Zibeline n°14 déc 08/jan 2009
Zibeline n°14 déc 08/jan 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de déc 08/jan 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... la culture en cadeau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 THÉÂTRE ARLES ROUSSET MARTIGUES AIX Les mots du cœur Jean Rochefort ne veut pas écrire ses mémoires, il veut les jouer. Égrener sur un plateau ses rencontres marquantes, avec les textes, les auteurs, les comédiens… Un autoportrait qui le fait se dévoiler un peu, en toute simplicité, avec humour et émotion, en mêlant les genres, et les époques. Passant, sans en avoir l’air, de Bobby Lapointe à Henry Miller, de Jacques Prévert à Primo Levi, de Charles Trenet à Fernandel ou Jean Yanne, textes joués, dits ou chantés, Jean Rochefort nous présente son théâtre personnel, un univers où l’humour le dispute à la fragilité et à la mélancolie. Les anecdotes font mouche, convoquent Philippe Noiret, Michel Serrault ou Michel Audiard, le conteur ne s’arrêtant que le temps d’une phrase musicale, ou d’un biscuit-confiture vite avalé. L’accordéoniste Lionel Suarez l’accompagne et souligne les textes, lance un air qui le fait danser ou déclenche un de ses sourires lumineux, et va jusqu’à jouer le faire-valoir dans un numéro hilarant qui démontre que Rochefort imite à merveille la taupe qui découvre le printemps, la femelle du gibbon ou le caméléon. Décousu peut-être, mais délicieux. Â l’image de ce grand monsieur. D.M. Entre autres a été joué le 6 décembre aux Salins (Martigues) et jusqu’au 20 déc au Jeu de Paume (Aix). 0820 000 422 www.lestheatres.net DunnMeas Réduction argentine Loin de dénaturer les accents tragiques de la pièce de Tchekhov, l’adaptation brillante d’Oncle Vania par le metteur en scène argentin Daniel Veronese l’enrichit d’un univers nouveau Il ne reste plus grand-chose des conventions proprettes ni de l’espace des salons russes. Autour d’une petite table, sur un espace scénique plus que réduit, les acteurs vont et viennent, s’assoient les uns sur les autres. Ils rient, parlent fort, s’écoutent peu, s’enlacent, pleurent à s’en rouler par terre, se saoulent. À la vodka. Remaniés par des langues latines, un brin réécrits, les mots de Tchekhov sonnent étonnamment juste. Au fond, le metteur en scène opère peu de modifications textuelles : quelques questionnements sur le théâtre, balayés par un Serebriakov propulsé célèbre critique, un langage un peu plus familier. Le profond désespoir de chaque personnage reste intact, plus sensible peut être grâce au resserrement, et porté par une troupe d’acteurs irréprochable qui adopte un rythme parfait. La transposition, dont Daniel Veronese est familier, puisqu’il s’était attaché auparavant aux Trois Sœurs, s’avère plus que réussie : éclairante ! SUSAN BEL Elena Consuegra Espia a una mujer que se mata a été joué au théâtre d’Arles le 9 déc et au Théâtre des Ateliers du 20 au 22 nov dans le cadre de la programmation des ATP d’Aix À venir aux ATP Adel Hakim met en scène Mesure pour mesure, la pièce de Shakespeare qui voit la vertu pudibonde d’un Angelo porté au pouvoir se transformer en puritanisme répressif, puis en vice avéré. Est-ce l’exercice du pouvoir, ou la méconnaissance de lui-même, qui transforme ainsi l’Angelo ? Un spectacle programmé dans la Salle Emilien Ventre (Rousset) le 20 janv 04 42 26 83 98 www.atpaix.com 80 jours, c’est mathématique ! Tour du monde Valerie Lebeau Petit théâtre dans le théâtre, les rideaux rouges de guignol resserrant l’espace, sur une mini scène qui se transforme aussi bien en compartiment de chemin de fer qu’en salle de whist du « ReformClub », pour gentlemen flegmatiques et argentés… Le sujet, tout le monde le connaît. Mais le traitement vaut le détour, humour décalé, anachronismes moqueurs, jeux de scène, mimiques désopilantes, traits exacerbés, parodie de music hall… tous les ingrédients, jusqu’à la musique de Sylvain Meyniac, contrepoint ironique et farceur, sont réunis pour une désopilante réussite. L’artifice du théâtre mis en avant sert aussi d’élément dramaturgique. Ainsi, les acteurs sans moyens jouent en accéléré pour économiser les décors (sic), et soulignent par leurs fausses rencontres et reconnaissances, les nombreux rôles qu’ils endossent. Distanciation, ironie, jeu avec l’actualité, c’est un tel festival que les acteurs ont parfois du mal à garder leur sérieux ! Tous changent de peau avec brio, Anaïs Harté, danseuse du ventre, anglaise snob et princesse indienne, malicieuse Aouda, Stéphane Roux, un Phileas Fogg guindé, pince sans rire à souhait, et anglaise rose bonbon…, Eric Gueho, Passepartout sans compter ses surnoms, inénarrable dompteur d’éléphant, Nicolas Tarrin, Consul, et une multitude d’autres rôles, et enfin, Sébastien Azzopardi, inspecteur Fix à la Gabin ou policier d’une mauvaise série allemande, metteur en scène et coauteur de cette pièce avec Sacha Danino. 5 acteurs, 80 jours, 115200 minutes… autant d’occasions de rire ! MARYVONNE COLOMBANI Le Tour du monde en 80 Jours a été joué Salle Emilien Ventre (Rousset) le 6 déc
AUBAGNE AIX BERRE L’ÉTANG THÉÂTRE 13 Le Maquis en tournée Le théâtre de Maquis écume la région avec ses deux dernières création : la Cie des spectres et Farralone Florence Hautier joue le roman de Lydie Salvayre, La Compagnie des spectres, en habitant la scène de sa présence. De ses présences plutôt, puisqu’elle campe tout à la fois, dans sa belle robe rouge, avec un naturel sidérant, Rose, sa fille, et l’huissier qui vient les sortir de leur folie, recluses qu’elles sont depuis l’arrestation, en 43, du frère de Rose… Un spectacle qui séduit par sa vitalité, bouleverse à l’évocation de l’Occupation, et analyse des rapports mère-fille qui vont de l’adoration à l’exaspération. Farallone est une pièce comique, et féroce, tirée du roman de Stevenson adapté par Pierre Beziers. Il y est question d’un voyage de fortune sur le pacifique, de trésor et de champagne, de cargaison et de déréliction. On y chante (sur des airs de Martin Béziers inspiré par… Beethoven) on y rit, on y retrouve des figures de pirates et de maquerelles, mais aussi la noirceur de Stevenson, qui préfère souvent les vices des crapules aux déviances de la justice et de la loi humaine, ou religieuse… A.F. La Compagnie des spectres MJC Aubagne le 9 janv 04 42 18 17 17 Château de Trets le 20 janv 04 42 37 55 00 Le Forum, Berre L’étang le 6 fev 04 42 10 23 65 La Cité du livre, Aix le 13 fev 04 42 38 94 38 Farralone Jeu de Paume, Aix Le 16 janvier 04 42 38 94 38 Le Comœdia, Aubagne le 5 fév 04 42 18 19 88 Atteindre ou attenter En anglais attempt a les deux sens. Attempt to her life, la pièce de Martin Crimp, est une mosaïque sous forme d’énigme qui ne se résout pas, mais s’opacifie peu à peu : il s’agit d’atteindre une femme, mais aussi d’attenter à son existence même en embrouillant les fils de sa réalité. Dans une forme d’écriture dramatique très particulière, où les acteurs sont des instances de paroles plutôt que des personnages, 17 récits forment le portrait hétérogène d’une femme qui change d’âge, de profession, d’adresse et décline son prénom d’Annie à Aniouchka. Stéphane Gasc, au Jeu de Paume en 2004, en avait proposé une mise en scène magistrale, façon loft story trash. Au Comœdia c’est la Cie d’Yves Borrini, Le Bruit des hommes, qui s’empare de ce texte où les voix se présentent comme des témoignages et croisent leur invraisemblances, disant ensemble l’impossibilité de témoigner du réel d’une vie, dans une société où la médiatisation du témoignage compte davantage que la réalité des faits rapportés. A.F. Atteintes à sa vie Martin Crimp mes Yves Borrini Theâtre Comœdia, Aubagne le 16 janv 04 42 18 19 88 www.aubagne.com La Compagnie des spectres Leïla Garfield Ce que parler ne veut pas dire La Cie le Soleil Vert présente au Théâtre Vitez un travail élaboré lors d’une résidence au 3bisF. Il y est question de la parole dans ses fonctions phatique et metalinguistique. Les trois acteurs, et la danseuse Barbara Sarreau, y improvisent une parole de remplissage, tissée de ces mots que l’on prononce non pour signifier des concepts ou faire passer des informations, mais pour créer du lien, ou du plein. Une mise en scène de Laurent de Richemond, sur un schéma textuel, base des improvisations, d’Arno Calléja. A.F. Mon corps est nul Théâtre Vitez (Aix) du 13 au 16 janv 04 42 59 94 37 www.theatre.vitez.fr X-D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 1Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 2-3Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 4-5Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 6-7Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 8-9Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 10-11Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 12-13Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 14-15Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 16-17Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 18-19Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 20-21Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 22-23Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 24-25Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 26-27Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 28-29Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 30-31Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 32-33Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 34-35Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 36-37Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 38-39Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 40-41Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 42-43Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 44-45Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 46-47Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 48-49Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 50-51Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 52-53Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 54-55Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 56-57Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 58-59Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 60-61Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 62-63Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 64-65Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 66-67Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 68-69Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 70-71Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 72-73Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 74-75Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 76-77Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 78-79Zibeline numéro 14 déc 08/jan 2009 Page 80