Voie Libre n°75 oct/nov/déc 2013
Voie Libre n°75 oct/nov/déc 2013
  • Prix facial : 8,20 €

  • Parution : n°75 de oct/nov/déc 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 118 Mo

  • Dans ce numéro : Riffelalp, un tramway vers les sommets (H09).

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
DENIS FOURNIER LE RAY DENIS FOURNIER LE RAY, FRANÇOIS FONTANA Les deux pages du catalogue Edobaud de 1931, qui présentent l’intégralité de la gamme de cet étonnant train de chantier. Avant Egger-Bahn, qu’y avait-il sur le marché modéliste ? Denis Fournier Le Ray nous présente quelques modèles représentatifs de ces productions qui oscillent entre modélisme de haute qualité et jouets. ela pourra en surprendre plus d’un : les premiers modèles à voie étroite français ont 85 ans ! On peut effectivement considérer que la première fabrication remonte à 1928, quand la marque Edobaud (contraction de Edouard Baud), installée à Oyonnax dans l’Ain, propose sur son catalogue un train de chantier, à une échelle voisine du 1/20, pouvant rouler indifféremment sur voie de 32 ou 45 mm par déplacement des roues sur les essieux. Un programme complet est proposé : tracteur électrique (alimenté en trois rails, puis en deux rails à partir de 1931), wagons, voie et accessoires. La construction est très robuste : le catalogue de 1928 indique que le capot du locotracteur est en tôle de 2 mm ! Ce train connaît une existence très brève, il disparaît du catalogue au milieu des années trente et est très rare de nos jours. A la fin des années quarante, deux détaillants parisiens proposent du matériel à voie étroite à leur catalogue. C’est d’abord le Pélican, qui commercialise quelques séries très confi dentielles de reproductions de matériels métriques en 0, adaptés pour circuler sur de la voie H0. Ces modèles, en carton, étaient fabriqués par deux artisans talentueux, MM. Rossi et Lottiaux, qui proposèrent une rame du Sud-France, composée, soit d’une 030 T, soit d’une 031 T, de voitures à bogies et de wagons marchandises, ainsi qu’une rame desc.f. de la Sologne, formée d’une 030 T bicabine, de voitures et de wagons marchandises également. Ces rames, tirées à très peu d’exemplaires, sont elles aussi très rares. Autre production artisanale qui connut quant à elle une vie plus longue : le « Tortillard » de Jean-René Allard, propriétaire du magasin Au Pullman (voir À l’époque, les productions Edobaud étaient vendus dans les magasins dits « de jouets scientifiques ». Il faut dire que leur alimentation en 110 volts ne les destinait pas vraiment aux plus jeunes… 28 N°75• OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2013
N°75• OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2013 page suivante). Ce train était composé d’une 020 T rouge, verte ou noire, inspirée des 030 T Corpet desc.f. des Côtesdu-Nord, d’une voiture (rouge ou verte selon la classe) et d’un wagon tombereau (gris, rouge ou vert). Il était accompagné d’un petit autorail de Dion Bouton utilisant le châssis de la 020 T. À l’origine mue par un moteur mécanique, la 020 T fut très rapidement dotée d’une motorisation électrique avec prise de courant par rail central. Les coffrets mécaniques incluaient des rails entièrement en bakélite, ainsi qu’une plaque tournante. Si l’autorail et les voitures eurent une vie assez brève, la locomotive et le wagon durèrent jusqu’au début des années soixante-dix. À cette époque, la machine était équipée d’un double tamponnement et d’un attelage de type universel… Avant Egger-Bahn, d’autres marques étrangères ont également commercialisé des trains à voie étroite en France. L’une d’entre elles, d’origine allemande, proposait des produits plus proches du jouet que du modélisme ; il s’agit de Biller-Bahn, qui fait une entrée très discrète en France à partir du début des années cinquante. La gamme proposée Une très rare rame Sud-France du Pélican. L’ensemble est en carton, la mécanique de la locomotive est tirée d’une Pacific PLM Antal en H0. D’autres types de voitures et de wagons étaient également proposés. est à propulsion mécanique, roule sur de la voie de 16,5 mm, et comprend un ensemble complet de chemin de fer de chantier, avec une locomotive à vapeur, un locotracteur, des wagons à bennes et un programme complet de voie dite « portable » sur traverses bois, avec aiguille, plaque tournante, plots pour réaliser des rampes, etc. La gamme se développe rapidement, avec l’ajout de voitures voyageurs et d’autres wagons marchandises. L’ensemble est très coloré et plein de charme, et l’accent est résolument mis sur le jeu : ainsi, le ressort des locomotives peut être remonté à l’intérieur de la remise. Les deux rames à voie métrique (en fait du 016,5) illustrées sur le catalogue du Pélican de 1951. 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 1Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 2-3Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 4-5Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 6-7Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 8-9Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 10-11Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 12-13Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 14-15Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 16-17Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 18-19Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 20-21Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 22-23Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 24-25Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 26-27Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 28-29Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 30-31Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 32-33Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 34-35Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 36-37Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 38-39Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 40-41Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 42-43Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 44-45Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 46-47Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 48-49Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 50-51Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 52-53Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 54-55Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 56-57Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 58-59Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 60-61Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 62-63Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 64-65Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 66-67Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 68-69Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 70-71Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 72-73Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 74-75Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 76-77Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 78-79Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 80-81Voie Libre numéro 75 oct/nov/déc 2013 Page 82