Zibeline n°15 février 2009
Zibeline n°15 février 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de février 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'art visuel en crise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 THÉÂTRE OUEST PROVENCE MARTIGUES Comme un enfant La repetition, une odyssee Agnes Mellon Au Théâtre de Cuisine, on aime à s’inventer des jeux : avec un bateau de bois, un bruit fait avec la bouche, un bout de tissu, un papier qui vole, on traverse la mer, on s’envoie des songes, on évoque des héros épiques et légendaires... La répétition, une Odyssée, fiction dans la fiction, raconte l’histoire des acteurs qui sont là, et qui vont créer leur Odyssée dans 10 jours : alors ils en jouent des bouts, dans un certain désordre, entrant plus ou moins dans la représentation... Lorsque celleci impose un décor important, ils trouvent des stratagèmes enfantins et drôles : la visite aux enfers se passe au bout d’un fil déroulé, hors scène, dans un espace dramaturgique décalé, l’Olympe est au sommet d’une échelle, la voix des sirènes au bout de tuyaux mobiles... Cette esthétique de bric et Introspections Après le remarquable Caligula donné l’année dernière sur cette même scène de la Colonne, la cie Uppercuthéâtre revient avecHuisClos, d’après Sartre. Lacie varoise nous emmène visiter l’univers existentialiste o de broc initie les enfants à l’envers du décor, tout en rejoignant leur propre imaginaire ludique, qui passe par le jouet, très présent parmi les objets scéniques. Si elle fait habituellement merveille à La Friche, au Lenche, dans des petites salles intimes, le grand plateau des Salins révéla quelques unes de ses limites : le décalage fait naître le sourire de la complicité, mais il interdit aussi l’émerveillement, et on n’entre jamais dans la fiction interne, le voyage homérique. Les personnages n’existent pas, ni le sentiment du beau, qui pourraient apparaître par moments, si la voix de la sirène, la lumière sur la mer, cherchaient à l’invoquer... Agnès Freschel La répétition, une Odyssée a été joué aux salins le 9 janv du philosophe en se réappropriant la célèbre morale « l’enfer c’est les autres » dans une mise en scène dépouillée de Laurent Ziveri ; toute latitude est ainsi laissée aux acteurs pour rendre compte de ce poids de À venir au théâtre des Salins Thérèse Raquin. Philippe Faure a fait du plus sensuel des romans de Zola une adaptation tragique et charnelle. Condamnée au « bonheur tranquille » d’une vie conjugale imposée, ou à la passion sensuelle et criminelle, Thérèse Raquin et son amant bestial placent le corps au centre du roman naturaliste. Philippe Faure quant à lui décentre le roman, et met le cadavre de Camille, mari fade et bon, au centre de son adaptation dramatique. Un concentré de passions humaines, porté par une équipe de comédiens régulièrement exceptionnnels. Les 29 et 30 janv. L’inattendu. Anny Perrot a mis en scène un très beau monologue de Fabrice Melquiot, porté par la grâce de la comédienne Wilma Lévy. Une sorte de Pénélope sans prétendants y attend un homme dont on pressent qu’il ne reviendra plus. Puis l’espace s’ouvre miraculeusement, et le monde entre sur scène, inattendu… Les 11 et 12 fev. Pinocchio. Fidèle à Pommerat, la scène nationale offre son vaste espace à son sublime Pinocchio. Le 18 fev. Les Salins, Scène Nationale de Martigues 04 42 49 02 00 www.theatre-des-salins.fr l’éternité et du jugement implacable d’autrui posé sur nous. Enfin, Marc Jolivet et son frère l’ours blanc, avecbeaucoupd’humour, poserontsurla planète terre leurs regards acérés de citoyens concernés par les problèmes de biodiversité, d’environnement, de préservation d’espèces menacées… bref, par l’avenir de la planète et des hommes qui la peuplent sans trop s’en préoccuper… D.M. Huis clos Cie Uppercuthéâtre représentation reportée au 19 mai Huis Clos X-D.R. Huis Clos X-D.R. Mon frère l’ours blanc Marc Jolivet Le 6 fév Théâtre la Colonne (Miramas) 04 90 58 37 86 www.scenesetcines.fr Questions humaines Opera de quat'sous X-D.R. C’est une clown singulière et intrigante qui se proposera de sonder votre inconscient sur la scène du théâtre de l’Olivier. Pour enfin comprendre ce qui se passe dans la tête des hommes, Emma sera à la fois patiente et médecin, sur et sous le divan, maniant le vocabulaire « sychanalytique » avec beaucoup de verve. Et épinglera au passage tous nos petits travers, avec humour, tendresse et suffisamment de distance pour permettre au rire de prendre le dessus. Bien présent cette saison à Ouest Provence, le Théâtre de Romette proposera sa version de L’Opéra de quat’sous, d’après Bertolt Brecht. Un « Opéra bricole » pour cinq acteurs, dans lequel les acteurs seront aussi manipulateurs à vue de marionnettes, sur la musique de Kurt Weill. Entre Mackie, chef de bande de malfaiteur et Peachum, exploiteur de la misère des plus faibles, des mendiants cherchent le moyen de survivre. Étonnamment actuel, le texte de Brecht (1928) s’inscrit parfaitement dans le travail de Johanny Bert qui s’interroge sur la durée d’une œuvre et sur sa résonance à travers les générations. Le Théâtre de Romette sera aussi présent lors du Festival des Elancées (voir p28) avec Krafff. Dominique Marçon Emma la clown sous le divan Meriam Menant Le 24 jan L’Opéra de quat’sous Théâtre de Romette Le 7 fév Théâtre de l’Olivier (Istres) 04 42 56 48 48 www.scenesetcines.fr
FOS CAVAILLON ARLES THÉÂTRE 21 Bouleversant On s’y attendait, mais le choc fut tout de même rude. La cie québécoise le Carrousel nous a offert un moment de théâtre inoubliable, un de ces moments qui nous ancrent dans une réalité insoutenable, mais dont la connaissance est nécessaire. LeBruitdesosquicraque est un texte à la fois intense, dur, cru, simple et direct. Son auteure, Suzanne Lebeau, qui n’a de cesse d’écrire pour les enfants, s’est cette fois attachée à raconter avec justesse la réalité quotidienne des enfants soldats au travers de l’histoire d’Elikia, jeune fille enlevée à 10 ans par les rebelles, et qui s’enfuira trois ans plus tard, Kalachnikov en bandoulière, avec Joseph, 8 ans, jeune recrue qu’elle prendra le risque de sauver de l’enfer. Au bout de la fuite, une infirmière, Angelina, qui lui permettra, petit à petit, de reprendre place scène permet le chassé-croisé des récits Divisée en deux espaces distincts, la parmi les humains. quisecomplètent : celuidesdeuxenfants Conférence nirvanesque Beau voyage que cet Oratorio poétique et philosophique autour du concept du bonheur, monté par Arnaud Meunier. Grâce à un montage de textes où dialoguent Voltaire, Gide, Baudelaire, Flaubert ou le Clézio, et à l’appui d’études scientifiques, les trois comédiens de la cie de la Mauvaise Graine, tout en justesse et simplicité, baladés par un inventif violoniste électrique, tentent d’établir la carte du bonheur planétaire. Pétillant de poésie, En quête de bonheur aide le public à chercher en lui-même le sens à donner à sa vie. Et si le bonheur était à sa portée ? Et s’il suffisait de lâcher prise ? Cette proposition artistique « nomade » réussit son pari en offrant une balade intérieure étonnante. DELPHINE MICHELANGELI Tombés dans le nid Posée sur la scène du Théâtre, une forêt, mais pas n’importe quelle forêt, une forêt ronde qui se referme une fois qu’on y a pénétré. Et dans cet espace circulaire, un grand nid, rempli de paille, et d’objets de toutes sortes qui racontent la vie d’une cigogne boiteuse, installée là après que le coup de fusil d’un chasseur a stoppé net son vol annuel et familial. Elle attend, s’occupe, scrute le ciel et guette le retour hypothétique du vol retour… Jusqu’à l’arrivée fracassante d’un coucou imposant,uncoucoudel’Est,àl’accent, dont les paroles sont incompréhensibles b D En quete de bonheur Pierre-Etienne Vilbert En quête de bonheur a été joué aux Nomade(s) du Théâtre de Cavaillon du 6 au 13 jan À venir au Théâtre de Cavaillon Habituée de la Scène nationale de Cavaillon, Nathalie Chemelny revient avec Bal-Trap, un projet longuement mûri achevé lors de résidences de mais dont les gestes amples guident les petits spectateurs. Pas question bien sûr qu’il s’installe dans le nid de la cigogne outrée… Débute alors une cohabitation très drôle, où à coups de brindilles, de chansons, de coups d’œil Le bruit des os qui craquent (Emilie Dionne et Suzanne Lebeau) Lara Rosenoff La Cigogne et le coucou X-D.R création au Théâtre et au Délirium Tzigane (Avignon). Les personnages de Xavier Durringer promènent leurs désespoirs et leur fragilité entre violence et poésie, dans une salle de bal vide, au petit matin. Tandis qu’un couple essaie vainement de retrouver l’ivresse de son premier baiser, un autre couple va se rencontrer, lui perdu, étranger à l’endroit, elle bafouée une fois de plus par un homme qui ne reviendra pas. Dans Kaïna – Marseille, Catherine Zambon et Bruno Thircuir dressent le portrait d’une jeune fille qui deviendra femme après l’exil et l’apprentissage de la liberté. Honorant la promesse faite à sa grand-mère Kaïna de quitter l’Afrique et un mariage méfiants puis amusés, les deux volatiles vont finalement apprendre que deux valent mieux qu’un. Simple mais efficace, la mise en scène d’Agnès Limbos sert deux comédiens formidables, jusqu’à la scène touchante de théâtre d’ombre qui nous raconte, mieux que n’importe quels mots, l’histoire d’amour naissante. DO. M. La Cigogne et le coucou a été jouée le 14 janvier au Théâtre d’Arles en fuite dans la forêt, qui échangent confidences, espoirs et désespoirs, et celui de l’infirmière qui témoigne (impressionnante Lise Roy, qui laisse aussi bien passer son mépris pour les membres de la commission que sa tendresse pour les enfants, d’un simple changement de ton) de ce qu’à vécue Elikia, avec ses mots à elle, posés dans un cahier écrit à l’hôpital. Ni didactique, ni misérabiliste, ce texte écrit pour les enfants (à partir de 10 ans) est un cadeau. Un vrai. DOMINIQUE MARCON Le Bruit des os qui craquent a été joué pour la première fois à Fos-sur-Mer le 13 jan, puis à Cavaillon le 16. Dernière date dans la région : le 26 janvier au Jeu de Paume (Aix) dans le cadre des ATP. arrangé, Mamata ira chercher de l’autre côté de la mer l’Eldorado tant rêvé. Et se découvrira. DO.M. Bal-Trap mes Nathalie Chemelny Du 5 au 14 fév Délirium Tzigane (Avignon) Kaïna – Marseille mes Bruno Thircuir le 6 fév à Cavaillon, le 10 fév à Apt, le 13 fév au Thor, le 17 fév à Coustellet 04 90 78 64 64 www.theatredecavaillon.com À venir au théâtre d’Arles La douleur, avec Dominique Blanc. (voir p 18). Les 1er et 2 fév. L’Oral et Hardi. Jacques Bonnafé met en scène et joue cette allocution poétique de Jean-Pierre Verheggen.(voir p 18). Le 13 fév. Pinocchio, d’après Carlo Collodi, mis en scène par Joël Pommerat (voir p 15). Les 10 et 11 fév.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 15 février 2009 Page 1Zibeline numéro 15 février 2009 Page 2-3Zibeline numéro 15 février 2009 Page 4-5Zibeline numéro 15 février 2009 Page 6-7Zibeline numéro 15 février 2009 Page 8-9Zibeline numéro 15 février 2009 Page 10-11Zibeline numéro 15 février 2009 Page 12-13Zibeline numéro 15 février 2009 Page 14-15Zibeline numéro 15 février 2009 Page 16-17Zibeline numéro 15 février 2009 Page 18-19Zibeline numéro 15 février 2009 Page 20-21Zibeline numéro 15 février 2009 Page 22-23Zibeline numéro 15 février 2009 Page 24-25Zibeline numéro 15 février 2009 Page 26-27Zibeline numéro 15 février 2009 Page 28-29Zibeline numéro 15 février 2009 Page 30-31Zibeline numéro 15 février 2009 Page 32-33Zibeline numéro 15 février 2009 Page 34-35Zibeline numéro 15 février 2009 Page 36-37Zibeline numéro 15 février 2009 Page 38-39Zibeline numéro 15 février 2009 Page 40-41Zibeline numéro 15 février 2009 Page 42-43Zibeline numéro 15 février 2009 Page 44-45Zibeline numéro 15 février 2009 Page 46-47Zibeline numéro 15 février 2009 Page 48-49Zibeline numéro 15 février 2009 Page 50-51Zibeline numéro 15 février 2009 Page 52-53Zibeline numéro 15 février 2009 Page 54-55Zibeline numéro 15 février 2009 Page 56-57Zibeline numéro 15 février 2009 Page 58-59Zibeline numéro 15 février 2009 Page 60-61Zibeline numéro 15 février 2009 Page 62-63Zibeline numéro 15 février 2009 Page 64-65Zibeline numéro 15 février 2009 Page 66-67Zibeline numéro 15 février 2009 Page 68-69Zibeline numéro 15 février 2009 Page 70-71Zibeline numéro 15 février 2009 Page 72-73Zibeline numéro 15 février 2009 Page 74-75Zibeline numéro 15 février 2009 Page 76-77Zibeline numéro 15 février 2009 Page 78-79Zibeline numéro 15 février 2009 Page 80