Zibeline n°11 septembre 2008
Zibeline n°11 septembre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de septembre 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : Festivals des Musiques Interdites.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
76 SCIENCES ET TECHNIQUES De la génétique à la gène éthique Et si l’énorme brassage de la double hélice d’ADN voulait transformer la connaissance scientifique en un chavirant Pitalugue, un navrant navire ? De Lacan à Monod 1932, la thèse du psychiatre, Jacques Lacan, sur « la psychose paranoïaque dans ses rapports avec la personnalité » ouvre de nouvelles voies à l’étude des psychoses infantiles. Son travail ouvre un champ totalement nouveau à l’entendement humain, à la conception de l’univers mental. 1965, « leçon d’ouverture » du psychanalyste Lacan à ses célèbres séminaires sur « l’objet de la psychanalyse » à L’École Normale Supérieure, leçon magistrale et absconse sur « La science et la vérité ». Le chercheur déifié pontifie sur la vérité scientifique en incantations d’un Nostradamus de Salon : « C’est la logique qui fait ici office d’ombilic du sujet, et la logique en tant Tonkin Prod./Photos X-D.R qu’elle n’est nullement logique liée aux contingences d’une grammaire ». La connaissance s’emberlificote dans la cape noire à revers pourpres du narcissisme. Là, quand le chercheur est mort, le spectacle Lacan est né. 1961, la publication des médecins biologistes, Jacques Monod, André Lwoff et François Jacob sur Genetic regulatory mechanisms in the synthesis of proteins révolutionne l’entendement humain sur la transmission de l’information génétique dans le vivant et sa conservation. Cette découverte constitue, jusqu’à nos jours, sans doute la dernière grande révolution conceptuelle de la connaissance. 1965, les trois chercheurs entrent au panthéon de l’imaginaire narcissique scientifique ; ils sont « nobelisés ». En 1970, Monod et Jacob produisent leurs évangiles, Le hasard et la nécessité selon Saint Jacques et La logique du vivant selon Saint François. Seul Saint André s’abstient d’un testament épistémologique. Les chercheurs médecins biologistes d’autrefois sont devenus les deux Saints chercheurs du paysage scientifique spectaculaire. Du tout psy à l’étonnant bio-gène 1968, la psychanalyse se popularise. Tout est psy, de la névrose obsessionnelle au rhume de cerveau. La psychosomatique triomphe des bas de barricades aux badauds des terrasses des bars. Le situationnisme institue la psychanalyse comme canal idéologique d’une pseudo révolution de salon sans Nostradamus. Et de bord en bars la découverte de l’inconscient, du désir, du refoulement est vilipendée en galimatias verbeux. La psychanalyse ouvre la voie royale aux psychologies de tous poils, qu’elles soient transactionnelles, quantitatives, psychotechniques… la psychanalyse est réifiée, elle entre dans le marché, elle devient marchandise. 1968, l’antidote de la psychanalyse commence à se distiller quantitativement dans les milieux positivistes : le déterminisme génétique vient d’être synthétisé par Monod et al. Point n’est d’inconscient sans essence bio [rien à voir avec les bio carburants]. Le tout génétique va détrôner lentement le tout psychologique. Maladies génétiques, maladies orphelines, vont supplanter les névroses en les rationalisant. Resteront les psychoses dont désormais certains revendiquent
d’avoir trouvé la cause génétique ! Là où il y a du gène y’a plus de désir. C’est la faute au gène « tant » sur le chromosome « untel ». La génétique devient un produit, un code, une marchandise. On vend des séquenceurs. On « trace » tout ce qui est traçable. La génétique spectacle est née avec ses papes, ses archevêques, comme aux plus beaux temps de la psychanalyse spectacle. O tempora, O intelligentia. La logique du balancier substitue une oukase théorique par une bulle pas pâle. L’institution sait pervertir les intelligences et les acheter à la cause du narcissisme primaire. De l’idiot à l’odieux 2007, l’eugénisme triomphe. C’est l’avènement de la monarchie marchande. On parle du gène de la violence chez les petits enfants et de son dépistage précoce. On parle de créer un fichier des empreintes génétiques. On parle du gène de la psychose. On parle de reconnaissance génétique des individus. On parle de déterminisme génétique des personnalités. On parle même d’un déterminisme génétique artistique, par exemple pour « l’oreille absolue » des musiciens. 2008, le département des sciences du vivant du CNRS est mis au service du mercantilisme médical et son cortège pharmaceutique de génome et autre téléthon. La diversité culturelle se reconvertit en diversité génétique dans le désir dément d’abrogation du désir de connaître, c’est à dire de subvertir. Bouffer avec délice le fruit défendu en contrôlant les gênes de sa procréation ! Tout humain vit pour et par le désir, il n’est aucun code programmatique pour cela. Et contrairement à ce que titrait Vernon Sullivan, on ne tuera pas tous les affreux, car il n’y a guère qu’eux qui soient réellement vivants. Paris, Juillet 2008, Madame Sans-Gène, la tenancière du Café du Commerce distribue aux clients du bistrot son dernier album : Je suis la mort heureuse. Le proprio du rade a rassemblé ses amis mutants pour un dernier petit arrosage avant fermeture estivale. Le titre ne lui plait pas mais ça se vend bien. Donc tout va pour le mieux. Même pas besoin d’obtenir la patente élyséenne. Orwell, mon ami, mon frère, reste où tu es, ne bouge pas, j’ai la nausée, je te rejoins bientôt. YVES BERCHADSKY Programme Une fois n’est pas coutume, le foisonnement en matière de culture scientifique et technique des mois de septembre et d’octobre nous oblige à être laconique ! Les 20 et 21 septembre 2008, les Journées européennes du patrimoine feront écho aux sciences et techniques dans différents sites de notre région. Le Muséum d’Histoire Naturelle de Marseille profite du ravalement de sa façade pour organiser une animation le 20 septembre autour du problème de la restauration des bâtiments classés en pierre de taille, avec la participation de François Botton, architecte des monuments de France et Anne Medard-Blondel Conservateur en chef du Muséum. D’autre part, à l’occasion de la Fête du vent organisée chaque année par la Ville de Marseille sur les plages du Prado, la Direction de l’Animation et de la Vie Associative, l’Association Amitié Provence- Chine et bien d’autres partenaires s’installent au Muséum et sur le Palais Longchamp avec des cerfs-volants animaliers, créations contemporaines ou pièces historiques. Ateliers de conception et réalisation de cerfs-volants, les 20 et 21 septembre de 10 à 17h, par la DGASSU. Atelier de calligraphie et d’origamis, le samedi 20 septembre à 15h, par l’Association Amitié Provence-Chine. Palais Longchamp (aile droite) - 13004 Marseille Renseignements 04 91 14 59 50 - Inscriptions : 04 91 14 59 55 www.museum-paca.org Jusqu’au 31 décembre le Muséum Requien d’Avignon propose une exposition autour du thème de « L’Oiseau ». À l’aide de panneaux didactiques et de spécimens choisis, la présentation lèvera le voile sur l’origine et les extraordinaires caractéristiques anatomiques des oiseaux. Beauté et multiplicité des formes et des couleurs, spécificité des pattes et des becs, diversité des nids et des œufs, voies migratoires, espèces menacées ou disparues... autant de thèmes abordés dans cette balade scientifique où le chant des oiseaux et les compositeurs qui ont cherché à retranscrire ces mélodies dans leurs œuvres, tel Olivier Messiaen, seront aussi à l’honneur. 67, rue Joseph Vernet 84000 Avignon 04 90 82 43 51 www.journeesdupatrimoine.culture.fr Le 26 septembre verra s’ouvrir la quatrième édition de La Nuit des chercheurs. Il s’agit d’une intéressante invitation à une rencontre des publics avec les chercheurs, en dehors de cadre institutionnel, dans une manifestation de proximité. Dans notre région élargie, Montpellier, Nîmes et Nice assureront dans ce cadre des animations originales et conviviales. Pour plus amples informations consultez le site : www.nuitdeschercheurs-france.eu. La 1 re édition du Salon du Développement Durable ouvrira ses portes, à Marseille, du 17 au 19 octobre prochain au Parc Chanot, hall 2. Cette manifestation ne cache pas ses visées commerciales puisqu’elle se présente comme un forum où « l’ensemble des professionnels et spécialistes du Développement Durable seront réunis sur 2500 m², pour créer pendant 3 jours la plateforme incontournable d’information, de conseils et de promotion de l’habitat écologique : construction, matériaux, traitement de l’eau, énergies renouvelables… Protéger l’environnement est aujourd’hui une préoccupation majeure pour l’avenir de notre région. » www.salondeveloppementdurablemarseille.com 04 91 16 53 13 Dans le cadre du Colloque thématique de la Société des Neurosciences va se tenir à Marseille la deuxième conférence française de Neurosciences Computationnelles, intitulée Neurocomp08, les 8-11 octobre 2008, http://2008.neurocomp.fr. Ce colloque de spécialistes s’ouvrira une journée au grand public avec une conférence et des animations scientifiques, le samedi 11 octobre à l’Alcazar (BMVR - bibliothèque de Marseille). Si le Zibelecteur veut prendre la mesure du contenu de notre article ci-contre, il ne manquera pas cette journée de « vulgarisation » !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 1Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 2-3Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 4-5Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 6-7Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 8-9Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 10-11Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 12-13Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 14-15Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 16-17Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 18-19Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 20-21Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 22-23Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 24-25Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 26-27Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 28-29Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 30-31Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 32-33Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 34-35Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 36-37Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 38-39Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 40-41Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 42-43Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 44-45Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 46-47Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 48-49Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 50-51Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 52-53Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 54-55Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 56-57Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 58-59Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 60-61Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 62-63Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 64-65Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 66-67Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 68-69Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 70-71Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 72-73Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 74-75Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 76-77Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 78-79Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 80-81Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 82-83Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 84