Yegg n°85 novembre 2019
Yegg n°85 novembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°85 de novembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Yegg Magazine

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : agricultrices à part entière.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
TOUTE L’ACTUALITÉ LACTUALITE FÉMININE RENNAISE SUR YEGGMAG.FR CERISE SUR LE GATEAU Verdict - p.35 YEGG & the city - p.36
IN NEED OF LOVE LISA SIMONE NOVEMBRE 2019 Cd WO « Nous sommes tous les descendants de nos ancêtres. En ce sens, je suis comme tout le monde. Le fait que ma mère soit connue dans le monde entier ajoute une épaisseur à cela. Je serai toujours la fille de Nina Simone et j’épouse complètement mon héritage. », répond Lisa Simone, interviewée sur son nouvel album par General Pop, en juillet dernier. Elle s’est engagée pendant 10 ans auprès de l’US Air Force, avant d’intégrer des comédies musicales et des groupes. En 2014, elle sort son premier album en solo et cinq ans plus tard signe son troisième opus. Si elle puise son inspiration dans ce qui l’entoure, Lisa Simone livre une œuvre très personnelle et émouvante. Parce qu’elle s’affranchit de l’ombre maternelle qui plane au dessus d’elle, tout en épousant et acceptant qu’inspire son nom. Chanteuse, compositrice et autrice, elle dévoile son talent, dans une démarche de résilience et d’empuissancement. Ici, c’est bien Lisa Simone que l’on entend et personne d’autre. Elle chante sa vie, ses cicatrices, ses amours, ses doutes, ses réflexions, ses failles et ses forces, sur des musiques soul et gospel. Sensible et vibrant, beau et poignant. I MARINE COMBE Dvd WILD ROSE TOM HARPER NOVEMBRE 2019 À sa sortie de 12 mois d’incarcération, Rose-LynnHarlan se voit déjà comme la prochaine star de la country. Veste à franges, santiags et tee shirt aux couleurs du drapeau américain, la jeune femme de 24 ans ne vit que pour la musique, sa musique, la Country. Gueularde et effrontée, la chanteuse n’a qu’un rêve, quitter Glasgow et rejoindre Nashville, la ville-mère fondatrice de la country musique. Mais voilà, Rose-Lynnest aussi une jeune maman de deux enfants dont elle a partiellement délaissé l’éducation pour la confier à sa mère. Si elle est assignée à résidence par la contrainte d’un bracelet électronique, la jeune femme n’abandonne pas sa volonté de réintégrer son band de Glasgow auprès duquel elle officie depuis l’âge de 15 ans. Malgré sa condition sociale et ses nouvelles responsabilités auprès de ses enfants qu’elles se réattribue, Rose-Lynnn’abandonne pas ses rêves. Fusion du film social britannique et du film musical à rebondissements, Wild Rose s’impose comme un film parfaitement réussi de bout en bout. Cela tant par le tempo du scénario emmené par une bande originale excellente, que par l’envoutement produit par la très criarde et féminine héroïne interprétée par l’actrice et chanteuse irlandaise Jessie Buckley, véritable révélation ! Une force et une impertinence du personnage qui provoque l’admiration et une affection certaine pour celle qui ne renonce pas. Un charme dévastateur qui participe à la réussite de l’œuvre. Tom Harper nous offre ici une comédie rythmée sur une trame sociale très british, le tout emmené par le deuxième grand personnage du film qui n’est autre que la musique country elle-même. Le film bouleverse et happe par son dynamisme et sa vivacité. Un véritable petit chef d’œuvre qui n’aura nul besoin d’être comparé à d’autres films musicaux de ces derniers temps tant il est unique en son inspiration et sa consistance. I CÉLIAN RAMIS'FUX, 110111116, A110 REILLIRIM UP11.6. MI.191 SEL'- WILDROSE verdict PROXIMA ALICE WINOCOUR NOVEMBRE 2019 Cinéma.mr Sarah est une femme française astronaute qui se voit confier un rôle crucial sur une mission spatiale inédite. Un voyage vers Mars, d’une durée d’un an. Si la mission est un défi scientifique et humain pour la conquête spatiale, elle l’est tout autant pour la maman d’une jeune fille de huit ans. Stella et sa maman sont très proches et vivent ensemble depuis la séparation de Sarah et son ex compagnon. Une relation fusionnelle mise à rude épreuve par le défi de la mission spatiale ayant pour conséquence un éloignement rapide qui n’est pas sans risque. Si Proxima nous fait entrer dans les très pointilleux et colossaux préparatifs d’une mission spatiale, l’œuvre met en relief avec tout autant de lyrisme, la préparation psychologique de cette mère aimante et tout aussi investie dans son rôle maternelle que scientifique. Le troisième film d’Alice Winocour est une vraie réussite. Le film tourné en 4 langues propose une plongée très réaliste et extrêmement bien documentée au cœur duC.N.E.S, un milieu presque exclusivement masculin. Si le personnage de Sarah ne recule devant rien pour accomplir son rêve d’astronaute, la cinéaste met habilement en lumière les nombreuses difficultés auxquelles elle est confrontée en tant que femme. L’univers masculin et misogyne dans lequel évolue la scientifique n’empêche en rien la réalisation d’elle-même en tant que femme et en tant que mère. Ici pas de super-héroïne, mais une femme avec des sentiments, des inquiétudes et des faiblesses, se heurtant à des choix existentiels douloureux. En cela le sujet et le film sont en tous points féministes. Alice Winocour, à travers une mise en scène soignée et une interprétation magistrale d’Eva Green, raconte des émotions. Le film est un hommage aux femmes et aux mères qui doivent redoubler d’efforts pour être considérées les égales des hommes. L’œuvre inédite en son genre prononce un profond respect aux femmes et mères astronautes de tous temps. I CÉLIAN RAMIS Livre LE GOÛT DU BAISER CAMILLE EMMANUELLE NOVEMBRE 2019 À la suite d’un accident de vélo, Aurore perd le goût et l’odorat. Au lycée, elle cache ce handicap, dont elle découvre la mesure au quotidien. Elle s’inquiète de ne plus retrouver la saveur de ce qu’elle mange, de ne plus jamais savoir si elle sent mauvais sous les bras et angoisse pour sa vie affective et sexuelle en devenir. En plein apprentissage de ses désirs et des plaisirs pour soi et pour ses partenaires, comment gérer ce qui lui arrive ? Poussant la porte d’un club de boxe, Aurore va s’initier à bien plus qu’un sport de combat. La journaliste et autrice Camille Emmanuelle met les pieds dans le plat. Et elle le fait bien. Avec Le goût du baiser, elle inaugure la collection L’Ardeur et prouve que la littérature érotique n’est pas réservée aux adultes aguerris mais peut aussi être partagée auprès des adolescent-e-s. La lecture de ce premier roman est galvanisante, la sexualité, désacralisée, étant abordée avec naturel, légèreté et justesse. L’exploration des corps, l’expression des désirs et envies, la découverte intrinsèque de la personnalité en construction… Camille Emmanuelle invite, ados et adultes, à placer tous leurs sens en éveil, à déculpabiliser face à la pression de CAMILLE EMMANUELLE la société et à prendre du plaisir. En lisant, en se caressant, en partageant son intimité avec L'ARDEUR un-e autre, en jouissant. I MARINE COMBE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :