Zibeline n°13 novembre 2008
Zibeline n°13 novembre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de novembre 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : assises régionales... résister et construire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
58 LIVRES Vos images d’enfants sur les murs Carnet Caterine Chardonnay (expo du Coq a l'ane) La manifestation emprunte son titre à l’autobiographie d’Ingmar Bergman (1987) qui, comme on le sait trop peu en France, n’était pas qu’un cinéaste, mais avant tout un directeur de théâtre, et à ses heures un très bel écrivain. C’est donc à une manifestation transdisciplinaire que nous invite la 5 e édition de Laterna Magica… Organisé par Fotokino, le festival a pour ambition de mettre touslesartsvisuelsàlaportéedes enfants. En particulier à travers le livre, et son rapport à l’image. Il réalise cet objectif en invitant durant trois semaines cinéastes et illustrateurs, en organisant des projections au cinéma Les Variétés, des expositions et des ateliers dans plusieurs galeries de Marseille, mais aussi des Rencontres autour de ces questions de l’image et de sa transmission. L’an dernier le thème du paysage intérieur était décliné sur les écrans et les murs de l’Alcazar, des galeries De Visu et Montgrand. Cette fois c’est l’absurde qui affirmera ses droits… et soulignera la « cocasserie du réel ». Avec des intervenants précieux comme Jose Parrondo (illustrateur pour Le Rouergue et Milan presse), Blexbolex (illustrateur et auteur de BD), Catherine Chardonnay(auteur et illustratrice)… A.F. Laterna magica du 3 au 21 déc 09 50 38 41 68 www.fotokino.org Au secours, les objets attaquent ! Le 7 novembre, alors qu’elle présentait devant le public attentif de L’Histoire de l’œil le résultat de très sérieuses recherches scientifiques concernant le rapport aux objets, la jeune conférencière Martine Schmurpf a été victime d’une agression violente de la part des dits objets, qui en ont eu assez de « se rebeller en douce » et ont décidé de lui clouer le bec ! AIX-EN-PROVENCE Cité du livre – 04 42 91 98 88 Fêter la poésie : rencontre avec Edouard Glissant, poète et écrivain martiniquais. Le 29 nov à 16h. Centre des écrivains du sud – 04 42 21 70 90 Rencontre à 3 voix en présence de Jean-Marie Blas de Roblès (qui vient d’obtenir le prix Médicis pour son livre Là où les tigres sont chez eux, édité chez Zulma), Catherine Cusset et Gilles Lapouge. Le 11 déc. Librairie Vents du sud – 04 42 23 03 38 Rencontre-lecture avec Alicia Fertig à l’occasion de la parution de son premier roman, Voix pour moi, aux éditions Elan Sud (le 20 nov à 19h) ; rencontredébat avec Christine Esclapez pour La musique comme parole des corps (L’Harmattan) et Francesco Spampinato pour Les métamorphoses du son, matérialité imaginative de l’écoute musicale (Harmattan) (le 25 nov à 19h). LATERNA MAGICA HISTOIRE DE L’ŒIL AGENDA Jose Parrondo en concert Mais non, c’était pour rire ! Et mine de rien, pour méditer. L’endroit de l’objet, pseudo conférence et véritable solo pour comédienne, ordinateur et vidéoprojecteur, lance, en 55 minutes, un certain nombre de pistes, au fil d’un texte très écrit, mis en scène avec efficacité et drôlerie. Ton professoral, raisonnements par l’absurde, vidéos loufoques, on suit avec délices le discours didactico-ridicule de la conférencière interprétée par Clara Le Picard, qui est également la conceptrice du projet et son auteure. Un petit régal de performance à déguster entre amis, puisque la Compagnie À Table propose de venir organiser l’événement chez vous. Il suffit pour cela que vous disposiez d’un salon suffisamment grand doté d’un mur blanc et d’une quinzaine d’amis prêts à débourser Au Programme MARSEILLE BMVR Alcazar – 04 91 55 56 34 Honoré Daumier ou l’irrévérence marseillaise : exposition qui présente des pièces majeures (lithographies, sculptures) que Jean Cherpin avait rassemblé en une collection unique. Jusqu’au 6 déc. Libraires du sud – 04 96 12 43 42 Rencontre avec Catherine Cusset dans le cadre des Itinérances littéraires, autour de son dernier ouvrage Un brillant avenir (Gallimard) : le 20 nov, à 18h30 à la librairie L’Attrape Mots (Marseille, 04 91 57 08 34) et le 21 nov à la librairie Mot à Mot (Pertuis, 04 90 79 02 04). Bibliothèque départementale de prêt – 04 91 08 62 08 Le livre jeunesse en Méditerranée : en partenariat avec l’association Libraires à Marseille, la librairie Regards, Approches, Cultures et territoires, le COBIAc et la Caravane du livre, parole est donnée à des auteurs, illustrateurs et éditeurs algériens, Blexbolex, Rogaton man entre 6 et 10 euros pour participer avec vous à l’aventure. Tentant, non ? FRED ROBERT L’endroit de l’objet Théâtre d’appartement Clara Le Picard mes Xavier Marchand 06 45 10 48 44 compagnieatable@wanadoo.fr. marocains, tunisiens, libanais et palestiniens. Les 12 et 13 déc. LES PENNES-MIRABEAU Association des amis des arts – 04 42 02 95 13 Salon du livre jeunesse : rencontres avec les auteurs, ateliers d’illustration, séance de dédicaces… Les 13 et 14 déc. PLAN DE CUQUES Bulles et fiction – 04 91 05 18 33 Festival de BD : bourse BD, expositions, séance de dédicaces… Les 29 et 30 nov. TOULON Conseil général du Var – 04 94 18 60 60 La Fête du livre aura pour thème Littérature et sensibilité gastronomique : débats, rencontres, spectacles de rues (avec les cies Tout’sambal et Antipodes), tables rondes… Les 21, 22 et 23 nov, sous chapiteau, Place d’Armes.
BELLES LATINAS BELLES ÉTRANGÈRES LIVRES 59 Aux rendez-vous des belles lettres Petit voyage en lettres étrangères, comme un arrière-goût de vacances à l’orée de l’hiver… Beaucoup de rencontres littéraires en ce début d’automne… Après les Correspondances de Manosque et Lire en Fête, les manifestations se sont poursuivies, ouvertes à la littérature contemporaine venue d’ailleurs. Côté cour, côté jardin C’est ainsi que le Festival Belles Latinas s’intitulait cette année, pour sa 7 e édition. Invitées par le Centre National du Livre à participer aux animations de Lire en Fête, les Belles Latinas étaient présentes à Marseille dès le 12 oct, sous les chapiteaux des Littorales. D’autres rencontres ont eu lieu le weekend suivant au théâtre des Bernardines, lieu magique qu’on a plaisir à retrouver après une année de travaux. Dans l’ancienne chapelle reconvertie en théâtre, place à l’Amérique latine, en partenariat avec l’association Solidarité Marseille Amérique du Sud. La première des deux tables rondes organisées par Pascal Jourdana réunissait, sous le titre motivant de Inventer, résister, trois auteurs originaires d’Argentine et de Bolivie. Marcos Malavia, le Bolivien ; Nora Herman et Susana Lastreto, les Argentines. Tous trois résident en France, tous trois écrivent désormais en français, après un long silence : l’exil, pour deux d’entre eux du moins, les a longtemps contraints au mutisme. Sur la scène du théâtre, dans la pénombre quiète d’un samedi presque estival, ils évoquent avec humour et distance leur sort d’exilés, leur double culture et aussi les ombres de la dictature. Alors, on perçoit concrètement que pour eux, forcément, créer c’est résister. Susana Lastreto, dramaturge, n’a-t-elle pas fondé la compagnie GRRR (Groupe Rires, Rage et Résistance) ? Pour elle, comme pour Marcos Malavia, le théâtre est l’un des arts qui fait le plus de résistance et qu’on a le plus de mal à bâillonner. Nora Herman, sculptrice, dessinatrice, est également, quoiqu’elle s’en défende, poétesse, écrivaine. Son récent opus, Forêt de poche, révèle sa sensibilité originale et sa quête du Paradis perdu. Une manière de retrouver par le dessin et par les textes une mémoire du pays natal, envers et contre tout ; résister à l’oubli, en quelque sorte. Les 3 auteurs ont amusé, ému, captivé l’auditoire. Les lycéens(venus deVendée !) avec leurs professeurs n’ont visiblement pas regretté le déplacement. D’autant qu’à l’issue de la deuxième table ronde, des animations plus festives étaient proposées : buffet puis concert donné par le Trio Milontango. Une soirée animée et très réussie. Duos d’auteurs Autre regard sur le monde, celui des Belles Etrangères ; pour célébrer dignement les 20 ans de la manifestation, le Cercle National du Livre a convié, du 8 au 22 nov et à travers toute la France, des auteurs de 10 pays étrangers. L’originalité de cette édition anniversaire tenait au fait que chaque pays était représenté par 2 auteurs. L’un, confirmé, avait déjà par le passé été l’invité des Belles Etrangères ; l’autre, moins connu, souvent pas ou peu traduit en français, était en quelque sorte parrainé par le premier. Une anthologie gratuite a d’ailleurs été diffusée par Actes Sud, qui rassemble les textes des 10 auteurs à découvrir, présentés par leurs « parrains ». À Marseille, Turquie, Nouvelle-Zélande et Canada étaient à l’honneur. Le premier Jeudi du Comptoir de la saison a permis de rencontrer le romancier, essayiste et éditeur turc Enis Batur. Ce disciple de Borges, ami de Manguel, grand amateur de livres et de bibliothèques, « écrivain de l’écriture », a tenu à présenter son collègue et complice Yigit Bener. Celui-ci, bien que d’une famille d’écrivains, sans doute à cause de cela, est venu à la littérature sur le tard. Il a cependant toujours été en contact avec les mots et les livres, puisqu’il est interprète et traducteur ; on lui doit entre autres la traduction vers le turc de certaines œuvres de Koltès et surtout celle du Voyage au bout de la nuit, de Céline. Tous deux, guidés par les questions de Jourdana, ont régalé pendant une heure trop courte le public nombreux du BouchonMarseillais. Quel plaisir de partager, même brièvement, leur passion pour la littérature, leur érudition souriante et leur humour subversif ! Deux autres rencontres ont eu lieu dans le cadre de ces Belles Etrangères exceptionnelles. Le CipM a accueilli deux poètes néo-zélandais, Jenny Bornholdt et Gregory O’Brien. Les ABD ont reçu les Canadiens Neil Bisoondath et Zoe Whitall, pour la 2 e session du cycle « Écrivains en dialogue ». Des initiatives qui rencontrent un succès de plus en plus vif. Serait-ce qu’en ces périodes de crise la littérature apporte, comme l’a souligné Enis Batur, des solutions ? Des perspectives en tout cas, et des ouvertures oxygénantes. FRED ROBERT À lire : Nora Herman, Forêt de poche, textes et croquis, éd. L’Inventaire (19 euros). Susana Lastreto, Dans l’ombre, suivi de Nuit d’été loin des Andes, théâtre, éd. La Fontaine (10 euros). Marcos Malavia, Tragaluz, roman, éd. L’Amandier (15 euros). Enis Batur ; La pomme (21,50 euros) ; Amer savoir (22,90 euros) ; D’autres chemins (23,90 euros), éditions Actes Sud ; D’une bibliothèque l’autre, essai préfacé par Alberto Manguel, éd. Bleu autour (10 euros). Batur Enis X-D.R Greg O'Brien Doris du Pont Zoe Whitall Kelly Clipperton Cormorant



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 1Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 2-3Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 4-5Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 6-7Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 8-9Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 10-11Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 12-13Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 14-15Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 16-17Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 18-19Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 20-21Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 22-23Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 24-25Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 26-27Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 28-29Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 30-31Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 32-33Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 34-35Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 36-37Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 38-39Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 40-41Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 42-43Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 44-45Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 46-47Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 48-49Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 50-51Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 52-53Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 54-55Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 56-57Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 58-59Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 60-61Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 62-63Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 64-65Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 66-67Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 68-69Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 70-71Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 72-73Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 74-75Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 76-77Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 78-79Zibeline numéro 13 novembre 2008 Page 80