W-Fenec n°21 jan/fév/mar 2016
W-Fenec n°21 jan/fév/mar 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de jan/fév/mar 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : www.w-fenec.org

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : zone libre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
LES DISQUES DU MOMENT 10 CLUTCH Psychic warfare (Weathermaker Music) On retrouve les copains du Maryland là où ils nous avaient laissé il y a deux ans avec un Earth rocker qui avait mis une fessée à tous ceux qui pensaient que Clutch avait pris un coup de vieux. Un album qui marquait surtout une volonté pour un groupe marqué par sa tournée avec Motörhead de rentrer dans un format un peu plus simple et carrément plus heavy qu’on ne leur connaissait pas jusque-là. Loin de déplaire à votre serviteur, cette nouvelle formule lui avait néanmoins parue un peu légère, certes sympa en live mais inégale et assez peu durable sur album. Pour tout vous dire il manquait ces cotés jam et groove du Sud qui permettent au groupe d’être dans le haut du panier. Tout est pardonné avec ce Psychic warfare qui n’y va pas par quatre chemin en nous assénant d’entrée de jeu deux missiles super efficaces (« X-ray visions » et « Firebirds ») qui foncent donc dans la même traînée que leurs aînés d’il y a deux ans. Sauf qu’il est clair que Clutch a chopé la pleine maîtrise de sa formule, parce que cette fois, ça joue sans retenue aucune et on retrouve ce feeling de tueurs qui caractérise le groupe, notamment avec le jeu de Jean-Paul qu’on sent beaucoup plus à l’aise dans ce registre qu’il y a deux ans, puisqu’il réussit le tour de force d’être dans l’efficacité absolue tout en balançant ses petits breaks jazzy qui manquaient justement la dernière fois. Pour le reste on est clairement dans du heavy pur et dur, Neil est au sommet de sa badassitude et Sult se permet même de la jouer Angus Young sur le solo de « Noble savage » où les quatre compères en profitent pour appuyer sur l’accélérateur comme jamais. De quoi faire passer les anciens morceaux pour des chutes du dernier album de Queens Of The Stone Age. Bref, on se retrouve avec une sorte de synthèse entre Earth rocker et Strange cousins from the west (même si ça penche carrément plus du coté d’Earth rocker, le blues n’étant plus là que sous forme d’accent)  : des brûlots Hard Rock speed et super heavy mais avec une maîtrise totale et un jeu plus audacieux. Bref, comme la dernière fois, mais la classe en plus. On tient d’après moi le meilleur album de Clutch depuis Robot hive/Exodus avec des titres qui vont tout dévaster en live, d’autant que le groupe du Maryland à définitivement prouvé ce qu’il valait en face à face sur ses dernières tournées. Du coup, nous voilà face a un mystère  : 11 ème album et 25 ans d’une carrière au cours de laquelle Clutch n’a non seulement jamais vraiment pêché, mais a en plus sortit une petite tripotée d’albums cultes et ce dans des styles toujours un peu différents mais toujours authentiques. 11 ème album et visiblement toujours aucune difficulté à pondre des hymnes rock’n’roll qui marche dès la première écoute et qui durent un bon moment. Ils auraient donc découvert la recette parfaite de l’album rock’n’roll ? Faux  : Clutch est le rock’n’roll, tout simplement. Elie
JEANNE ADDED Be sensational (Naïve) Quelle impressionnante ascension. Quasiment inconnue il y a un an, celle qui s’est faite réellement découvrir (par les professionnels tout du moins) aux TransMusicales de Rennes en 2014, remplira bientôt l’Olympia, au terme d’une gigantesque tournée française de près de 60 dates. Un début de réponse à ce succès pourrait venir du fait qu’en alternant chansons brutes et menaçantes (« A war is coming », « Lydia ») , titres poignants et personnels (« Look at them », « Be sensational ») et petites comptines tribales sans prétentions (« It », « Back to summer ») , Jeanne Added contente - potentiellement - tout le monde. Electro, post-punk, pop aussi, les compositions évoquent souvent le meilleur des groupes du genre des années 80 ou encore, plus récemment, une artiste comme St-Vincent (en moins technique et foutraque). « Je n’aime pas les fioritures, je voulais des gestes simples et compréhensibles » confie d’ailleurs Jeanne Added, et c’est clairement l’impression qui prédomine au fil des écoutes. Peu de choses, mais suffisamment pour mettre en valeur sa voix, toujours juste. Car elle fait partie de ces chanteuses qu’on écoute quand elle chante, et qui n’ont même pas besoin de lutter pour cela. Un passage en douceur judicieusement à l’opposé des métaphores guerrières qui fleurissent çà et là au détour des titres. Des textes qui touchent ; l’accent impeccable, les mots simples et la superbe production rendant son anglais étrangement compréhensible. On croit même parfois entendre du français tellement le message est parfaitement délivré  : là encore Jeanne Added se démarque très clairement des autres chanteuses de son rang. Tout cela aboutit à un disque d’une très grande classe qui tire sa force d’une quasi-absence de complaisance. 10 chansons où il n’y a pas grande chose à jeter, à part peut-être une ou deux pistes sans réel intérêt (« Night shame pride », « Ready »). Le final, en forme d’ascenseur émotionnel, est impressionnant de maîtrise (« Suddenly »). Jeanne Added se place, avec ce premier album, en future grande du rock français. Plus rebelle qu’une Robi, moins toc qu’une Christine and The Queens, espérons que son ascension annonce un renouveau de la scène française, davantage décomplexée, moderne et excitante. Antonin 11 LES DISQUES DU MOMENT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 1W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 2-3W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 4-5W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 6-7W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 8-9W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 10-11W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 12-13W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 14-15W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 16-17W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 18-19W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 20-21W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 22-23W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 24-25W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 26-27W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 28-29W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 30-31W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 32-33W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 34-35W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 36-37W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 38-39W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 40-41W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 42-43W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 44-45W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 46-47W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 48-49W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 50-51W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 52-53W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 54-55W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 56-57W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 58-59W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 60-61W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 62-63W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 64-65W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 66-67W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 68-69W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 70-71W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 72-73W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 74-75W-Fenec numéro 21 jan/fév/mar 2016 Page 76