W-Fenec n°18 mai/jun 2015
W-Fenec n°18 mai/jun  2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mai/jun 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : www.w-fenec.org

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 14,1 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Danko Jones.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
INTERVIEW TEXTE 52 d’avancer main dans la main pour se développer. Ce qui est très cool de bosser avec Pierre, c’est que c’est quelqu’un qui a compris que les groupes de notre niveau, si on signe une exclusivité avec un tourneur, le groupe risque de mourir car on a pas de liberté pour aller jouer de notre côté. C’est ce qui est arrivé à Sexypop il y a quelques années Thib : Par exemple... Jim : Surtout qu’on a envie et qu’on a commencé le groupe en faisant de suite des choses à l’étranger, et on ne veut pas mettre l’accent sur un territoire plus qu’un autre. Là où on pourra jouer, on ira. D’entrée de jeu, il y a eu un bout de tournée au Canada alors que ça faisait trois mois que le groupe tournait, on va un peu partout. Les USA se profilent pour octobre, et le fait de bosser avec un tourneur en France devait être adaptable pour pouvoir garder une marge de manœuvre de notre coté et continuer à booker ce qu’on a envie de faire. Thib : Ce n’est pas par manque de temps ou de moyen qu’on bosse avec 3C, c’est pour se développer encore plus. Personnellement, je continue de faire ce que je fais depuis le début pour le groupe, et Pierre apporte des dates avec les>Burning Heads, des dates sur des festivals auxquels moi, je n’ai pas accès, et c’est tout bénef pour tout le monde ! J’imagine que vous emplois du temps sont chargés entre tous vos projets : Not Scientists est-il aujourd’hui votre priorité ? Quels sont vos objectifs à court, moyen et long termes ? Ed : Not Scientists est effectivement notre projet principal, celui qui nous prend le plus de temps. Et nos projets à court et long terme ? A court terme, jusqu’à cet été, on a encore pas mal de tournée, dont une avec les Burning et les Rebel en France. Ensuite, à la rentrée, il y aura une tournée française en septembre et on est en train de bosser sur une tournée aux USA pour octobre novembre autour du festival The Fest. Ça rebondit sur ma prochaine question, c’est vraiment formidable !. (Ed : magnifique, hein ?). Parmi les nombreuses tournées, vous venez de terminer une tournée avec Dee Cracks (notamment en Angleterre) et vous aller enquiller avec Les Burning : le disque n’est-il qu’un support pour enquiller les concerts ? En préparant cette interview, je me suis aperçu que je parlais plus des tournées que du disque ! Ed : Non, car pour nous, le disque a une réelle importance. On y met beaucoup d’énergie et on fait beaucoup d’efforts pour que ça se ressemble à ce qu’on avait imaginé en écrivant les morceaux. Pour nous, ce sont des choses séparées : le disque, c’est le disque : quand on
a fini de le faire, on passe en mode « tournées » et là, c’est autre chose. Comment se sont passées les dates en Angleterre ? Ca a fonctionné ? Le public anglo-saxon est il réceptif à votre musique ? Ed : Le public anglais est réceptif. Oui, c’était bien. Leurs bières sont beaucoup plus grandes que les nôtres. Et plus chères aussi (rires). Jim : Globalement, en Angleterre, en Allemagne ou ici, c’est quand même super cool. Tous les soirs, il y a des gens au concert. En Angleterre, il n’y a pas eu énormément de monde tous les soirs, il y avait des dates en semaine aussi, mais à chaque fois, les gens semblent apprécier. Il y a eu de bons retours. Ed : Ce sont des pays où il est plus difficile de se faire « remarquer » ou de faire venir les gens au concert, car tous les groupes au monde tournent constamment, et quand tu vas jouer à Londres, forcément, entre un groupe français dont personne n’a jamais vraiment entendu parler. Par exemple on devait jouer le même soir que Lagwagon dans la même ville... le concert a été repoussé au lendemain. Le concert de Lagwagon ? Ed : Ouais bien sûr ! On leur a dit « ho, les gars, attention !!! on ne voudrait pas vous prendre tout votre public » (rires). En tout cas, on pense y retourner Vos disques y sont distribués ? Ed : Pas en Angleterre. Par contre, la personne qui s’est occupé de la promotion du disque est anglaise, et pour la première fois, nous avons eu une exposition sur les médias anglais et US beaucoup plus importante qu’avant. Pour la première fois, nous avons eu accès à des webzines importants et des webzines qu’on lit, et on a eu de bons retours à ce niveau-là. Pour terminer, pouvez-vous nous parler du dernier morceau enregistré pour UMFM pour le tribute aux Burning ? J’ai l’impression qu’il y a toujours un Follain sur les tributes de groupe français ! (rires du groupe) Jim : On pourrait te parler de notre passion pour les Burning, moi perso, de ce morceau, il faudrait que je le réécoute car j’ai oublié à quoi il ressemble vraiment, car je ne l’ai pas réécouté depuis. Le projet date un peu, il a mis longtemps à sortir et le morceau, on a du l’enregistrer il y a deux ou trois ans. Je ne peux donc pas te parler du morceau... Ed : Ca, c’est Alzheimer ! Le projet, et l’idée quand on nous l’a proposé, c’était de fêter l’anniversaire du premier album des Burning. C’était donc dans un cadre très particulier, car il fallait choisir obligatoirement un morceau de cet album-là. Donc, tous les groupes se sont partagés les morceaux comme ils pouvaient, et premier arrivé, premier servi. Avec Unco, on est bien tombés, car on a pu faire un morceau qu’on avait envie de faire et qui correspondait le mieux à notre style. Je n’ai pas encore écouté tout le tribute, j’ai hâte de l’écouter, mais je sais qu’on était content de notre version, c’était assez « facile » pour nous de faire ça. Jim : Et surtout très très content d’y participer. Et pour l’anecdote, je suis pas totalement Alzheimer, dans les souvenirs, le morceau qu’on reprend, ISP était sur le coup au départ. Et il y a eu échange de morceaux... Sauf que les ISP ne sont pas dessus (étonnement général, s’en suit une grande discussion sans intérêt pour cette interview...) Un dernier mot : Bazile ? Bazile : Je ne parle pas beaucoup car simplement, ils disent ce que j’ai envie de dire et ils le font mieux que moi, donc je les laisse parler (applaudissements général). Merci à Not Scientists et Sid DYFR. Gui de Champi 53 INTERVIEW TEXTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 1W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 2-3W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 4-5W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 6-7W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 8-9W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 10-11W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 12-13W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 14-15W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 16-17W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 18-19W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 20-21W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 22-23W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 24-25W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 26-27W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 28-29W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 30-31W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 32-33W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 34-35W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 36-37W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 38-39W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 40-41W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 42-43W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 44-45W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 46-47W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 48-49W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 50-51W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 52-53W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 54-55W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 56-57W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 58-59W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 60-61W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 62-63W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 64-65W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 66-67W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 68-69W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 70-71W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 72-73W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 74-75W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 76-77W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 78-79W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 80-81W-Fenec numéro 18 mai/jun 2015 Page 82