Zibeline n°12 octobre 2008
Zibeline n°12 octobre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de octobre 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... Marseille Provence 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
60 LIVRES LITTORALES LIRE EN FÊTE Estivales littorales L’été jouait les prolongations en ce week-end d’octobre. Que demander de plus pour la vingtième édition de Lire en Fête ? Soleil, douceur et atmosphère festive étaient au rendez-vous pour faire de ces premières Littorales une réussite. On était loin de l’ambiance « hall de gare » glacée du Parc Chanot. Bien sûr il y a moins d’espace au Cours d’Estienne d’Orves. Certains Salons, celui du Conte par exemple, ont été contraints d’émigrer. Mais sous les deux chapiteaux principaux, un public nouveau s’est pressé : touristes, Marseillais venus faire des emplettes en centre ville, familles, habitants du quartier… Contents de flâner sur les stands des libraires, de profiter des nombreuses animations proposées. La lecture, cette année, s’offrait à tous, librement et dans la joie. N’est-ce pas finalement une belle manière de promouvoir les livres ? De belles rencontres Le Comptoir littéraire, animé par l’infatigable Pascal Jourdana, se situe désormais au centre du 1er chapiteau, ce qui le rend incontournable mais pose quelques problèmes : beaucoup de passage et du bruit, beaucoup de bruit, surtout en fin de journée. Cela n’a cependant pas eu l’air de gêner les intervenants et des rencontres passionnantes ont égrené la première journée. Le matin, il était question d’albums jeunesse, et particulièrement d’albums sans texte. Sophie Van Der Linden, auteur de Lire l’album et rédactrice en chef de la revue Hors Cadre(s), a rappelé la nécessité de « quitter le fil de l’histoire pour tirer d’autres fils ». Ce que fait Hélène Riff, qui laisse se dérouler sur les doubles pages de ses albums des histoires autonomes, en marge de la conception globale de l’ouvrage. Elle invente ainsi en images une nouvelle narrativité, que les enfants décodent sans difficulté, et qui laisse libre cours à l’imagination. L’album jeunesse est conçu comme un « premier livre d’artiste ». En début d’après-midi, Eugène Durif et David Descamps ont évoqué, dans un dialogue qu’on aurait dit totalement privé tant il était naturel, leurs « liens d’enfance », et aussi leur rapport au « mentir vrai » de la littérature, leur travail sur la forme, leur quête d’une prose poétique. La rencontre s’est achevée sur la lecture par les deux écrivains de quelques pages de leurs romans. La dernière table ronde de la journée a réuni Maïssa Bey, Alexandrine Brisson, Djilali Djelali et Kamel Khélif autour d’Enfances en Algérie. Un atlas illustré sur l’Algérie, l’évocation poétique de la colonisation, un cinéroman sur la guerre d’Algérie, les ouvrages présentés marquaient tous la volonté de se réapproprier par l’écriture un territoire et une histoire, de les dire, de les montrer pour faire émerger une identité algérienne, loin des silences ou des discours officiels souvent trompeurs. Ailleurs sur le Cours Parmi les animations proposées, imprimerie, reliure et autres jeux, mention spéciale à l’atelier de l’association La Faute à Voltaire, qui a invité le public à rédiger des mensonges, recopiés ensuite sur des bouts de tissu ; ces tissus de mensonges constituent la base des différentes collections de Prêt à Parler (Arlequin, la Blanche, Rouge et Or…) présentées en fin de journée lors d’un défilé de Haute Culture très applaudi. À la librairie Jeanne-Laffitte, et grâce au Cercle Catala, un écrivain et oléiculteur d’Argelès-sur-mer, Gildas Girodeau, est venu présenter son dernier roman noir. Il a revendiqué son ancrage catalan, en rappelant combien la Catalogne du Nord est un décor fabuleux pour le polar, avec son niveau de vie en chute libre, sa crise viticole et sa situation de frontière. Il s’est néanmoins inscrit dans le « polar méditerranéen », et a souligné la liberté et l’engagement du genre, qui permet une critique sociale virulente et nécessaire. Lectures en musique On l’a constaté à Manosque (voir page 58), les lectures musicales ont le vent en poupe. Les Littorales en ont aussi programmé quelques-unes. Le théâtre de Lenche proposait une lecture de Rouge Métro, de Claudine Galea (voir Zib.11). Tous les auteurs ne sont pas capables de bien lire leurs textes, Galea si. En duo avec Ivan Romeuf, elle a lu de très larges extraits de son roman, avec les inflexions qu’aurait Juliette Luck Agnès Mellon pu avoir sa narratrice de 15 ans. On a retrouvé l’atmosphère et le tempo de ce court récit, poignant, tendu. Du coup, les stridences de l’accordéon de Sylvain Gargalian, ponctuations lourdes, paraissaient presque incongrues. La musique était en revanche au centre de l’apéro littéraire du Pelle Mêle. Les 3 jeunes auteurs invités avaient en commun d’avoir écrit sur la musique, sur des musiciens. Ils ont donc présenté leurs textes, lu des extraits et fait entendre des morceaux… quand la technique n’a pas fait défaut ! Cette forme, qui permet la rencontre de genres artistiques, ne manque pas d’intérêt. Reste sans doute à affiner les dispositifs, afin que cet hybride puisse vraiment croître et embellir. FRED ROBERT Les Littorales, organisées par Libraires à Marseille, se sont tenues du 10 au 12 octobre. À venir Les Belles latinas, qui ont commencé dans le cadre des Littorales le 12 oct, se poursuivront le 18 oct (de 14 à 22h) au Théâtre des Bernardines. La fièvre d’écrire : l’Amérique latine, entre fiction et réalité Tables rondes suivies d’un concert lecture, animées par Pascal Jourdana Entrée libre, mais buffet et spectacle payants. David DfSCAMPS'asca ! JpLJRQANA11*- Le prochain Rendez-vous du comptoir aura lieu le 13 nov (18h30) au Bouchon marseillais Rencontre avec les écrivains turcs Enis Batur et Yigit Bener. Dans le cadre des Belles Etrangères, rencontre animée par Pascal Jourdana et diffusée sur Radio Grenouille.
L’Inde anglophone à Aix Les Écritures Croisées proposent une fois de plus de Franchir les lignes, d’aller au-delà des frontières, vers la littérature des autres… Bien sûr il y aura Rushdie. Avec son nouveau roman, l’Enchanteresse de Florence, lu par Denis Podalydes ; une lecture théâtrale par Alain Timar de sa conférence Franchissez les lignes, discours prononcé à Yale en 2002 sur la violence engendrée par les frontières ; une autre lecture de ses contes Haroun et la mer des histoires, délicieux remix, ironique et contemporain, du fantastique des mille et une nuits ; et puis, comme il est d’usage aux Écritures croisées, il y aura des débats : avec Rushdie bien sûr, mais aussi avec son traducteur, son éditeur, avec Ketaki Sheth qui expose ses photographies de Bombay, avec Altaf Tyrewala, qui écrit lui aussi sur Bombay, et lui aussi en anglais (voir zibeline 11). Des rendez-vous toujours passionnants avec la littérature étrangère, proposés depuis 25 ans par Annie Terrier. A.F... 1171:16:1:111.1:111llll ‘ 1400.010141/14, +. `.a,+ way 1 I ! 1`l a. r °'1%Î Franchir les lignes Cité du Livre, Aix du 17 au 19 oct 04 42 26 16 85. www.citedulivre-aix.com BOMBAY MIX STREET PHOTOGRAPHS iCETA'S] SHETH Fêter le livre Aller voir des écrivains ? Pour quoi faire ? pour sentir qu’ils sont vivants… Ils étaient cent à Fuveau, le week-end du 7 septembre, les écrivains pour grandes personnes sur la place ombragée de larges platanes, avec au centre la tente réservée au pays invité, le Sénégal ; en contrebas, (hiérarchie muette ?), sur l’autre place, les auteurs jeunesse, la BD, les albums… Effervescence, foule, les portables parfois transmettent le trop plein d’émotion, « tu ne devineras jamais, je suis à un mètre de… ». Il serait injuste de citer un auteur plutôt qu’un autre, les voilà, cent, avec leurs portraits affichés au-dessus d’eux, leurs livres, leurs fans. Il fait beau, et vous repartez livre ouvert sur la dédicace, encore émerveillé de Lui avoir parlé, à cet auteur qui a rempli si agréablement de belles heures et dont vous attendez encore tant… La preuve matérielle entre vos mains, sa dédicace, sèche au soleil. Vous résistez jusqu’à la voiture, une page se tourne et vous commencez déjà à Le retrouver… M.C. Pour représenter Marseille, Le Pays d'Aix, Toulon-Provence-Méditerranée & La Région PACA 14'BIENNALE des Jeunes Créateurs d'Europe et de la Méditerranée SKOPJE- Macédoine 2009 Arts visuels Arts appliques Cinéma-Vidéo Gastronomie Littérature-Poésie Musique Spectacles vivants R : =nt TT Ti iT Date limite de dépôt des dossiers lundi 15 décembre 2008 grapisfsme : www.emilielestrat.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 1Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 2-3Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 4-5Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 6-7Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 8-9Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 10-11Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 12-13Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 14-15Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 16-17Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 18-19Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 20-21Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 22-23Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 24-25Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 26-27Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 28-29Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 30-31Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 32-33Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 34-35Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 36-37Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 38-39Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 40-41Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 42-43Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 44-45Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 46-47Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 48-49Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 50-51Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 52-53Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 54-55Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 56-57Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 58-59Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 60-61Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 62-63Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 64-65Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 66-67Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 68-69Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 70-71Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 72-73Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 74-75Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 76-77Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 78-79Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 80-81Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 82-83Zibeline numéro 12 octobre 2008 Page 84