Weleda n°139 sep 15 à fév 2016
Weleda n°139 sep 15 à fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°139 de sep 15 à fév 2016

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Laboratoires Weleda

  • Format : (145 x 230) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : jardin de vie grenade.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
L’humain au cœur de la production Un laboratoire high-tech… qui ne renie pas la main de l’Homme. Le centre de production de granules Weleda, à Huningue, est un savant mélange d’automatisation et d’intervention humaine, concentrée sur les tâches à forte valeur ajoutée. Les quatre ballons-tulipes transparents tournent sur eux-mêmes. A l’intérieur de chacun, 2,1 kilogrammes de granules inertes préalablement chauffés à 39 degrés sont brassés par le mouvement régulier de rotation. D’un geste sûr, Theresa, adjointe de la responsable du service Granules, injecte à l’aide d’une pipette une dose très précise de la dilution d’Ignatia amara (voir ci-contre) dont elle souhaite imprégner le lot destiné au marché français. Dûment formée et habilitée par le laboratoire, elle répétera l’opération à plusieurs reprises, selon les protocoles mis au point et validés par Weleda. Ce moment essentiel de la production des granules est aussi le plus emblématique  : pour la première fois, la dilution, qui contient le principe actif de la souche, « rencontre » les petites billes de saccharose et de lactose. Elles seront ensuite mises dans les tubes étiquetés que l’on retrouvera chez les pharmaciens. Cette opération ne doit toutefois pas faire oublier l’ensemble des étapes qui ont précédé cette « union ». Du champ au laboratoire, du choix des matières premières au geste de dynamisation mêlant rigueur et douceur, Weleda France apporte la même méticulosité à chaque instant de la préparation et de la fabrication de ses solutions homéopathiques. « Nous travaillons principalement à partir de plantes fraîches », illustre Elodie Izydorczyk, responsable de la production de Weleda France, « pour conserver cette fraîcheur, gage de la conservation des propriétés de la plante, nous faisons en sorte que chaque arrivage puisse être immédiatement trié et mis 26 Revue Weleda automne-hiver 2015
en macération le jour même ». La macération des plantes, ou des parties de plantes selon les besoins, se fait dans un mélange d’eau purifiée et d’alcool pendant 10 à 30 jours - pour extraire les substances actives recherchées -, avec plusieurs agitations manuelles. Une fois exprimée et filtrée, cette solution devient la teinture-mère. Ce liquide très concentré, odorant et coloré, sert de base aux dilutions que l’on obtient à partir d’une dynamisation exclusivement manuelle. Le geste de balancier est sûr. A l’intérieur du flacon, le mouvement de la solution liquide est régulier, continu, presque hypnotique… Il permet de mélanger parfaitement un volume de teinturemère et 9 parts d’excipient pour la première dynamisation. Puis un volume issu de cette première dynamisation et 9 parts d’excipient pour la seconde, et ainsi de suite, jusqu’à obtenir le degré de dilution décimale attendu. En plus de cette phase d’imprégnation, la main de l’Homme intervient lors des principales étapes Connaissez-vous Ignatia amara ? Ignatia amara est une souche essentielle de la gamme de Weleda. Il s’agit d’un remède homéopathique obtenu à partir de fèves séchées de Saint-Ignace, un arbuste grimpant endémique des Philippines, de la famille des Loganiaceae. Elle est particulièrement indiquée pour aider les personnes à gérer irritabilité, nervosité et le stress quand il se manifeste dans la plupart de ses formes admises (anxiété, spasmophilie, douleurs abdominales, insomnies et migraines...). Enfin, Ignatia amara peut aussi accompagner utilement les patients lors de chocs émotionnels forts. (3) de production  : le tri des plantes, leur mise en macération et enfin la dynamisation. Elles sont, pour Weleda, le gage d’un respect fondamental des matières premières et d’une optimisation de leurs vertus médicinales. Une attention et un soin que l’on retrouve dans les granules mis sur le marché par le laboratoire comme dans l’ensemble de ses autres médicaments homéopathiques et produits cosmétiques. Chiffres-clés  : Production annuelle  : 1,9 million de tubes, soit 8 tonnes de granules Lots allant de 300 grammes (75 tubes) à 12 kilogrammes (3 000 tubes) 70 personnes au service production de Weleda France, dont 14 dédiées aux granules 1 European Coalition for Homepathic and Anthroposophic Medicinal Products (Echamp). « Homeopathic and anthroposophic medicinal products, a thriving European tradition », Recent market data, Ed. ECHAMP E.E.I.G. 2013  : pages 2 et 3 2 Dr H. Voisin. Matière médicale du praticien homéopathe, Ed. Maloine. 1992, 2 e édition  : pages 122 - 123.//P. Kollitsch, Homéopathie Matière Médicale Th érapeutique, Ed. Helios. 1989  : pages 188-189 3 DrL. Vannier Dr J. Poirier. Précis de matière médicale homéopathique, Ed. Doins. 1985, 9 e édition, pages 232-234//Dr H. Voisin. Matière médicale du praticien homéopathe, Ed. Maloine. 1992, 2e édition  : pages 611-612 P110/09-15 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :