Yegg n°36 mai 2015
Yegg n°36 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de mai 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Yegg Magazine

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 30

  • Taille du fichier PDF : 9,5 Mo

  • Dans ce numéro : la politique en bref.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Mrre+ire +4ka!9 &i Gladys TCIr{nm4 d9 I$ +rpnyaag^.le Poo-Lek, $n résiderrGe 8U Triangie. Les danses en couple, avec ou sans échange de partenaire, répondent â l'appellation de danses sociales, dites aussi danses de société. Un terme qui interpelle. Â partir de là, la réflexion est lancée : la pratique de la danse serait un art social, levier d'insertion et créateur de lien entre les individus. Dimanche 3 mai, de timides rayons de soleil percent les nuages flottant au dessus de la capitale bretonne. Cet après-midi lé, l'ancien Champs de Mars est devenu l'esplanade dansante des pratiques amateures, entremelées aux performances professionnelles_ Fous de danse, manifestation initiée par le Musée de la danse (lire encadré p.19), a réussi son coup d'une main de maitre, réunissant des milliers de Rennais-es au coeur d'une piste de danse éphémère et fédératrice. Quel attrait pour cette pratique artistique ? Quelles actions développer pour maintenir et susciter du lien et de l'échange entre les populations ? PRENDRE CONSCIENCE DE SON CORPS Ces ateliers permettent d'avoir conscience de son corps, de reprendre confiance en soi, de rencontrer des gens, d 'tre plus â t'aise dans la relation avec les autres, , explique Sandra, entourée de Lucie et Segoléne, et rapidement rejointe par Stéphanie qui apprécie également de travail- Mai 2015 f yaggmag.fr 114
ler - sur les sensations que l'on peut ressentir dans son corps alors que l'on avait pu se mettre en pilote automatique... b Ces ateliers, ce sont ceux proposes par l'association Danse à tous les étages — implantée à Rennes et a Brest - dans le cadre du programme Les Créatives (existant aussi à Brest, Morlaix et Guiohen) à destination des femmes éloignées de l'emploi. Ce matin du 9 avril, elles arrivent au compte goutte au Garage, prêtes a travailler sur le spectacle « Temps de pose ' qu'elles dévoileront au public le 19 mai, au Triangle. Deux fois par semaine, depuis mars, elles se réunissent et à travers les techniques artistiques de la danse contemporaine, enseignées par la chorégraphe Anne-Karine Lescop — en binôme avec le photographe Richard Louvet - pour cette 11e édition, composent des enchainements nourris par leurs émotions, leurs envies et leurs motivations diverses. Au fil de cette expérience, elles prennent conscience de leurs capacités à créer un projet et â le faire aboutir. Des bienfaits constatés dans deux études sociologiques, réalisées en 2011 et 2013 par Véronique Vasseur. a La notion d'engagement est importante. Participer permet de se dire que l'on est capables, de prendre confiance en nos capacités. Cela nous remobilise autour d'un projet, c'est très intéressant ', concède volontairement Lucie. Engagement et remobilisation, deux termes qui reviennent souvent dans la bouche de Melka Teneur, coordinatrice 35 au sein de Danse à tous les étages : - Les Créatives, c'est une étape pour continuer leurs parcours, un tremplin. ll y en a qui abandonnent, ça n'était pas le bon moment... » Des femmes de différents éges, milieux sociaux, avec des histoires diverses, accompagnées et orientées vers ces ateliers par des structures partenaires de l'association, que ce soit Pole emploi, Fil Rouge, le CIDFF, le CCAS, ou encore le CDAS, pour n'en citer que quelques uns. En amont, des réunions d'informations sont organisées, et tout au long de l'expérience, les participantes sont régulièrement amenées à s'entretenir avec les référents socio-professionnels. Mettre la danse contemporaine au coeur d'un tel accompagnement n'est pas un hasard. Une re- « On peut &tre un lieu culturel et de p • ; " f- peut associer les deux sans dire un gros mot *, explique Marion Deniaud, chargée de l'action culturelle au Triangle. L'actuelle Cité de la danse n'a pas toujours été une évidence, Implantée au milieu des années 80 dans le quartier du Blosne, ï3 Rennes, sans volonté première d'être dédiée à la danse mais plus largement i3 la création artistique. Si la danse contemporaine s'impose aujourd'hui comme prépondérante sur les planches du Triangle, on assiste au développement des danses urbaines et danses du monde, principalement. Parfois dans une seule et même proposition, symbole d'envie de mélanges et de croisements. « Nous insistons depuis 3 ans, dans la programmation, sur les termes d'échange, de rencontre et de partage. ' , souligne le directeur, Charles-Edouard Fichet. Marion Deniaud parle de service public : « Qr? travaille dans cet esprit-là. Nous devons être a l'écoute et en phase avec le territoire. ri Un discours qui se traduit par des actions culturelles portées avec et en direction des h.ri r:;-s, au Triangle ou sur le terrain, en partenariat avec les centres sociaux, las écoles, les institutions, les structures culturelles, las maisons de quartier, etc. « Avec toujours la matière de départ: l'artistique. Ici, on crée, on fabrique de l'art, on affirme des rouvres, c'est à partir de cela que l'on échange et partage. », précise le directeur. Les multiples propositions sont pensées pour permettre ces rencontres entre habitant-e-s et artistes (Carnaval de quartier. fête des voisins, repas chez l'habitant, Agitation...). Il est important de susciter les échanges, de développer une proximité universelle. Le cas ce mols-cl avec la résidence de MIrelle Akaba et Gladys Tchulmo, danseuses camerounaises créatrices do Plus femme que femme, au Triangle le 26 mai, qui proposeront des stages, un flash-mob, des formes courtes hors les murs et une conférence autour des conditions des femmes, é partir de leur culture et leur art. Une manière d'offrir aux Rennais-e -s une ouverture internationale à deux pas de chez soi. _1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :