Zibeline n°11 septembre 2008
Zibeline n°11 septembre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de septembre 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : Festivals des Musiques Interdites.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 DANSE PAVILLON NOIR GYPTIS CHÂTEAUVALLON BÉJART Entre deux Ballets Pendant que le Ballet Preljocaj va créer Blanche Neige à la biennale de Lyon (ne vous inquiétez pas, elle sera au GTP bientôt), le Centre Chorégraphique National de Lorraine, qui possède un Ballet rompu au répertoire contemporain (et aux autres !), viendra au Pavillon Noir danser un programme composé de quatre pièces magnifiques : Broken Man de Stephen Petronio, court sextuor écrit après le 11 septembre ; Two, un solo Russell Maliphant, où une danseuse se débat dans un cercle de lumière crue qui ne cesse de rétrécir, de la morceler, puis de la faire littéralement disparaître. Un duo féminin de Claude Brumachon en hommage à Jeanne d’Arc. Et La Stravaganza, de… Preljocaj. La pièce, que son Ballet n’a jamais montée, a été créée en 1997 pour le New York City Ballet, puis dansée depuis par les plus grands ballets du monde. Écrite en hommage à Balanchine et à son arrivée à New York, La Stravaganza oppose puis fait fusionner deux groupes de danseurs : l’ancien monde et le nouveau, le moderne et le baroque, le lâché, le placé, l’académique. Une petite leçon d’histoire de la danse, avec ce quelque chose en plus qui en fait une œuvre… AGNÈS FRESCHEL CCN-Ballet de Lorraine du 2 au 5 octobre 0811 020 111 www.preljocaj.org À noter Comme chaque année Marseille Objectif Danse propose, dans le cadre d’actOral, une programmation intitulée : les Écrits de la danse (voir page 60). Marcher, danser, jouer Après les feux et les fastes de la saison d’été (voir page 24), Châteauvallon rentre en ses murs et propose une danse moins spectaculaire, mais tout aussi choisie. Avec d’abord le trio masculin de Catarina Sagna, chorégraphe qui aime à interroger le corps du danseur dans sa présence théâtrale : Basso Ostinato les confronte à une imagerie virile, et à ses accessoires (le 10 octobre). Puis, après Solinge (voir page 20), Châteauvallon accueillera à nouveau Laurence Vielle : la comédienne et auteur y rencontre le chorégraphe Jean-Michel Agius pour un duo accompagné par deux musiciens, et qui décrit leur État de marche : un double road movie que chacun a accompli, de chez eux à Bruxelles et Paris (les 14 et 15 octobre). A.F. Centre National de Création et de Diffusion Culturelles Châteauvallon (83) 04 94 22 02 02 www.chateauvallon.com Basso Ostinato Caroline Ablain Sans Lui Fabrice Coffrini La tournée française du Ballet Béjart passe par Marseille. L’ultime pièce du chorégraphe, Le Tour du Monde en 80 minutes, est programmée pour deux soirées au Dôme. Elle est conçue en deux parties, et reprend les diverses sources d’inspiration du chorégraphe : en commençant par l’Afrique percussive, puis les standards des danses moderne et contemporaines (dont des citations de ses propres pièces), et en s’orientant ensuite vers l’Asie, l’Inde, les danses extrême-orientales. Le ballet, formé pour l’essentiel par les anciens de son École, est d’un niveau technique irréprochable, et s’est aussi entraîné à toutes sortes de techniques de cirque… ce qui permet quelques beaux exploits ! A.F. Dans d’autres toiles Après avoir accueilli Tonight le Gyptis renouvelle l’expérience et ouvre sa saison avec une autre pièce de Josette Baïz, dansée cette fois par la Compagnie Grenade (voir page 24). Les Araignées de mars font preuve une fois de plus de l’énergie tellurique et acrobatique des danseurs, qui déclenchent à tout coup l’enthousiasme et l’adhésion du public. Surtout dans cette pièce circassienne, verticale, où les jeunes corps gainés de cuir grimpent à des fils arachnéens qu’ils entremêlent… La pièce, parfois drôle, manque toutefois un peu de cohésion, et on ne sait trop quel est son sens, sa dramaturgie. Peu importe ? A.F. Les Araignées de Mars Cie Grenade Les 10 et 11 oct Théâtre Gyptis 04 91 11 00 91 www.theatregyptis.com La Strravaganza Laurent Philippe Leo Ballani Le Tour du Monde en 80 minutes Béjart Ballet Lausanne Les 12 et 13 oct Le Dôme 04 91 12 21 21 www.bejart.ch www.gdp.fr www.ticketnet.fr...
L’enfance de l’art Michel Kéléménis a une véritable expérience avec les enfants. Petits. Ceux du primaire, de la maternelle. Parce qu’il sait combien la danse, surtout la contemporaine qui interroge le corps dans sa facture même, intéresse ceux qui ne verbalisent pas totalement ce qu’ils sont, et tout à la fois ne maîtrisent pas vraiment les détails de leur corps qui, instable, grandit sans cesse, et ressemble si peu à celui des adultes. Qu’ils deviendront ? Kélé a donc conçu un spectacle pour eux. Là-dessus. Sur l’anatomie, les articulations et les muscles, mais aussi sur la découverte, le changement anatomique, l’attirance, le mouvement, l’amour. Le désir ? Cela s’appellera L’Amoureuse de Monsieur Muscle, et sera montré au Studio Kéléménis (pas encore fermé), et aux Bernardines (rouvertes !). A.F. L’Amoureuse de Monsieur Muscle le 8 octobre Studio Kéléménis 04 96 11 11 20 le 17 octobre Les Bernardines 04 91 24 30 40 L’enfance de l’art (bis) Christine Fricker a une véritable expérience avec les enfants. Petits. Ceux du primaire, de la maternelle. Parce qu’elle sait combien la danse permet de raconter les choses au plus Hélène Dattler KÉLÉMÉNIS L’OLIVIER LES SALINS NÎMES Deux pièces de Gat Le chorégraphe israëlien est installé à la Maison de la danse à Istres, et c’est à l’Olivier qu’il donnera ses deux dernières pièces, créées en juillet à Montpellierdanse. Fondées sur une danse coulée et virtuose, à la grammaire surprenante de fluidité et d’athlétiques performances (sans ostentation), les chorégraphies d’Emanuel Gat séduisent malgré une aridité certaine du propos. Ainsi, dans Silent Ballet, il est question de priver la danse de sons extérieurs pour ne laisser parler que les sons et l’espace. près de leur intérêt, réceptifs qu’ils sont par tous leurs pores à la réalité matérielle du monde. Dans Du début à la faim elle raconte, en partant du besoin physiologique, de la sensation de faim, comment se fabrique le pain. Comment l’homme domestique le blé, la farine, la pâte, la cuisson, et fabrique une chaîne incroyablement complexe pour fabriquer cet aliment si simple, et si essentiel. Un spectacle coloré, ludique, qui se sert des mots autant que des gestes, pour faire entendre aux mômes à quel point leur quotidien, mine de rien, est sophistiqué. A.F. Gadi Dagon Sixty Four, moins abstraite, oppose une femme à quatre hommes, au-delà d’une démarcation qui fait penser à bien des murs. En espérant que les murs istréens ne semblent pas au chorégraphe ni trop contraignants, ni trop modestes, ni trop fragiles ! A.F. Silent Ballet - Sixty four Emanuel Gat le 10 oct Théâtre de l’Olivier, Istres 04 42 56 48 48 www.scenesetcines.fr DANSE 23 Trois pièces de Merce Crises Briana Blasko C’est bien la Merce Cunningham Company qui sera au théâtre de Nîmes en octobre. Avec trois chorégraphies de celui qui a bouleversé l’histoire de la danse et lui a permis de s’affranchir de la dramaturgie pour entrer dans l’ère du mouvement. La pièce la plus ancienne est Crises, un quintet de 1960, avec de costumes de Robert Rauschenberg (mais oui) ; les deux autres, plus récentes, mettent en œuvre la totalité des 14 danseurs, et des musiciens (qui donneront un concert la veille, voir page 30). CRWDSPCR a été créée en 1997, et Mini Events en 2008. Que dire de plus, sinon vous conseiller de ne pas le rater ? A.F. Crises, Mini Events, CRWDSPCR Merce Cunningham Company les 15 et 16 oct Théâtre de Nîmes (30) 04 66 36 65 10 www.theatredenimes.com LE SILENCE DES COMMUNISTES MISE EN ESPACE JEAN-PIERRE VINCENT Du début à la faim Christine Fricker les 8 et 15 oct Les Salins – Scène Nationale 04 42 49 02 00 www.theatre-des-salins.fr JEU 2:3&VE - i20H I SAM 25 OCT hét l2DH "Less 4. 1 6 t r at -des salins.fr 1 42r : 4125



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 1Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 2-3Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 4-5Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 6-7Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 8-9Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 10-11Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 12-13Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 14-15Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 16-17Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 18-19Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 20-21Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 22-23Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 24-25Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 26-27Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 28-29Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 30-31Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 32-33Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 34-35Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 36-37Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 38-39Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 40-41Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 42-43Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 44-45Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 46-47Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 48-49Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 50-51Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 52-53Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 54-55Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 56-57Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 58-59Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 60-61Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 62-63Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 64-65Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 66-67Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 68-69Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 70-71Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 72-73Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 74-75Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 76-77Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 78-79Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 80-81Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 82-83Zibeline numéro 11 septembre 2008 Page 84