W-Fenec n°39 sep/oct 2019
W-Fenec n°39 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de sep/oct 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : www.w-fenec.org

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 15,6 Mo

  • Dans ce numéro : Ventura, l'interview.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
écrit, et auquel il emprunte son titre. Diego  : On n’avait jamais joué ce morceau avec Greg avant d’aller en studio mais il faisait partie de la démo envoyée à Serge. Il a trouvé dommage de ne pas essayer de l’enregistrer. 3-4 heures plus tard, il était enregistré. Je répète.Greg n’avait jamais joué ce morceau avant. Encore à nouveau, la méga classe ! To suffer  : Philippe  : Référence brillante à une chanteuse suédoise qui avait un morceau qui disait « It’s allabout the money »... Diego  : J’ai dû batailler avec Serge qui voulait que je modifie ma ligne de basse super simpliste, trop « vide » à son goût. Au final, j’ai gagné la bataille. Pioneer  : Philippe  : Hommage à notre pionnier intergalactique, Bertrand P.qui, s’il continue à ce rythme, va bientôt nous dégoter une planète B. Diego  : Quel connard ce Bertrand P.I’m afraid  : Philippe  : Autre hommage, à GlennMedeiros cette fois. Ai-je besoin d’en dire plus ? Diego  : Malheureusement, et vraiment, je n’aime pas ce morceau. Même si le résultat est bon, cette mélodie me rend super glauque. Lorsque j’ai dit ça à Serge durant la session d’enregistrement, il m’a répondu  : « Eh ben, raison de plus pour l’enregistrer ! ». Merci à Arnaud d’Irascible Music et bien évidemment à Diego et Philippe. Ted Photos  : DR 11 INTERVIEW
LES DISQUES DU MOMENT 12 VENTURA Ad matres (Vitesse Records) À bien des égards, Ad matres est un album à part dans la discographie de Ventura. Et ce n’est pas seulement parce le trio historique a changé de batteur (Grégoire, quartier de Cortez, a remplacé Mike) et s’est séparé de leur éphémère guitariste Olivier. Ou parce qu’il a anecdotiquement pété son record de délai entre deux albums, soit 6 ans après le somptueux Ultima necat. Ironie du sort, ce quatrième album est sorti le même jour que Fear inoculum de Tool, formation réputée pour mettre un temps fou à sortir des albums (13 ans pour le dernier, soit l’époque de Pa capona !). Ventura n’en est pas encore là, mais à chaque album son histoire. Bref, revenons-en à nos moutons. Si Ad matres est un album à part, c’est parce qu’au-delà de la magie des émotions que ce groupe est toujours capable de produire avec aisance, il se révèle être désormais beaucoup moins attiré par les saturations à la fois compactes et amples, par les vibrations capitonnées de basses rondouillettes et étouffantes et par des rythmiques lourdes et mécaniques auxquelles on pouvait facilement l’identifier notamment après les sorties de We recruit et d’Ultima necat. Ce Ventura cuvée 2019 laisse une place prépondérante aux mélodies, à la respiration donnée à ses morceaux, aux différents mouvements des styles qu’il offre (indie-rock, post-rock, slowcore, dreampop, noise-rock...), à cette voix pleine d’émoi qu’on discerne un peu plus qu’avant du reste, à une basse beaucoup plus présente et moins sourde. En somme, la grande nouveauté de ce nouvel effort est la direction choisie concernant notamment la production, et est, selon les intéressés, due au jeu de batterie tout en nuance de Greg. Dès l’introductive et voluptueuse « Acetone », on est d’emblée frappé par cette évolution. Et même s’il est difficile de chasser le naturel, il revient toujours au galop à un moment donné, à l’image de l’énergique « Void » et son riffing conquérant, ou la sublime et frissonnante « Faith, hope & charity » réalisée en partie avec une guitare acoustique. À l’instar de ces derniers cités, « Revenge » et « To stand no has one » sont aussi des morceaux qui auraient pu avoir facilement leur place sur les précédentes sorties. Malgré la profonde tristesse et le mal-être qui jonche ce disque, Ventura arrive toujours à nous faire sourire par moments, comme ce langoureux « Johnny is sick » qui doit probablement parler de notre Johnny national, à l’époque où il n’était pas encore mort, et qui m’a rappelé le running-gag de cette fameuse page Facebook sur son état de santé quotidien. D’autres morceaux surprennent et nous détournent des habitudes du trio par le biais par exemple d’une pop céleste qui monte progressivement dans les décibels (« The dots better ») ou par l’errance d’esprits indéfinissables (« I’m afraid », « To suffer »). Bouleversé par la perte d’une mère (celle de Diego en l’occurrence) - d’où ce nom choisi pour ce disque - les Ventura savent aussi trouver la lumière (« Pionner ») à travers ses dix titres pour lesquels il est difficile d’y trouver des points faibles. Les Suisses font partie de ces quelques formations qui ne nous ont jamais déçus, et même si ces dernières années nous ont laissé un petit doute sur leurs ambitions de poursuivre cette belle aventure, on se dit sans hésitation que l’attente en valait la peine car Ad matres est un petit bijou. Ted



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 1W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 2-3W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 4-5W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 6-7W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 8-9W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 10-11W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 12-13W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 14-15W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 16-17W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 18-19W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 20-21W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 22-23W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 24-25W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 26-27W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 28-29W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 30-31W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 32-33W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 34-35W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 36-37W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 38-39W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 40-41W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 42-43W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 44-45W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 46-47W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 48-49W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 50-51W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 52-53W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 54-55W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 56-57W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 58-59W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 60-61W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 62-63W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 64-65W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 66-67W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 68-69W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 70-71W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 72-73W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 74-75W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 76-77W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 78-79W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 80-81W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 82-83W-Fenec numéro 39 sep/oct 2019 Page 84