Zibeline n°15 février 2009
Zibeline n°15 février 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de février 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'art visuel en crise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 DANSE MARTIGUES AVIGNON Beau mais froid Salle comble aux Salins les 19 et 20 déc pour les 3 représentations de Tango Metropolis, spectacle venu tout droit d’Argentine Dans un décor épuré, 11 danseurs et danseuses virtuoses, accompagnés par l’excellent quintette de Daniel Binelli. font le tour du tango en deux heures : de Gardel à Piazzola, des fameux bas-fonds de Buenos Aires au début du siècle dernier jusqu’au tango de scène d’aujourd’hui. Les scènes s’enchaînent sans temps mort, essentiellement des duos bien sûr, mais avec quelques scènes de genre : les inévitables rues mal famées, le Jockey Club de 1930 qui donne lieu à une milonga humoristique et à un court solo très réussi entre un danseur et deux balais. Plus tard un duo comique entre un marlou et une vieille dame indigne… Technicité et virtuosité sont les maîtres mots des interprètes de Buenos Aires Express Tango très bons danseurs avant que d’être aussi des tangueros d’exception. Les figures classiques du tango de bal (boleos, ganchos, saccadas, colgadas, barridas…) en sont transfigurées. Mais ce spectacle très maîtrisé manque d’émotion. Où sont les fêlures, les ratures, les déchirures du tango ? Où est l’hésitation des corps dans l’abbrazzo (l’embrassement) des couples ? La fragilité et la fulgurance ? La brillante démonstration n’effleure qu’en de trop rares moments ce qui fait la chair même du tango. Des morceaux de vraie vie surgissent pourtant grâce aux musiciens, tous excellents (surtout Daniel Binelli et son bandonéon) mais souvent cachés derrière les grands panneaux de lumière colorée qui constituent le décor. À l’issue de la représentation, la Scène Nationale avait eu la belle idée d’organiser un petit bal dans le hall du théâtre. D’abord un peu timides (après une telle démonstration, il fallait oser !), une quinzaine de couples se sont élancés sur la piste improvisée. Joli moment que celui où un des couples argentins de la scène est venu se joindre, juste pour le plaisir, à la petite milonga ! Tout le monde a dansé ensemble et l’émotion est enfin passée… CATHERINE SIMON À venir aux Salins ATTENTION ! La neige ayant recouvert la Venise provençale plus largement encore que la Cité phocéenne comme disent les amateurs de périphrases, Appaix (qui en est) n’a pu y danser… Pas grave ! D’abord parce qu’il reporte son solo Question de goût au 13 fév. Ensuite parce que le port de Martigues, ses bateaux de plaisance et ses palmiers de métal sous le manteau blanc ont offert pour le coup un spectacle étonnant… La scène de Martigues continue de faire place aux danses du monde, en invitant le 27 janv Priyadarsini govind, c’est-à-dire la plus grande interprète de Bhârata Natyam, le style divin et noble de la danse traditionnelle indienne. Plus lointain encore, mais moins étonnant esthétiquement : l’Opéra de Pékin. Leur danse a toute la perfection des meilleurs numéros de cirque acrobatique, et toute l’élégance et le « fini » des ballets classiques. Un tourbillon de virtuosité à Martigues les 13 et 14 fév. À ne pas rater : la relecture par Olivier Dubois du Faune(s). Il s’y incarne en Nijinski, interrogeant sous la toile de Bakst, et dans la musique de Stravinski, cette révolution que fut pour la danse et pour l’Art l’Après midi d’un faune… Et ce qu’il en fait lui, aujourd’hui, dans son corps… Le 3 fév. En sondant cette année nos Inquiétantes Étrangetés, le festival de danse Les Hivernales a trouvé une nouvelle passion en s’intéressant à l’étrange poète Mallarmé (voir page 56). Dès l’ouverture, un évènement est programmé avec un parcours spectacle à la Chartreuse et la création La folie d’Igitvr d’Andy de Groat. Investis également par l’écriture mallarméenne, Anna Ventura revisite le Faune au féminin et Charles Cré-Ange donne sa vision du Corbeau d’Edgar Poe. Parallèlement, un parcours mystérieux de Stéphane Gladyszewski hantera la Maison Jean Vilar, la cie Mossoux-Bonté proposera un troublant Nuit sur le monde, et Stéphanie Nataf habillera son hip-hop d’infographie. D’autres étrangetés sont aur. i I i - r Scène Nationale des Salins, Martigues 04 42 49 02 00 www.theatre-des-salins.fr Étrange saison Hivernale ! Cie Mossoux-Bonte M. Wajnrych programme : la belge Mélanie Munt, l’imprévisible Michel Schweizer, l’univers surréaliste de Josef Nadj, un confondant Switch de Thomas Lebrun. Puis les pièces de David Wampach et Nelisiwe Xaba, un inquiétant solo d’Alexandre Castres et pour finir la légendaire cie japonaise Sankai Juku. Insatiable, cette 31 e édition va nous combler d’étrangeté avec en prime, une vingtaine de stages, des expositions, des rencontres, des vidéos. DELPHINE MICHELANGELI Les Hivernales (Avignon) du 19 au 28 fév 04 32 70 01 07 www.hivernales-avignon.com Tango Metropolis Tetsu Maeda Josef Nadj J. Rabillon
Voyages en danse Le festival Flamenco de Nîmes se conclut par un spectacle féminin au possible. Mujeres confronte trois grandes danseuses aux caractères différents. Merche Esmeralda, classique, sévillane, Belen Maya, au style plus léger, contemporain, et la jeune Rocio Molina, qui métisse les genres. Elle seront accompagnées par sept hommes : 3 guitaristes, 3 chanteurs, et 1 percussionniste (les 23 et 24 janv). Puis, après sa performance magique au Théâtre des Salins (Martigues), on retrouve les magnifiques soli de Hiroaki Umeda qui joue de son corps, de la lumière, des accélérations et des sons de façon à guider exactement votre regard vers le pli qu’il veut donner à voir (les 3 et 4 fev). Magistral ! Une proposition plus conceptuelle que plastique viendra clore la programmation danse du théâtre de Nîmes. Pourtant, dans (Not) a love song Alain Buffard s’attache à… l’univers de la comédie musicale ! Surprenant ? Pas lorsque l’on sait qu’il l’évoquera à travers les souvenirs de trois femmes habillées de haute couture, et réveillant des figures masculines fantasmées. Aves Miguel Gutierrez, Casey Vidalenc, Vera Mantero, Claudia Triozzi et Vincent Ségal, le 24 fev. AGNÈS FRESCHEL Théâtre de Nîmes 04 66 36 65 10 www.theatredenimes.com Gat et ses voisins Emanuel Gat a décidé de gâter ses voisins, habitants comme lui de la (magnifique) Maison de la Danse d’Istres. La Cie Coline, promotion de jeunes danseurs en fin de formation professionnelle, actuellement en grande difficulté financière par suppression pure et simple de ses subventions, a monté des extraits de son répertoire : une traversée des pièces du grand chorégraphe israélien, installé à Istres pour quelques années encore, et l’occasion de s’approprier sa danse, sensuelle et froide, athlétique et subtile, plastique et intime. Ce sera le 11111(1 Not a Love Song t Marc Domage 27 janvier sur la scène de l’Olivier (Istres). Il faut y assister, en espérant que Coline puisse continuer à former de jeunes danseurs avec la réussite qu’elle connaît, pendant qu’Emanuel Gat et sa Cie sont leurs voisins, mais aussi après leur départ. Qui aura lieu un jour ou l’autre, et risque de plonger Istres dans un désert chorégraphique, annihilant le travail que La Maison de la Danse a mené depuis tant d’années… A.F. NÎMES ISTRES LA MINOTERIE Alt DANSE Danse, conte, théâtre… contemporains ! La Minoterie vit un feuilleton à rebondissements fort peu comique. Elle a besoin du soutien de tous les spectateurs qui, depuis 30 ans bientôt, admirent sa disponibilité envers les compagnies régionales, les textes en création, le théâtre de proximité. Persistant dans sa voie esthétique généreuse, la scène « conventionnée pour les écritures contemporaines » programme deux cies de danse : Christine Fricker et sa Cie Itinerrances envahiront tout l’espace du théâtre, depuis le hall, la bibliothèque et la salle de répétition jusqu’à la scène, en haut. Les 23 et 24 janv son répertoire y passera, sa danse toujours amusée et libre comme l’enfance : un prélude à la création qui aura lieu lors des Elancées (voir p 28), une pièce 25 plus musicale, une rencontre avec la méthode Feldenkrais, pour finir par un petit bal… Quelques jours plus tard c’est la Cie La Innombrable qui viendra danser Paradise (le 30 janv) avant de laisser place au conte de Stefanie James, Entre deux rives, l’histoire d’un voyage en méditerranée effectué… sans quitter Le Panier ! Les 5 et 6 fév. Enfin la Cie de Daniel Danis, auteur québécois à la langue fulgurante et simple, passera par la Minoterie, une de ses rares étapes en France après son passage très remarqué à Avignon. Tissé de mots et de vidéo, Kiwi est l’histoire difficile de deux gamins livrés à la rue (du 12 au 14 fev). À ne pas manquer. A.F. Gat et Coline Théâtre de l’Olivier, Istres Le 27 janv 04 42 56 48 48 www.scenesetcines.fr La Minoterie 04 91 90 07 94 www.minoterie.org Cie Coline Agnes Mellon Fricker



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 15 février 2009 Page 1Zibeline numéro 15 février 2009 Page 2-3Zibeline numéro 15 février 2009 Page 4-5Zibeline numéro 15 février 2009 Page 6-7Zibeline numéro 15 février 2009 Page 8-9Zibeline numéro 15 février 2009 Page 10-11Zibeline numéro 15 février 2009 Page 12-13Zibeline numéro 15 février 2009 Page 14-15Zibeline numéro 15 février 2009 Page 16-17Zibeline numéro 15 février 2009 Page 18-19Zibeline numéro 15 février 2009 Page 20-21Zibeline numéro 15 février 2009 Page 22-23Zibeline numéro 15 février 2009 Page 24-25Zibeline numéro 15 février 2009 Page 26-27Zibeline numéro 15 février 2009 Page 28-29Zibeline numéro 15 février 2009 Page 30-31Zibeline numéro 15 février 2009 Page 32-33Zibeline numéro 15 février 2009 Page 34-35Zibeline numéro 15 février 2009 Page 36-37Zibeline numéro 15 février 2009 Page 38-39Zibeline numéro 15 février 2009 Page 40-41Zibeline numéro 15 février 2009 Page 42-43Zibeline numéro 15 février 2009 Page 44-45Zibeline numéro 15 février 2009 Page 46-47Zibeline numéro 15 février 2009 Page 48-49Zibeline numéro 15 février 2009 Page 50-51Zibeline numéro 15 février 2009 Page 52-53Zibeline numéro 15 février 2009 Page 54-55Zibeline numéro 15 février 2009 Page 56-57Zibeline numéro 15 février 2009 Page 58-59Zibeline numéro 15 février 2009 Page 60-61Zibeline numéro 15 février 2009 Page 62-63Zibeline numéro 15 février 2009 Page 64-65Zibeline numéro 15 février 2009 Page 66-67Zibeline numéro 15 février 2009 Page 68-69Zibeline numéro 15 février 2009 Page 70-71Zibeline numéro 15 février 2009 Page 72-73Zibeline numéro 15 février 2009 Page 74-75Zibeline numéro 15 février 2009 Page 76-77Zibeline numéro 15 février 2009 Page 78-79Zibeline numéro 15 février 2009 Page 80