W-Fenec n°34 sep/oct/nov 2018
W-Fenec n°34 sep/oct/nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de sep/oct/nov 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : www.w-fenec.org

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 172

  • Taille du fichier PDF : 16,3 Mo

  • Dans ce numéro : les moines mariés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
LES DISQUES DU MOMENT 26 PILI COÏT Album (label) On le sait, on n’est pas avare de compliments envers le collectif et label lyonnais Dur et Doux (PoiL, Ni, Chromb !, PinioL, ICSIS, Saint Sadrill, Ukandanz). Une entité qui bichonne ses artistes et musiciens et qui fait le choix répété de lancer des groupes avec des membres de formations déjà présentes dans son équipe. L’un des cas les plus récents est PinioL avec la réunion complète des gars de Ni et PoiL. Pili Coït, puisque c’est le sujet ici, regroupe un duo composé de Guilhem Meier, le batteur de PoiL et Ukandanz notamment, et la musicienne multitasks Jessica Martin Maresco, aperçue dans des formations aussi diverses que Meï Teï Shô, ICSIS (groupe dans lequel se trouve aussi Guilhem), Saddam Webcam ou Mercurial. Cette dernière est équipée d’un tom basse, d’un bidon, d’un synthé-drum et de sa voix profonde, intense et frémissante, quant à Guilhem, il se charge, non pas des percussions (son domaine de prédilection) mais d’une guitare et apporte également sa contribution par un chant se mutant par moments en talk-over en langue anglaise. Ces deux-là ont sorti Pink noise, un premier album passionnant à écouter, sans véritable barrière, qui montre l’étendue du talent de ce duo pour nous confiner dans un univers sonore imprimé de sentiment de vacillation constant. Ni vraiment pop, encore moins expérimental, ce fantasme musical tortueux peut autant mettre mal à l’aise qu’il enivre. L’intimité et la complicité de ce couple ressortent énormément dans cet album très personnel. L’enchevêtrement et l’harmonie des voix en sont le meilleur exemple, même si instrumentalement cela est un peu moins perceptible, comme si les voix avaient été davantage travaillées que l’instrumentation. Et pourtant, de très bons titres sont issus de ce Pink noise, à commencer par l’excellent titre éponyme mais également l’explosif « I can scream » ou le turbulent « Bumble bee » et ses techniques de percussions soignées. En résumé, les Pili Coït se fichent un peu des conventions, prennent un peu de leurs backgrounds respectifs pour balancer un univers peu familier à tendance lo-fi dont le patronyme n’a rien à voir avec une partie de jambe en l’air (notez que le duo est en couple dans la vie extra-musicale). En fait, il s’agirait tout simplement de la prononciation avec l’accent alsacien de « Billy goat », leur première composition. Ça ne m’étonne pas d’eux ! Ted
TONS Filthy flowers of doom (Heavy Psych Sounds Records) Formé en 2009 à Turin, TONS nous livre ici son deuxième album après Musinée doom session, volume 1 sorti en 2012, une galette qui jouit d’une prod’loin d’être dégueulasse comme peut en témoigner le très bon mastering de Brad Boatright (Pelican, SunnO))), Corrosion Of Conformity...). Il en va de même pour l’artwork d’inspiration « mystico-UFOlogique », que l’on aime ou pas c’est plutôt chiadé. Les Piémontais ont de la suite dans les idées puisque chaque titre du disque fait référence à autre titre de groupe plus ou moins prestigieux (Pink Floyd, Primus, Nena, Marduk et Sarabeth), des idées les Turinois n’en manquent pas non plus musicalement, puisqu’ils n’hésitent pas à mâtiner leur sludge de post-hardore actuel et de stoner. D’emblée « Abbath’s psychedelic breakfast » casse la baraque et impose immédiatement le respect, le titre est lourd, puissant, le propos sombre et épique, ici les voix sont utilisées comme instrument et servent de texture à l’ensemble et les 8 minutes passent comme une lettre à la poste, si les Italiens nous servent quatre autres missives comme celleci on risque bel et bien de finir sur le cul ! Malheureusement on redescendra d’un ton voire deux avec « 99 weed balloons » qui, malgré une basse abyssale du plus bel effet en intro, ne décollera pas et sera même plombé par la voix de truie qu’on égorge assez rapidement insupportable ! La déception pointe alors le bout de son blaire et l’on en vient à se demander si l’on écoute bien le même groupe jusqu’à ce que « Those of the unlighter » remette les pendules à l’heure avec sa rythmique pachydermique. « Girl scout cookie monster » et son stoner/sludge plutôt bien foutu prouve que ces derniers, en plus d’en avoir sous le pied ne sont pas manchots, c’est certainement le titre le plus intéressant du disque à défaut d’être le meilleur, faut dire qu’il n’est pas aidé par le solo final un peu too much à mon goût... « Sailin’the seas of buddha cheese » clôturera cette séance de nettoyage des conduits auditifs avec la piste la plus speed (enfin la moins lente...), un bon coup de rouleau compresseur qui viendra achever un travail plus qu’honorable de la part des romains, vraiment pas mal ! Stephan 27 LES DISQUES DU MOMENT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 1W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 2-3W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 4-5W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 6-7W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 8-9W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 10-11W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 12-13W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 14-15W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 16-17W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 18-19W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 20-21W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 22-23W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 24-25W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 26-27W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 28-29W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 30-31W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 32-33W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 34-35W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 36-37W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 38-39W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 40-41W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 42-43W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 44-45W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 46-47W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 48-49W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 50-51W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 52-53W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 54-55W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 56-57W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 58-59W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 60-61W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 62-63W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 64-65W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 66-67W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 68-69W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 70-71W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 72-73W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 74-75W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 76-77W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 78-79W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 80-81W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 82-83W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 84-85W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 86-87W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 88-89W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 90-91W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 92-93W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 94-95W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 96-97W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 98-99W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 100-101W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 102-103W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 104-105W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 106-107W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 108-109W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 110-111W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 112-113W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 114-115W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 116-117W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 118-119W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 120-121W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 122-123W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 124-125W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 126-127W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 128-129W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 130-131W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 132-133W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 134-135W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 136-137W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 138-139W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 140-141W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 142-143W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 144-145W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 146-147W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 148-149W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 150-151W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 152-153W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 154-155W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 156-157W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 158-159W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 160-161W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 162-163W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 164-165W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 166-167W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 168-169W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 170-171W-Fenec numéro 34 sep/oct/nov 2018 Page 172