Weleda n°145 sep 18 à fév 2019
Weleda n°145 sep 18 à fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°145 de sep 18 à fév 2019

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Laboratoires Weleda

  • Format : (144 x 229) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : contribuer à un meilleur monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Revue Weleda/Automne-hiver 2018
Une huile essentielle est un extrait de plante aromatique liquide, concentré et complexe, obtenu principalement par expression à froid ou par distillation par entraînement à la vapeur d'eau de plantes aromatiques ou d'organe de cette plante (fleur, feuille, bois, racine, écorce, fruit,…). Elle renferme une multitude de molécules actives pouvant avoir des effets biologiques divers (aromathérapie). La règlementation des huiles essentielles Les huiles essentielles sont employées dans différents domaines (alimentaires, cosmétiques, pharmaceutiques, détergents, parfums, biocides, etc.) et sont soumises aux règlementations correspondant à chaque domaine. Chacune de ces règlementations assure la sécurité d’utilisation de ces huiles essentielles. Par exemple, certaines huiles ne peuvent pas être ingérées mais peuvent être appliquées sur la peau et vice et versa. Les parfums d’ambiance doivent être conformes à la réglementation européenne dite « CLP » visant à assurer un niveau élevé de protection de la santé humaine et de l'environnement et à mieux informer le consommateur des risques potentiels liés à leur utilisation. En effet, si le parfum d’ambiance est classé comme dangereux, le consommateur en sera informé car le règlement impose certaines mentions sur l’étiquette du produit  : notamment l’identification de la (des) substance(s) dangereuse(s), des pictogrammes de danger, des mentions d’avertissement ou de danger, des conseils de prudence. Les huiles essentielles, aussi naturelles soient-elles, n’en sont pas pour autant sans danger. Ce sont des substances très concentrées et actives, elles doivent 15 « Conformément aux réglementations pour un usage sûr » donc être manipulées avec précaution et conformément aux conseils des fabricants et des règlementations pour un usage sûr. La diffusion dans l’air de molécules odorantes Le principe d’un parfum d’ambiance est la diffusion dans l’air de molécules odorantes  : les composés organiques volatiles (COV) qui regroupent une multitude de substances qui peuvent être naturelles ou non. Par exemple l’alcool (éthanol) est un COV puisqu’il s’évapore dans l’air. Le principe même d’un parfum d’ambiance est donc la diffusion dans l’air de composés COV. La pollution de l’air est souvent associée à la concentration de COV quelle que soit leur nature sans distinction, or les COV les plus problématiques sont des solvants organiques tels que toluène, butane émis par des peintures et toxiques. Les allergènes Un allergène est une substance étrangère à l’organisme qui provoque une réaction anormale, inadaptée, exagérée ou même excessive du système immunitaire de l’organisme, souvent une irritation.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :