Zibeline n°14 déc 08/jan 2009
Zibeline n°14 déc 08/jan 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de déc 08/jan 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... la culture en cadeau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
08 THÉÂTRE LA CRIÉE LE MASSALIA D’une atteinte imprévue Au Gymnase la Criée vagabonde a programmé la plus belle perle irrégulière de notre littérature théâtrale… Corneille se définissait comme un « poète dramatique », mettant l’accent sur l’importance des mots dans son théâtre, où l’action importe moins que le lyrisme… Toute l’intelligence de la mise en scène d’Alain Ollivier tient dans cette importance accordée à la force du verbe. On se suspend aux lèvres des acteurs qui restituent les antithèses, la frénésie baroque, les finales féminines, les anaphores enflées, la musique et les excès d’une langue décidément superbe… et on se souvient, étonné, que chaque vers, Sortez vos ados Après les réjouissances de Noël marquées par une version de Pierre et le Loup en figurines animées, avec grand orchestre (voir Zib 12), le Massalia consacre son mois de janvier à des spectacles visibles en famille, quand on a de grands enfants. L’Entreprise, Cie de François Cervantes, s’installe pour plusieurs spectacles jusqu’en chaque tirade, chaque stichomythie du Cid se déguste en retenant son souffle. Et en découvrant l’humour aussi qui pointe dans les répliques des Suivantes, agacées par les obsessions vindicatives de leurs Maîtresses… La réussite de l’entreprise tient à un parti pris délicat, volontairement antinaturel : les vers sont chantés (sans emphase), certaines caractéristiques phonétiques de la langue du XVII e sont restituées, et les ports de bras, les ports de têtes altières dessinent des signes dans l’air. Quant aux Une île Christophe Raynaud de Lage Le Cid Bellamy personnages, ils sortent, comme des coucous, par trois portes de bois rappelant une horloge mécanique. Ils frôlent le ridicule, sans y sombrer, et en se relevant pour atteindre au sublime. Rodrigue est un ange blond, innocent puis martial, Chimène la douleur même, et les mains de l’Infante, graciles, fascinent. Un très beau moment de théâtre suspendu… (voir également l’avis des Zibulons, page 77) AGNÈS FRESCHEL e fin février, à la Seita. Et commence par la reprise d’Une île (du 13 au 31 janv), sa très belle création de la saison dernière, que toute l’équipe de Zibeline vous recommande avec chaleur (voir l’article sur notre site www.journalzibeline.fr). Dans le même temps l’Anima Théâtre proposera un spectacle de marionnettes,avecécranetthéâtred’ombres:cela s’appelle Mister H, entendez le double de Mister J, celui qui le créa un jour, à Londres, en testant sur lui-même une formule désinhibitrice… (du 13 au 16 janv). Pour les plus grands encore, les presque adultes, un spectacle de la Cie Du Zieu dans les bleus : Ursule (du 20 au 31 janv) est la deuxième partie de la trilogie des Suppliantes, que la Cie consacre aux grandes figures tragiques féminines. Il s’agit cette fois d’une pièce inédite d’Howard Barker qui met en scène des jeunes religieuses, vierges, confrontées au désir d’un prince, et à leur propre relation à la chair. Un texte traversé d’absolues puretés, d’absolues violences, et d’impossibles renoncements. Comme l’adolescence ? A.F. Théâtre Massalia 04 95 04 95 70 http://massalia.lafriche.org 3 femmes e Le hall de la Criée a accueilli du 4 au 6 déc un Cabaret portugais en deux parties : si le fado qui concluait était un peu trop classique et sage, la lecture proposée par Ninon Brétécher, par la voix posée d’Emmanuelle Rozes, a permis d’entendre une très belle œuvre poétique : celle de Sophia de Melio Breyner, députée portugaise après la Révolution des oeillets… On entendit tour à tour l’amour de la terre, des couleurs et de la mer, la grande sensualité des vers, et le surgissement soudain de la douleur comme une révélation dans l’engourdissement des jours… L’envie de lire son œuvre, après ça, passait dans le public comme un souffle ému À venir à la Criée Un autre cabaret, toujours littéraire et musical : Violaine et Hélène Schwartz lisent et chantent, s’accompagnant au piano, des lettres anciennes et récentes, des échanges épistolaires. Bien à vous, du 9 au 11 janvier, hall de la Criée On retrouve la pianiste et la comédienne au Merlan, qui de vagabond devient lieu d’ancrage pour la Criée. Ce spectacle est porté par la metteur en scène qui avait, il y a deux ans, proposé un fascinant Thomas Bernhardt, L’Ignorant et le Fou. Célie Pauthe met en scène cette fois une pièce de Bergman, S’agite et se pavane, qui ressemble par bien des traits au texte de Bernhardt : il y est question de folie et de fantômes, mais aussi de création artistique, de représentations, de voix cachées et d’histrions… S’agite et se pavane, du 16 au 24 janvier, Le Merlan La Criée 04 91 54 70 54 www.theatre-lacriee.com
LENCHE MERLAN MIRAMAS PORT-DE-BOUC Sous la peau THÉÂTRE 09 Le Merlan a choisi de rapprocher l’art de la science autour du thème de la transparence du corps. Tomodensitométrie, cubitus, organe, corps, malaise, anatomie, geste, coronaire, scanner, éthique, image, squelette, verrou, humain, magnétique, thorax, saignée... Le corps attire, le corps intrigue. Et ce n’est donc pas un hasard si cette thématique est développée au moment où le Parc Chanot reçoit l’exposition Our Body (voir pages 71 et 77). La question de l’intérieur du corps est, semble t-il, au centre de nos préoccupations. Il est vrai qu’il n’y a pas si longtemps, il était impossible de voir l’intérieur d’un corps vivant. Aujourd’hui, avec les nouvelles technologiques, le corps est scruté, exploré jusqu’au fond des entrailles. Mais cette exploration n’est plus l’apanage du « corps » médical, elle suscite l’intérêt des artistes, des historiens, des anthropologues, des philosophes et pose des questions d’éthique et d’esthétique. Comment perçoit-on le corps aujourd’hui ? Comment l’imagerie médicale façonne notre représentation du corps ? Comment peut s’opérer la captation artistique d’une image médicale ? Le Merlan a proposé un certain nombre de cartes blanches afin chacun expose ses réflexions sur ce thème. Au fil des jours On est au théâtre, même si les décors et les costumes (superbes) semblent sortir d’une scène de cinéma. C’est là l’une des forces - mais pas la seule ! - de la pièce de Jean-Claude Grumberg, L’Atelier, mise en scène et jouée par la cie Eclats de Scène. D’un grand réalisme, elle nous plonge dans cet après guerre immédiat, de 1945 à 1952, dans l’atelier de confection de Monsieur Léon où vont se croiser juifs et non juifs, les jeunes oublieux et les plus âgés qui tentent de vivre malgré tout, les « revenus de » et ceux qu’on attend. Mais point de pathos dans l’évocation saisissante de cette époque terrible ; les comédiens sont d’une justesse remarquable, évitent la caricature et jouent dans un bel ensemble les scènes collectives où tout se dit ou se suggère. Grâce à une scénographie inventive, on passe des années sombres et grises à un avenir plus coloré Beaucoup d’exposés, d’hypothèses, d’expérimentations passionnantes et de grande qualité : au cinéma et en partenariat avec le FIDMARSEILLE, des courts et des longs métrages ont été projetés comme ce film remarquable de François Deligny : Le moindre geste où l’introspection se traduit par l’observation détaillée du comportement d’un jeune homme de 16 ans qualifié d’irrécupérable pour la société. Spectacles ? Pour Marion Baë et sa partenaire, il est possible de reprendre contact avec son squelette par le contact avec l’autre et l’espace environnant. Devant un public amusé et conquis, elle entame une conférence dansée, le Petit traité d’artnatomie, où chaque os en jeu est nommé, touché, senti. Deux autres soirées spectacles étaient prévues, qui se sont transformées en spectacle-conférence. Pour Cervantès et la cie l’entreprise le corps théâtral interroge sa capacité à devenir transparent au profit d’un personnage. Dans un jeu autour de la mort, de la maladie, de l’âge, les mécanismes de séduction sont démontés pour chacun de ses acteurs soit « seul ensemble ». Erikm, invite à voyager au centre de l’humain parlaprojectiond’unfilm,uneinstallation n sans y prendre garde, comme si la scène s’éclairait peu à peu de petites touches de lumières, de respirations moins pesantes. Les années passent, entrecoupées d’un air jazzy joué par les quatre musiciens du Quartet de Luxe, et l’on se dit que l’on aurait aimé dans laquelle le spectateur déambule tout en regardant et écoutant des formes « radiographiques » d’un film fantastique sur l’exploration des organes d’un corps humains. La deuxième soirée a finalement été une succession de projections-conférences : un cinéaste parle d’une jeune femme affublée d’yeux avec des rayonsX, et une conférence explique le travail d’un artiste, Xavier Lucchesi, qui scrute notamment au scanner les œuvres de grands maîtres afin d’y découvrir, peut-être, le secret de leur génie. En violation de l’œuvre ? Les propositions spectaculaires, dans l’ensemble peu abouties, se sont révélées moins intéressantes que les discours scientifiques, ou les films. Question de moyens mis en œuvre sans doute, mais peut être aussi que passer plus de temps encore avec ces belles personnes. D.M. L’Atelier a été joué du 26 nov au 6 déc au théâtre de Lenche et le 9 déc au théâtre de la Colonne à Miramas F. Pavanello Je tremble Elisabeth Carecchio les artistes auraient besoin de quitter Narcisse une fois pour toute ? CLARISSE GUICHARD À venir au Merlan L’événement sans doute de cette fin d’année. Joël Pommerat a un talent fou, tous les théâtres se l’arrachent. Pour deux soirs seulement Je tremble 1 et 2 passent par Marseille, après la création du second volet au Festival d’Avignon. Le premier épisode avait déjà suscité une émotion folle l’an dernier, au Merlan, qui coproduit le spectacle (voir Zib 7). À découvrir absolument, si vous arrivez à vous trouver des places. Les 19 et 20 déc 04 91 11 19 20 www.merlan.org À venir au Lenche Le Théâtre de Cuisine prend ses quartiers au Panier, pour le plaisir de vos enfants Ce ventre-là est un très joli spectacle sur ce que fantasment les élèves lorsque leur maîtresse est enceinte… du 13 au 17 janv. Ka-O est un spectacle pour tout petits, de Katy deville, qui raconte comment, au début du monde, les formes ont organisé l’espace… du 20 au 24 janv. L’anthologie du théâtre d’objets propose un historique amusé des divers techniques de manipulation du 27 au 31 janv. Également au Sémaphore (Port-de-Bouc) le 23 janv. 04 42 06 39 09. Théâtre de Lenche 04 91 91 52 22



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 1Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 2-3Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 4-5Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 6-7Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 8-9Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 10-11Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 12-13Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 14-15Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 16-17Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 18-19Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 20-21Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 22-23Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 24-25Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 26-27Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 28-29Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 30-31Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 32-33Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 34-35Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 36-37Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 38-39Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 40-41Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 42-43Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 44-45Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 46-47Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 48-49Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 50-51Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 52-53Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 54-55Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 56-57Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 58-59Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 60-61Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 62-63Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 64-65Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 66-67Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 68-69Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 70-71Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 72-73Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 74-75Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 76-77Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 78-79Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 80