Zibeline n°11 septembre 2008
Zibeline n°11 septembre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de septembre 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : Festivals des Musiques Interdites.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
58 LIVRES LIRE EN FÊTE Vingt ans déjà Pour son entrée dans l’âge adulte, Lire en Fête s’offrira cette année un petit coup de jeune. Les 10, 11 et 12 octobre prochains seront placés sous le signe de la jeunesse, thématique nationale retenue cette année Trois jours pour plonger dans la lecture et l’écriture ; trois jours pour investir l’espace public qui résonnera de textes lus, de paroles déclamées, chantées, de rencontres et de débats. Autour des albums et de la littérature de jeunesse bien sûr, mais aussi des lectures adolescentes et du rapport à l’enfance des écrivains Marseille fête le livre L’association Libraires à Marseille a décidé de prodiguer une cure de jouvence à la manifestation, appelée désormais Les Littorales. Pour cette édition 2008, on pourra dès le jeudi 9, à partir de 18h30, se délecter de littérature en avant-première au Bouchon Marseillais, nouveau lieu d’élection des Jeudis du comptoir depuis le printemps dernier. Un espace et une ambiance à découvrir d’urgence, si ce n’est déjà fait. Cette séance apéritive sera suivie, vendredi 10, de la Nuit de l’Ecrit. Cette soirée, conçue pour affirmer le lien qui unit le temps nocturne et l’activité littéraire, permettra d’entendre une lecture musicale du texte de Claudine Galéa, Rouge Métro, au Théâtre de Lenche à partir de 19h00 (voir page 16). Les Littorales proprement dites se dérouleront les samedi 11 et dimanche 12 octobre, de 10 à 19 heures (rappelons que l’entrée est libre et gratuite). Fait nouveau cette année, la grande et traditionnelle rencontre entre libraires, éditeurs, auteurs et public ne se produira plus au parc Chanot mais, sous chapiteaux, sur le Cours d’Estienne d’Orves, en plein cœur de la ville, tout près du littoral ! Gageons que ce nouvel espace saura donner aux deux journées une dimension plus chaleureuse et intimiste que ne le faisait le hall d’exposition de naguère. Les jeunes et le roman Si elle change de nom et de lieu, la manifestation n’en reste pas moins fidèle aux rendez-vous qui ont fait son succès. On retrouvera ainsi avec plaisir Pascal Jourdana et son Comptoir Littéraire, qui mettra l’Enfance en débat tout au long des deux jours en 11.. b —r 10,11,12 iEdulm : l j i Elio 2008 speciall'jeunesse k-m kr, recevant les auteurs invités. Ceux-ci seront une vingtaine, venus de toute la France, mais également du Brésil, de Cuba ou d’ailleurs. Certains écrivent principalement pour un lectorat d’enfants ou d’adolescents ; ainsi Guillaume Guéraud (voir page 67), dont Zibeline a déjà chroniqué l’excellente Brigade de l’œil, hommage au célèbre Farenheit 451 de Ray Bradbury. D’autres écrivent aussi pour les jeunes, mais pas seulement, Claudine Galéa par exemple. D’autres encore écrivent pour les adultes, mais mettent en scène des jeunes gens, comme Delphine Bertholon ou Akli Adjer (voir page 65). Jean-Baptiste Coursaud s’intéresse à cette forme de littérature prolifique et très diversifiée, et il viendra à ce titre présenter le passionnant recueil d’Entretiens qu’il vient de publier aux éditions Thierry Magnier et dans lequel il donne la parole à six auteurs de littérature de jeunesse, « symbolisant autant de générations que de styles ou de voix ». Au fil de ces conversations littéraires, Jeanne Benameur, Shaïne Cassim, Arnaud Cathrine, Cédric Erard, Jean-Paul Nozière et Marie-Sabine Roger évoquent leur rapport intime à l’écriture et à la fiction. Parcourir la fête On pourra aussi déambuler entre les stands des libraires, discuter de leurs coups de cœur avec eux, rencontrer les écrivains et se faire dédicacer leurs ouvrages, feuilleter, lire et échanger, un des grands plaisirs de la manifestation. Sous les chapiteaux également, le 12 e Salon des Lecteurs en herbe, proposé par la librairie Les trois Mages, la 2 e édition de La Méditerranée en Livres organisée par la librairie Regards et les 11 e Rencontres internationales de l’édition de création. Les ateliers Vis à Vis et collectif de la Méditerranée présenteront cette année des ouvrages réalisés en direction d’un public jeune ainsi qu’une exposition de Livres d’artistes/enfants. De nombreuses animations sont prévues : débats, ateliers de lecture et d’écriture, bornes d’écoute…Et l’on souhaite longue vie et bon vent à ces Littorales. Dans le département La ville d’Aubagne fêtera le livre et l’écrit en organisant, à l’initiative de la librairie L’Etoile bleue, des ateliers d’écriture autour de La gloire de mon père de Marcel Pagnol, une soirée de contes ainsi qu’une « balade d’écriture » (renseignements au 04 42 03 16 61). Quant à la bibliothèque départementale, elle proposera un « voyage dans les littératures nordiques contemporaines ». L’exposition-spectacle Cap au Nord sera à Aurons le 12, puis elle circulera dans tout le département (Cabriès, Cadolive, L’Estaque…) au fil du mois d’octobre. De multiples autres manifestations marqueront cette édition 2008 de Lire en Fête dans toute la région. La plupart axées sur la littérature jeunesse. Alors, que la fête commence ! FRED ROBERT Les Littorales Les 11 et 12 octobre Cours d’Estienne d’Orves, Marseille www.lire-en-fete.culture.fr Claudine Galéa X-D.R Guillaume Guéraud X-D.R
11Ill NAM LES RENCONTRES D’AVERROÈS LA SEMAINE NOIRE LIVRES 59 Si le temps fort des Rencontres d’Averroès reste les Tables rondes (les 7 et 8 nov), les manifestations culturelles qui l’accompagnent et déclinent sa thématique s’étoffent chaque année, et se répandent sur le territoire. Rien de mieux pour attendre les débats que de se placer Sous le signe, bienveillant, d’Averroès. Les écoliers ont rouvert livres et cahiers, les feuilles commencent à tomber, il est temps de retrouver la Semaine Noire Agnès Mellon Début de Rencontres Le thème des 15 e Rencontres, cette année, est direct : Entre Islam et Occident, la méditerranée ? Notre mer est donc interrogée en tant que frontière (cicatrice, tampon, faille ?) : n’est-elle rien d’autre qu’une séparation, ou peut-elle être un lien ? Les artistes invités Sous le Signe sont essentiellement des hommes de culture musulmane, nés ou non de l’autre côté de la faille (MohamedKacimi qui lira L’Orient après l’amour, Salim Bachi pour Le silence de Mahomet, mais aussi Mathias Enard pour Zone…). En dehors de ces lectures, Sous le signe décline également des projections (Le destin, chef-d’œuvre de Chahine), des débats, des concerts (Ulas Özdemir, le Trio Chemirami…). Ces manifestations liminaires se dérouleront du 16 octobre au 9 novembre à Marseille, Aix, Apt, Arles, Avignon, La Garde, Martigues et Port-de-Bouc : guettez donc leur passage ! AGNÈS FRESCHEL Sous le signe d’Averroès du 16 oct au 9 nov 04 96 11 04 61 www.rencontresaverroes.net 1 LE SILENCE DE MAII011ET Une rentrée à l’encre noire Pour sa 3 e édition, du 19 au 29 sept, la manifestation littéraire organisée par l’association L’Écrit du Sud, et soutenue par de nombreux acteurs culturels de la ville, entend continuer à promouvoir la littérature policière de qualité, selon les trois axes principaux qu’elle s’est fixés : une résidence d’auteur, un « jumelage noir » avec une ville étrangère et une grande fête du polar. Die Noire Woche Les deux premiers axes ne formeront qu’un cette année. Dans le cadre du 50 e anniversaire du jumelage entre Marseille et Hambourg, c’est logiquement cette dernière qui sera à l’honneur, représentée par la romancière Doris Gercke, invitée en résidence à la Friche du 18 sept au 10 oct. Cette écrivaine de renommée internationale, auteur de plus d’une douzaine de romans policiers (dont un seul traduit en français !), créatrice du personnage de Bella Block, mettra à profit son séjour pour mieux connaître Marseille, cadre, dit la rumeur, de son prochain opus, et participera à de nombreuses rencontres. On peut déjà noter la conférence qu’elle donnera à l’Alcazar le 24 sept : le personnage de la ville dans le roman noir. Tout un programme. Du port aux Terrasses D’autres occasions seront données de rencontrer Doris Gercke, en particulier le grand rassemblement festif des Terrasses du Polar. Une cinquantaine d’auteurs régionaux, nationaux et étrangers participeront à cette 8 e édition, qui se tiendra le 19 à Septèmes et le 20 sur le Cours Julien à Marseille, dans le cadre du 10 e Festival du Plateau. L’Écrit du Sud, L’Écailler et Serge Scotto, leur initiateur, revendiquent le caractère éclectique et détendu de ces rencontres qui, loin de n’être qu’un événement mercantile, permettent de mieux apprécier des auteurs de genre, parmi lesquels cette année des « pointures », comme Jean-Hugues Oppel ou Maurice Gouiran, pour ne citer qu’eux. La semaine sera ponctuée de dédicaces, conférences de presse et autres apéritifs publics, qui permettront de dialoguer avec les écrivains invités. On pourra ainsi rencontrer Noël Simsolo, qui viendra présenter et dédicacer son dernier roman Quartier Sébastopol, écrit pendant sa résidence de 2007. Il participera également à la rencontre organisée par le Cercle culturel méditerranéen : 2 auteurs, 2 ouvrages, 1 film pour 1 ville : Alger. Le polar a son Prix Le Prix Marseillais du Polar sera décerné cette année pour la troisième fois, toujours par un jury de lecteurs sélectionnés sur lettre de motivation. La délibération du jury se fera en public, le 20 sept à 10h00, à La Baleine Qui Dit « Vagues ». À noter également, pour les amateurs, que l’Alcazar, partenaire de la Semaine noire, reprendra dès la fin du mois les Cahiers de L’écailler, son cycle de conférences mensuelles autour de la littérature policière. Une semaine à marquer d’une pierre noire ! FRED ROBERT La Semaine Noire du 19 au 29 septembre L’écrit du Sud www.lecritdusud.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 1Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 2-3Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 4-5Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 6-7Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 8-9Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 10-11Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 12-13Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 14-15Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 16-17Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 18-19Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 20-21Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 22-23Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 24-25Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 26-27Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 28-29Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 30-31Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 32-33Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 34-35Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 36-37Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 38-39Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 40-41Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 42-43Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 44-45Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 46-47Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 48-49Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 50-51Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 52-53Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 54-55Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 56-57Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 58-59Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 60-61Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 62-63Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 64-65Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 66-67Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 68-69Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 70-71Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 72-73Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 74-75Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 76-77Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 78-79Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 80-81Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 82-83Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 84