Zibeline n°14 déc 08/jan 2009
Zibeline n°14 déc 08/jan 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de déc 08/jan 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... la culture en cadeau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
74 ÉDUCATION ALTERNATIVES POSITIVES PICASSO MÉTAMORPHOSES La lumière des peuples racines L’association L’Alternative Positive vient d’organiser un festival d’actualité, Entre tradition et modernité, dans le cadre de la 11 e semaine de la Solidarité Internationale. Créée en 2005, l’association veut mettre en avant les initiatives qui cherchent à construire un avenir plus harmonieux. Contes, expositions de photos, de peintures, documentaires sur les jeunes roumains, les sociétés tribales ou des guérisseurs chamanes ont ouvert des horizons méconnus. Les difficultés des Masaïs, qui, dépossédés de leurs terres ont du mal à garder leur mode de vie pastoral, ont été expliquées par Xavier Peron. Parallèlement une conteuse et un danseur masaï, Anuang’a Fernando (voir page 21), ont témoigné de la richesse de leurs traditions. L’association n’a pas oublié de s’intéresser aux traditions marseillaises en projetant le documentaire Paroles de la Plaine de Pascal Boyadjian qui fait revivre la mémoire du quartier avec témoignages des anciens et images d’archives. Puis Éric Julien a captivé le public en racontant sa rencontre avec les Indiens des Hauts Plateaux colombiens, les Kogis, héritiers des traditions précolombiennes. Ceux-ci l’ont soigné et sauvé d’un œdème pulmonaire il y a 22 ans. Pour les remercier Éric Julien a créé une association qui rachète des terres pour ces populations dépossédées. À ce jour ce sont près de 2000 hectares que les Kogis ont retrouvés et qu’ils ont pu réinvestir en reconstruisant des lieux de prière par exemple. Peu à peu ils reconstituent leur paysage et retrouvent leurs traditions : les hommes tissent les végétaux, cousent les vêtements de la tribu, quant aux femmes elles fabriquent des objets, notamment des sacs aux motifs symboliques précis. Fort de ses contacts répétés avec les Kogis, Éric Julien a décidé de créer en France une École de la Nature et des Savoirs. Depuis peu ce lieu de recherche et de formation accueille des individus ou des groupes désireux de réfléchir aux principes de développement durable et de les expérimenter. Des stages, des séminaires sont proposés. L’École, créée sous le patronage de Jean-Marie Pelt et Agnès Mellon Edgard Morin, accueille les participants dans les hautes vallées du Diois, après une heure de marche, histoire de se mettre en jambes et dans l’esprit du lieu, un bâti ancien sur 4 ha de terres. Il s’agira d’« interroger nos pratiques et nos représentations à la lumière des savoirs des peuples racines » comme le dit Eric Julien. CHRIS BOURGUE Alternative Positive www.alternative-positive.org Ecole de la Nature et des Savoirs www.ecolenaturesavoirs.com Sous le signe de Picasso Dès le 6 janvier, le musée Granet, à Aix-en-Provence, présentera un parcours multimédia axé sur l’œuvre de Picasso, prélude à l’exposition estivale Picasso Cézanne. Intitulé Picasso, Métamorphoses ce parcours donnera des clés de lecture sur le procédé de création de Picasso, ses affinités avec Cézanne. Enfants et adultes seront plongés au cœur du processus créatif, immergés dans un environnement d’images et de sons sur lesquels ils pourront intervenir grâce à des capteurs en se promenant dans une forêt de tiges interactives au rythme des étapes de la vie artistique de Picasso. L’objectif est de toucher 15 000 scolaires ! 300 projets ont été validés par l’Académie et les classes recevront une valise pédagogique, 100 classes de primaires pourront visiter le château de Vauvenargues, des ateliers seront proposés… dans la limite des créneaux disponibles ! Les travaux d’élèves seront exposés lors de la manifestation C’est sud organisée toutes les années par la ville d’Aix. Zibeline ne manquera pas de suivre tout cela de près, en donnant la parole aux élèves… CHRIS BOURGUE Picasso Métamorphoses du 6 janvier au 15 décembre 2009
PRIX LYCÉEN DU LIVRE PACA Rencontrer l’écriture L’auditoire était attentif et les questions pertinentes ! Le premier forum du Prix littéraire des Lycéens PACA 2009 a ménagé ses bonnes surprises en Avignon, au Théâtre du Chêne Noir, dès le mercredi 3 déc ÉDUCATION 75 Rencontres en live Le Chêne Noir a accueilli les lycéens de l’Académie Aix-Marseille avec croissants et café pour parler des livres des auteurs présents pour ce premier forum de l’année. De quoi s’agit-il ? D’un prix littéraire décerné par environ 500 lycéens et apprentis à l’issue d’une année de lectures d’auteurs contemporains et vivants, et de rencontres avec ces auteurs en chair et en os au cours de deux forums (un pour chacune des académies de la Région). Fin mai, les lycéens voteront et éliront leurs champions, occasion d’une grande fête avec présentation de travaux d’élèves et distribution des prix. Le projet a été lancé par la Région et l’Agence Régionale du Livre (ARL) et est en fonction depuis cinq ans. Chaque établissement travaille en partenariat avec une bibliothèque et une librairie. Des visites d’imprimeries, d’artisans du livre, des rencontres d’éditeur sont organisées afin que les différents métiers du livre soient approchés. Questions/réponses Onze délégations de lycéens et apprentis se sont installées dans la salle de spectacle : lycées d’Aix-en-Provence, Brignoles, Gardanne, La Ciotat, Manosque, Marseille, Martigues, Sisteron et CFA d’Avignon. Pascal Jourdana ouvre la séance en donnant quelques conseils pour la prise de dialogue : « Parlez sans honte et dites ce que vous pensez ! » Amara Lakhous est interrogé sur la façon dont il se moque avec humour du racisme dans son livre déjà célèbre Choc des civilisations pour un ascenseur Piazza Vittorio, best-seller 2006 en Italie (voir Zib 8). Dans ce roman, des gens d’origineet de cultures très diverses vivent dans un quartier très populaire de Rome et se rencontrent... dans un ascenseur : « Lemécanismeduracisme me laisse perplexe parce qu’on banalise les événements. Il ne faut pas prendre les racistes au sérieux. L’ascenseur est le personnage principal, c’est un lieu dans lequel les gens sont obligés de se rencontrer, c’est une métaphore ! » D’origine kabyle et algérienne, l’auteur, qui vient d’obtenir la nationalité italienne (voir page 69), est l’exemple même, pour les jeunes, du brassage des origines et des cultures. Duog Thu Huong, née au Viet-Nam en 1947, engagée dans la guerre contre les Américains puis contre le régime corrompu de Hanoï, militante pour les Droits de l’Homme, a été assignée à résidence surveillée durant 10 ans et vit exilée en France depuis 2006. Les Français, dont Danièle Mitterrand, se sont battus pour sa libération. Dans Itinéraire d’enfance, roman en partie autobiographique, elle retrace la traversée du Vietnam pour rejoindre son père de la jeune Bê, en compagnie de son amie, à la fin des années 50, occasion de croiser toutes sortes de gens du monde paysan, du petit peuple et de montrer la rigueur du régime. Ce roman de facture très classique a semblé un peu long aux adolescents à cause des descriptions. « Oui il est lent, assume-t-elle. Le peuple vietnamien est paysan et cela influence le style. Je suis combattante professionnelle et écrivaine dilettante ! » Originaire de Toulon et ancien travailleur à l’Arsenal maritime, Christian Astolfi a lui aussi été interrogé sur la partie « vécue » de son roman Les tambours de pierre : « Je vole des réalités et je les recompose avec la fiction, je traduis un univers, une ambiance. » Ainsi le narrateur, médecin, est-il un « restaurateur de mémoire » qui retrouve des souvenirs personnels en essayant de soigner un malade d’Alzheimer. Il reconstitue ainsi des fragments de mémoire, la vie des ouvriers des chantiers navals, atteints de la maladie de l’amiante, le souvenir d’un amour perdu. Ouvrage plein de nostalgie pour un passé qui ressurgit par bribes. Christian Astolfi éd. La chambre d’échos 14 euros Duong Thu Huong éd. Sabine Wespieser 24 euros Amara Lakhous éd. Actes Sud - 18 euros LE IFU ❑t5 HIRONDELLES $0, } 13. M V Zeina Abirached éd. Cambourakis - 20 euros PlliA1N Efix-Levaray éd. Petit à petit – 12,90 euros ithd USINE Du côté des vignettes Zeina Abirached, jeune libanaise, frappe un grand coup avec Le jeu des hirondelles. On est tout de suite happé par le dessin noir et blanc, au graphisme rigoureux qui donne vie au décor de la pièce-refuge et à ses habitants. Beyrouth 1984, la ligne de démarcation surveillée par des francstireurs coupe la ville en deux. La petite Zeina a 3 ans et attend ses parents avec les voisins qui viennent dans cette pièce dès qu’il y a une alerte, galerie de portraits attachants et émouvants. Le dernier livre a deux auteurs : Jean-Pierre Levaray pour le texte adapté de son premier livre Putain d’usine et Efix pour le dessin. C’est l’éditeur qui les a présentés. Tous deux ont connu le monde ouvrier, et le premier y est encore. Questions sur le langage cru, grossier qui a surpris quelques profs et élèves. Mais c’est la réalité de ce monde ! « Je voulais écrire un livre politique, c’est le cri de l’ouvrier. Si j’étais infirmier, j’aurais écrit Putain d’hôpital ! ». Efix a fait des essais en couleurs, mais très vite le noir et blanc avec les gris dégradés au crayon s’est imposé avec les silhouettes noires en contre-jour. Pour finir, les lycéens ont posé des questions d’ordre général : quels conseils donner à un jeune écrivain débutant ? Quand trouvez-vous votre titre ? Avez-vous des influences ? Tous les auteurs ont répondu avec application… que tout commence par la lecture ! CHRIS BOURGUE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 1Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 2-3Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 4-5Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 6-7Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 8-9Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 10-11Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 12-13Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 14-15Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 16-17Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 18-19Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 20-21Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 22-23Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 24-25Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 26-27Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 28-29Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 30-31Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 32-33Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 34-35Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 36-37Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 38-39Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 40-41Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 42-43Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 44-45Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 46-47Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 48-49Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 50-51Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 52-53Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 54-55Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 56-57Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 58-59Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 60-61Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 62-63Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 64-65Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 66-67Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 68-69Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 70-71Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 72-73Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 74-75Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 76-77Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 78-79Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 80