Zibeline n°15 février 2009
Zibeline n°15 février 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de février 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'art visuel en crise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 THÉÂTRE LES ATELIERS VITEZ LE MAQUIS Les maux des mots co singularité. Dans cette cacophonie éructée avec douceur ou violence, des mots font tache : cheval, sexe, musculation, voiture, Internet, libido…, tandis que Les Parleurs se déshabillent jusqu’à admettre « qu’il est intéressant de se taire, aussi ». MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Mon corps est nul a été créé au Théâtre Antoine Vitez à Aix du 13 au 16 janvier Bruyant et bavard, Mon corps est nul est une histoire d’abandon portée par l’écriture monocorde d’Arno Calléja et la mise en lumière des corps de Laurent de Richemond. Tel un chœur antique, les quatre interprètes s’y plongent, se noient, puis s’abandonnent dans cette pièce au débit contagieux. Une performance totale pour « Les Parleurs » qui, de tout leur corps, s’emparent du texte sans discontinuer durant une heure quarante, exceptés quelques moments d’un silence intense. Une respiration nécessaire dans cette logorrhée jetée avec crudité et drôlerie à la face du spectateur. Une performance aussi pour « La Muette » interprétée par la chorégraphe Barbara Sarreau qui, telle une vestale, entretient le feu sacré qui anime Jocelyne Monier, Pascal Farré et Paul-Emmanuel Odin. Sans jamais dialoguer, les choreutes évoluent sur un plateau aux lignes graphiques, sans se soucier des doigts habiles de La Muette qui effeuille leurs costumes immaculés, laissant leur corps à nu. Ce sont des instants fragiles, précieux, où l’esquisse d’une danse crée du lien entre les corps baignés d’une lumière vespérale. « Et si tu veux vivre, tu dis les mots, tu pousses les mots » peuton entendre dès l’ouverture de la pièce : des « textes impersonnels, des textes à voix blanche » selon l’auteur, qui nous parviennent par bribes ou dans un magma inaudible, toujours dans leur étrange To performMon corps est nul X-D.R. Leonardo Centi et Alice Chenu X-D.R La nouvelle création d’Alain Simon va faire danser la poésie… Avec quelques danseurs que les Aixois connaissent bien (Leonardo Centi, Emma Gustaffson…) pour les avoir vu danser chez Preljocaj tout proche, il va mettre en scène du… John Giorno ! Le nom vous dit quelque chose ? C’est ce poète new Yorkais qui a À venir au Théâtre Vitez L’atelier de création de l’Université est confié aux bonnes mains de Renaud Marie Leblanc, qui a choisi, en guise de texte classique puisque telle était la commande, de leur faire jouer du Marivaux… Habitué des auteurs contemporains le metteur en scène retrouve dans La Surprise de l’amour quelque chose de la parole de ses auteurs favoris. Car chez Marivaux les élans physiologiques parlent bien avant les mots, pourtant labiles… du 27 au 31 janv. La commission centrale de l’enfance. David Lescot est un personnage qui impose la singularité de son écriture dans le monde du théâtre français. Il est à la fois comédien, metteur en scène, musicien et auteur du monologue autobiographique qu’il présente : une plongée dans les souvenirs de cette Commission, centre de vacances pour enfants juifs communistes aprés la guerre. le 11 fev. La Cie aixoise La Variante propose une mise en scène du texte de Bond, Si ce n’est toi. Un histoire de frère bien sûr, et de coupable à trouver… dans une société future et déshumanisée, militarisée. Un texte magnifique, qui doit reposer sur la performance des trois acteurs. les 17 et 18 fev. A.F. Théâtre Vitez, Aix 04 42 59 94 37 http://theatre-vitez.com pratiqué avec Burroughs la performance, la poésie oralisée, grand-mère étonnante du slam, mais avant cela génitrice de la performance plastique, et de la musique improvisée. Celui qui, entre deux voyages au Népal, a inventé le fameux Dial-a poeme, première entreprise de récolte de poésie vivante… Le projet d’Alain Simon est de replonger dans ses œuvres (ses enregistrements et ses recueils), de travailler sur ses liens avec Warhol, Glass, Cage, tout cela en mêlant corps des danseurs et des comédiens, tout en proposant un rapport ouvert au public… A.F. Tout le monde est une déception totale Création d’Alain Simon Théâtre des Ateliers, Aix du 16 au 20 fev 04 42 38 10 45 www.theatre-des-ateliers-aix.com Atteinte à Martin Crimp Le Farallone, c’est son nom, un fameux trois mâts, hisse et ho ! Mais il porte le drapeau jaune de la contagion, et trouve comme équipage trois personnages ramassés sur une plage, un capitaine ivrogne au bout du rouleau, une ancienne maquerelle sans scrupules et un jeune homme sans famille qui a trouvé dans ce couple une figure parentale dégradée mais dont il ne peut se séparer. Dans un voyage initiatique sur les mers du Sud, comme des personnages de dessin animé, maniant humour décalé, ironie, antiphrases, les acteurs, sous la houlette d’un Stevenson qui ajoute un contrepoint burlesque à l’histoire, s’en donnent à cœur joie. Florence Hautier, drôle et perverse à souhait, Jean- Michel Bayard, usé, capitaine Haddock sans rédemption, Lionel Briand, bousculé et fragile, Pierre Béziers, écossais et gentleman énigmatique, livrent aux spectateurs enrôlés dans le spectacle, un festival de champagne (n’est-ce pas la cargaison du bateau ?). L’ensemble constitue roman noir jubilatoire, que la bande son composée par Martin Béziers, Stéphane Diamantakiou et… Beethoven accompagne et nourrit, cinquième élément du spectacle qui a recours aussi à un subtil théâtre d’ombres. Le dernier roman de Stevenson, The Ebb Tide, (la marée descendante) est mis en scène avec une merveilleuse infidélité ! C’est sans doute ce qu’aurait souhaité Stevenson, qui durant sa courte vie s’est élevé contre les politiques coloniales de l’Angleterre, de l’Allemagne et des Etats-Unis... MARYVONNE COLOMBANI Farallone a été créé au Jeu de paume par le Théâtre du Maquis le 16 janv Farallone Le Comœdia, Aubagne Le 5 fev 04 42 18 19 88 www.aubagne.com Salle des terres blanches, Bouc-bel-Air le 20 fev 04 42 94 93 78 www.theatredumaquis.com Farallone X-D.R.
AUBAGNE THÉÂTRE 17 i La flamme rouge des Paralipomènes « Paralipomènes » quel joli mot ! À la fois désuet et incantatoire, il porte en lui la magie des choses obscures. Tout bon dictionnaire romprait le charme en évoquant les évènements omis au Livre des Rois, titre d’un livre de l’Ancien Testament, et par extension, le supplément à l’ouvrage qui précède. Supplément donc, ou nous n’en finissons jamais avec l’horreur. Louisiane vit avec sa mère, Rose, un huissier vient, le compte des maigres meubles commence, les souvenirs de Rose affluent, deuil du frère assassiné par la milice, douleur atroce sans résilience, puisque jamais reconnue, jamais écrite… La folie, puissante, révèle, dévoile, permet la transmission impossible de l’hor-reur. C’est avec cet héritage que se construit la jeune femme, entre ces deux personnages incapables d’évoluer, l’une prisonnière d’un passé terrible, l’autre imperturbable d’indifférence. Naît la révolte contre les aliénations de tout ordre. Le spectacle, remarquablement adapté d’un roman de Lydie Salvayre, est porté avec une verve et une passion époustouflantes par Florence Hautier qui, seule sur scène passe d’un rôle à l’autre, joue avec les différentes tonalités les différents registres, avec e une aisance confondante. La mise en scène minimale de Pierre Béziers, soutenue par la partition originale de Martin Béziers met en valeur le talent de la comédienne. La Compagnie des Spectres nous suit longtemps… MARYVONNE COLOMBANI La Compagnie des Spectres a été jouée à l’Escale, Aubagne, le 9 janv, au Château de Trets le20 janv. Elle sera reprise le 6 fev au Forum de Berre (04 42 10 23 65), le 13 fev à la Cité du livre d’Aix (04 42 38 94 38) Théâtre du Maquis 04 42 38 94 38 www.theatredumaquis.com À venir à L’Escale Aubagne Une histoire populaire des Etats-Unis, excellente analyse de la gauche étatsunienne (oui oui elle existe) écrite par Howard Zinn, et éditée par Agone, sera lue par la Cie Manifeste Rien le 28 janv. Un autre 11 novembre, une pièce un peu maladroite mais très juste historiquement, retrouvera la mémoire d’un jeune groupe de comédiens Résistants les 16 et 17 fev Leïla Garfield La nef des fous Atteinte a sa vie X-D.R Parodique à l’extrême, l’adaptation d’Atteintes à sa vie de Martin Crimp par le metteur en scène de la cie Le Bruit des hommes, Yves Borrini, est troublante. Voire même déstabilisante : on oscille entre le rictus du rire et celui de l’énervement. À moins qu’il ne faille décrypter au second degré les traits grossiers du jeu des acteurs (quand les hommes vont-ils ôter les mains de leurs poches ou décroiser les bras de leur torse ?), le kitsch du décor (des fauteuils de hall d’hôtel, un écran géant, une plante verte…), le recours à de vieilles ficelles théâtrales (le metteur en scène, depuis la salle, participe au dialogue ou dirige les acteurs) ? Si l’on en reste au premier degré, le parti pris outrancier du metteur en scène provoque une irrépressible urticaire. Certes, les dix-sept histoires écrites, numérotées et titrées par Martin Crimp autour de la figure d’Anne mystérieusement disparue sont un écrin sans cadre pour celui qui s’y risque. Mais ce soir-là, on assista à des shows plutôt qu’à des « fictions documentarisées », avec un cortège de situations stigmatisées par des acteurs qui endossent la panoplie avec application : nuit passionnelle à l’hôtel, angoisse du terrorisme ou surdose de consommation bling-bling… Des scénarios qui, chez l’auteur anglais, surgissent d’une écriture distanciée, semblent ici des ressorts comiques de potache. Sauf dans le tableau « Porno » servi par la justesse des comédiens et la mise en scène dépouillée d’artifices. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI À venir au Comoedia, Aubagne Des spectacles destinés au jeune public, et à leurs parents. Bottes de prince et bigoudis. Le 23 janvier Annabelle Sergent viendra conter Grimm dans toute sa cruauté, sans les relectures édulcorées qui, pour rassurer les enfants, les empêchent de percevoir la force symbolique de ces histoires d’émancipation… Egalement à La Colonne, Miramas, le 27 janv, et à Fos-sur-mer le 28 janv www.scenesetcines.fr Le livre imaginaire, un spectacle burlesque de la Cie la Baldufa, le 12 fev. Quatre personnages perdus dans la mécanique du quotidien découvrent un jour un livre, qui les mènera sur les chemins de la fantaisie… Vous pouvez également y amener vos enfants, ou y aller tout seul : le comédien Jean-Paul Farré revient à la musique avec Les douze Pianos d’Hercule, monologue d’un musicologue fou, le 30 janv. Le Comœdia, Aubagne 04 42 18 19 88 www.aubagne.com Atteintes à sa vie a été joué au Comœdia le 16 janvier



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 15 février 2009 Page 1Zibeline numéro 15 février 2009 Page 2-3Zibeline numéro 15 février 2009 Page 4-5Zibeline numéro 15 février 2009 Page 6-7Zibeline numéro 15 février 2009 Page 8-9Zibeline numéro 15 février 2009 Page 10-11Zibeline numéro 15 février 2009 Page 12-13Zibeline numéro 15 février 2009 Page 14-15Zibeline numéro 15 février 2009 Page 16-17Zibeline numéro 15 février 2009 Page 18-19Zibeline numéro 15 février 2009 Page 20-21Zibeline numéro 15 février 2009 Page 22-23Zibeline numéro 15 février 2009 Page 24-25Zibeline numéro 15 février 2009 Page 26-27Zibeline numéro 15 février 2009 Page 28-29Zibeline numéro 15 février 2009 Page 30-31Zibeline numéro 15 février 2009 Page 32-33Zibeline numéro 15 février 2009 Page 34-35Zibeline numéro 15 février 2009 Page 36-37Zibeline numéro 15 février 2009 Page 38-39Zibeline numéro 15 février 2009 Page 40-41Zibeline numéro 15 février 2009 Page 42-43Zibeline numéro 15 février 2009 Page 44-45Zibeline numéro 15 février 2009 Page 46-47Zibeline numéro 15 février 2009 Page 48-49Zibeline numéro 15 février 2009 Page 50-51Zibeline numéro 15 février 2009 Page 52-53Zibeline numéro 15 février 2009 Page 54-55Zibeline numéro 15 février 2009 Page 56-57Zibeline numéro 15 février 2009 Page 58-59Zibeline numéro 15 février 2009 Page 60-61Zibeline numéro 15 février 2009 Page 62-63Zibeline numéro 15 février 2009 Page 64-65Zibeline numéro 15 février 2009 Page 66-67Zibeline numéro 15 février 2009 Page 68-69Zibeline numéro 15 février 2009 Page 70-71Zibeline numéro 15 février 2009 Page 72-73Zibeline numéro 15 février 2009 Page 74-75Zibeline numéro 15 février 2009 Page 76-77Zibeline numéro 15 février 2009 Page 78-79Zibeline numéro 15 février 2009 Page 80