Zibeline n°12 octobre 2008
Zibeline n°12 octobre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de octobre 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... Marseille Provence 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
72 HISTOIRE ET PATRIMOINE LE PUIT Z Pour une poétique du paysage industriel Puits Z Fabienne Barre 2007 Z, le puits Z, c’est le titre du dernier volet de l’ensemble Le Fond et la Surface, quatrième série du travail photographique de Fabienne Barre sur le bassin minier de Provence Z, comme un écho du film de Costa Gavras ; Z, comme Zoe, la vie entêtante qui perdure malgré la mort programmée, avec l’arrêt sans appel des mines de Provence ; Z, exploit technique du dernier puits avec ses 879 mètres de profondeur ; Z, qui n’a jamais servi aux mains humaines ; Z, sitôt construit (1987) et presque sitôt arrêté (2003), triomphe de la grandeur et de l’inutilité. Parabole du gaspillage ? C’est une exposition inhabituelle aux archives départementales accoutumées aux expositions documentaires. Les photographies réparties en trois salles, sont enserrées entre un diaporama de l’ensemble du travail de la photographe et une partie plus historique. Puits Z Fabienne Barre 2007 Pressions politiques et pets de mine La première salle présente les actes de propriété concédés par le roi, les points de litige sur la possession de la terre, les plans, les études, les coupes du sol, révélant les strates géologiques des étendues traversées par la galerie de la mer… Mais aussi le rappel des pressions intolérables exercées sur les mineurs lors de campagnes électorales pour que le vote des ouvriers se porte sur les candidats conservateurs… À côté des cartes postales de Gardanne, il y a les photos des grèves, les rapports d’accidents, dont celui mortel du 1er octobre 1960, dû à un « pet de mine » … Et puis, il y a certains livrets de travail qui rappellent que l’ex-ploitation des enfants n’est pas si lointaine. D. Castore, né le 13 juin 1921, engagé à Gardanne le 28 mai 1934… les livrets spéciaux pour moins de 18 ans… et les contractuels italiens clandestins recrutés de 1946 à 1947, avec les lettres maladroites et bouleversantes qui demandent travail et asile aux houillères de Provence... Raccourci fulgurant de plus d’un siècle d’une industrialisation essentielle au développement de Marseille, par la production électrique de Gardanne, la mine fournissant le combustible de la centrale. Ingénierie, paysages et esthétique Les photographies de Fabienne Barre s’attachent à montrer le paysage tel que l’homme l’a façonné. Pas de noirceur à la Germinal, il s’agit avant tout d’un constat. L’érection des tours monumentales de la centrale a transformé définitivement le cadre : loin de les gommer comme sur les catalogues touristiques (on voit la sainte Victoire, on voit la mer, entre les deux, rien !) Fabienne Barre insiste d’emblée sur l’énormité de cette architecture, cette véritable prouesse d’ingénierie. Une deuxième salle présente des vues de la campagne. Rien d’extraordinaire dans la banalité quotidienne des prés, des champs, du jardin potager, si ce n’est qu’elle est habitée de manière insolite par la silhouette du puits Z, incongrue et pourtant désormais constitutive du paysage, comme ce château fort des temps modernes, les usines Péchiney qui dominent. Lieux interdits ? Aucun personnage n’anime ces photographies qui montrent la présence de l’homme par ses constructions, mais l’éludent. La frontière physique des barrières, des grilles semble poser de nouveaux interdits. Un sentiment d’étrangeté se développe ainsi dans cet endroit hors du monde. La troisième partie est la plus cubiste des trois. Les triangles obtus des toits des hangars, les cubes colorés des containers, les courbes symétriques des cheminées, transforment le lieu industriel en objet esthétique par ses qualités géométriques. Sa fonctionnalité devient le trait de cette mutation. Ainsi l’objectif ne cherche jamais à éluder les marques de l’environnement urbain, et sans le souligner, le montre : les pylônes, les fils électriques que les clichés de vacances cherchent toujours à contourner, ces objets qui ne « font pas beau du tout ! » sont ici apprivoisés, captivés par l’œil de la photographe. Ainsi, certaines photos sont entièrement traversées par les fils électriques. L’architecture de la surface double celle qui relie Gardanne à Marseille, invisible, souterraine, comme un double cordon ombilical qui nourrit le grand port. Toutes les routes, voies, rails, tout vient ou mène à la centrale et aux puits de mine. Poétique industrielle Fabienne Barre pose par son œuvre originale des questions contemporaines touchant à la pratique de consommateurs, aux conséquences de nos besoins. Comment traiter un paysage modifié, modelé par la nécessité industrielle ? L’ignorer, le cacher, n’est-ce pas une manière de se voiler la face ? De refuser une partie de notre histoire ? Accepte-t-on toujours le prix esthétique de nos besoins en énergie ? Et si le beau est ce qui est détaché de l’utile, peut-on considérer autrement nos friches industrielles ? Depuis 2003, l’exploitation minière est abandonnée… La terre qui fut rongée par l’homme reprend ses droits et corrode les métaux de la galerie de la mer. Subsistent les voix. L’exposition est animée par les paroles d’anciens mineurs qui racontent, se racontent. Pas d’amertume, plutôt la fierté du travail, d’avoir apporté énergie et prospérité économique à la Provence. MARYVONNE COLOMBANI Puits Z Photographies Fabienne Barre Commissariat d’exposition Justine Flandin (le Factotum) jusqu’au 20 décembre Visites guidées le samedi ABD. Gaston Defferre 04 91 08 61 08 www.archives13.fr Le fond et la surface Photographies Fabienne Barre, texte Jacques Leenhardt éditions Creaphis
RENCONTRES DU SACRÉ CONFÉRENCE HISTOIRE ET PATRIMOINE 73 Sacré sacré L’association marseillaise Zingha déploie ses projets autour de la notion de citoyenneté active, en favorisant l’accès à la culture, à la formation et à l’acquisition des connaissances pour tous, en particulier en développant le dialogue interculturel. Zingha organise en novembre des Rencontres du sacré autour de l’œuvre du photographe Olivier Rebuffat à l’hôpital Caroline, sur l’île du Frioul. Le sacré est envisagé en tant que « ressourcement du sens que l’on donne à son existence », et non « instrument d’un refuge vers des semblants de renouvellement spirituel ». Tels sont les éléments qui amèneront à une réflexion oscillant entre raison et émotion. Marseille Rencontre avec Baldine Saint Girons, Pour une habilitation de l’amateur engagé – Autour de Caylus. Le 20 octobre à 18h Rencontre avec Aude de Kerros, L’Art caché, ouvrage paru aux éditions Eyrolles. Le 28 novembre à 18h. Espace Ecureuil 04 91 54 01 01 Rencontre avec Alain Jaubert, auteur des émissions Palettes, autour de ses ouvrages Lumière de l’image (Folio), Une nuit à Pompéi (Gallimard), L’art pris au mot (Gallimard). Le 27 octobre à 18h. Leclere, maison de vente aux enchères 04 91 50 00 00 www.damienleclere.auction.fr Table ronde : Andrea Palladio, L’architecte le plus imité du monde. Avec Angelo Tabaro du service culturel le Regione Veneto. Le 22 octobre à 18h. Institut culturel Italien 04 91 48 51 94 www.iicmarsiglia.esteri.it Conférence de Jean-Pierre Rosenczweig, président du Tribunal pour enfants de Bobigny. Comment rendre justice aux enfants et aux jeunes ? organisée par l’association Echange et diffusion des savoirs. Le 20 novembre à 18h45. Hôtel du département 04 96 11 24 50 www.cg13.fr Du 8 au 29 novembre, autour de l’exposition événement Kawat-Kamuld’Olivier Rebuffat, sont proposées une rencontre-dialogue avec l’artiste (Le sacré dans le contemporain, le 8 à 15h) ; une conférence (La réparation psychologique et physique, rétablissement, guérison, douleur, souffrance entre métaphysique et science avec de nombreux intervenants, le 15 de 10h à 16h) ; des rencontres (Symboles et sacré en Provence par Nicolas Bousquet, Conservateur du Musée des Rites Sacrés d’Allauch, le 22 ; Le sacré dans l’architecture du XVIII e à l’époque contemporaine par Benoît Peckle, le 24 ; Cheminement vers le spirituel par Alexandre Bergamini, le 28) qui Conférences au programme Aix Dans le cadre de l’exposition André Masson, Georges Duby, les ateliers d’Aix-en-Provence 1948-1968 Georges Duby, l’art et la société au Moyen Age et au XX e siècle par Guy Lobrichon, le 30 octobre à 18h30. Centre aixois des Archives départementales 04 42 52 81 90 www.archives13.fr Arles La croissance économique en question, animée par Patrick Gianfaldoni, maître de conférence en économie à l’Université d’Avignon : conférence-débat organisée par Attac Pays d’Arles dans le cadre du cycle La croissance : idéologie ou nécessité ?. Le 8 novembre à la Maison de la Vie Associative. Attac Pays d’Arles arles@attac.org Avignon Conférence-débat organisée par le cercle Humus : Ce qui est opérant dans la cure, avecL. Balestrière, J. Godfrino, J.-P. Lebrun et P.Malengreau. Le 18 octobre. Théâtre des Doms 04 90 14 07 99 www.lesdoms.eu Istres Rencontre-conférence sur l’art présentée par Catherine Soria : Monographie de Keith Harring. Le 21 octobre à 18h30. Cinéma le Coluche Adapp04 42 34 20 65 http://ass.adapp.free.fr Aubagne Les mardis scientifiques d’Aubagne : Faut-il éduquer les publics scolaires pour préserver la ressource en eau ? par Marie Jacqué, Maître de conférence en sociologie. Le 18 novembre, à 18h30. Théâtre Comœdia 04 42 18 19 88 www.aubagne.com Echange et diffusion des savoirs Saison de conlerenees 2008-2009 Emprises de la violence Regards sur le cilrilisalidn cdntemporeiue Conférences à 18h45 A l'8ôrel du département des Bouches-du-Rhône 52 avenue deSalnl-1us ! 13004 Marseille Mire Saint-lust - Parking gratuit) ENTREE E1HHE BANS la UMITE DES MUES DISPONIBLES jeudi 13 novembre Danv-Rohert Dufour, philosophe les vices privés font-ils le bien public jeudi 20 nouemhre Jean-Pierre Rosenczveig, magistrat Comment rendre justice aux enfants et aux jeunes ? Ecnangeel dll1uslon des savoirs 15 rue De aune 13001 Marseille tel. 04 05 1124 50 - contact.] des-savoirs.ore auront lieu à l’Espaceculture. À suivre, toujours à l’Espaceculture, et pour clôturer ces Rencontres du sacré, un Retour de Caroline avec exposition (Sacré et mythologies modernes par un collectif d’artistes), des rencontres et des ateliers… D.M. Rencontres du sacré à Caroline Zingha du 8 au 29 novembre Hôpital Caroline (Frioul) 04 91 08 14 33 ia CONSEIL GENERAL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 1Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 2-3Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 4-5Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 6-7Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 8-9Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 10-11Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 12-13Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 14-15Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 16-17Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 18-19Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 20-21Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 22-23Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 24-25Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 26-27Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 28-29Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 30-31Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 32-33Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 34-35Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 36-37Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 38-39Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 40-41Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 42-43Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 44-45Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 46-47Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 48-49Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 50-51Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 52-53Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 54-55Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 56-57Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 58-59Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 60-61Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 62-63Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 64-65Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 66-67Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 68-69Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 70-71Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 72-73Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 74-75Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 76-77Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 78-79Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 80-81Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 82-83Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 84