 Page 80