Vivre à Genève n°78 jui/aoû/sep 2019
Vivre à Genève n°78 jui/aoû/sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°78 de jui/aoû/sep 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Genève

  • Format : (195 x 290) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : égalité, la ville affiche toujours sa volonté.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Vivre à Genève Nº 78 30 UN INERME 1NSTITU1'DE FINANCI ET MANAGEMENT BACHELOR MASTER/MBA/MBA Social CHARMILLES  : DES MESURES EN FAVEUR DE LA COHÉSION SOCIALE Deux rencontres se sont tenues à l’Espace de quartier Le 99 au début de l’année. Esther Alder, magistrate en charge du Département de la cohésion sociale et de la solidarité, a sollicité les habitant-e-s et les associations locales pour mieux comprendre les enjeux et les besoins du quartier. Un catalogue de mesures a été communiqué ce printemps, qui visent à améliorer le vivre ensemble et à renforcer les solidarités de proximité. Alors que le premier semestre s’achève, voici un état des lieux et quelques perspectives. Une travailleuse sociale hors murs (TSHM) a été engagée par le Service de la jeunesse jusqu’à la fin de l’année, au moins, pour s’occuper spécifiquement du secteur Europe. Cette personne travaille notamment avec les jeunes de 15 à 25 ans qui disposent de la buvette du 99 les soirs de fin de semaine. Le dimanche, la buvette est ouverte à tous. Le concept d’exploitation reste à co-construire avec les jeunes d’une part, et les équipes de l’Antenne sociale de proximité qui gère les lieux d’autre part. La TSHM pourra compter sur deux moniteurs recrutés conjointement avec l’association Europe-Charmilles. Il s’agira, en priorité, d’établir une Charte de fonctionnement du local. La Terrasse du 99, ainsi que son grill, sont désormais ouverts, autant PUBLICITÉ Management Banque & Finance Digital Marketing Entrepreneurship Activateur de talents International Business Finance internationale Trading International Digital Transformation.0 et Pa ii le lue. Excellence Français//Anglais Focus employabilité Cursus innovant reconnue ou bilingue Top recrutement Style unique IFM Université - Tél. 0223222580 - www.ifm.ch - Genève d’occasions pour faire connaissances des jeunes et d’autres habitant-e-s. Les partenaires associatifs et institutionnels de la Ville développent aussi leurs activités. La Villa Yoyo, qui propose un accueil libre pour les 4 -12 ans le samedi après-midi, l’a ouvert aux 12-14 ans pour pallier un manque évident. L’association Rinia Contact a mis en place un projet « Exprime ton droit » pour favoriser la participation et la citoyenneté des jeunes. Sur le plan culturel, l’édition 2019 de Prim’Art, organisée par le Service de la jeunesse, aura lieu aux Charmilles en septembre. Elle mettra en valeur des jeunes talents et devrait inciter des jeunes du quartier à participer à ce projet culturel. Plus généralement, l’offre socio-cultuelle va être recensée et sera valorisée. De la nature en ville Le Service des espaces verts a engagé un processus de revitalisation dans plusieurs lieux de la ville, dont les voies couvertes de Saint-Jean. Une rencontre avec les habitant-e-s sur cette thématique s’est tenue récemment. A la pointe nord des voies couvertes se trouve le terrain de football géré par l’association Europe-Charmilles, ouvert aux habitant-e-s du quartier sur simple demande. Une végétalisation accrue est envisagée, afin de faire face aux grandes chaleurs estivales. Des aménagements simples et peu coûteux pourront être réalisés (accès à l’eau, coffre de rangement, etc.). Une série de mesures qui pourraient encore évoluer en fonction des besoins. Fête des écoles  : grande fête populaire vendredi 28 juin La fête populaire des 5P-6P-7P et 8P se déroule vendredi 28 juin. Les élèves, leurs familles et leurs amis sont conviés à 17h au parc des Bastions. Les enfants s’y rendent sous la conduite de leurs parents et restent sous leur responsabilité durant la soirée. Au programme attractions, jeux et spectacles gratuits ! A 22h, magnifique son et lumière devant le Palais Eynard, clou de la fête ! Avant cela, le 26 juin, la fête du mercredi des 1P-4P est scindée en deux demi-journées, pour mieux gérer l’affluence devant les manèges et animations et épargner une longue marche au centre-ville aux plus jeunes élèves. Au matin, les élèves de 1P et 2P se rendent aux Bastions et profitent des animations jusqu’à 11h30 avant de regagner leur établissement. L’après-midi, les élèves de 2P/3P, 3P et 4P défilent dès 14h30 de la Promenade Saint-Antoine aux Bastions avec leurs enseignant-e-s. Puis place aux divertissements ! A 17h30, les parents sont invités à venir rechercher leurs enfants. Le programme sur www.fetedesecoles.ch Pour en savoir plus Service des écoles Tél. 022 418 48 00
PARASCOLAIRE DE MIDI  : LA PAROLE AUX ENFANTS En ville, près de 6000 enfants fréquentent chaque jour le parascolaire pour la pause de midi, soit un élève sur deux à l’école primaire. Et cela augmente chaque année de près de 6% ! Pour mieux appréhender ce phénomène de société, le Service des écoles a mandaté la Haute école pédagogique (HEP) du Canton de Vaud pour dresser un état de la situation en collaboration avec tous les acteurs et actrices impliqué-e-s. L’originalité de cette démarche tient à la large place qui a été faite aux enfants  : l’enquête, réalisée dans 13 lieux d’accueil situés dans différents quartiers, a recueilli le point de vue de 730 enfants bénéficiaires de la prestation. PUBLICITÉ Les enfants aspirent à une pause de midi faite de calme, de partage et de jeux harmonieux. Une philosop4. leill service de laiiie. `'‘. Vivre à Genève Nº 78 31 Que nous disent les enfants ? En résumé, ils apprécient particulièrement de partager la pause de midi avec leurs amis, autour d’un repas, des jeux à l’extérieur et des discussions. Ils se montrent plus réservés sur les conditions d’accueil. Trop de bruit à la cantine, des tensions avec les animateurs et animatrices, et pas assez de temps pour jouer. Bref, la pause de midi est souvent synonyme de stress, surtout pour les plus jeunes. Un enfant sur quatre juge le repas servi « souvent bon ». « Ce n’est toutefois pas un indicateur objectif de la qualité de la nourriture » nuancent les chercheurs de la HEP. Une démarche originale L’enquête de la HEP a donné la parole à 730 enfants, âgés de 4 à 13 ans, fréquentant 13 lieux d’accueil dans différents quartiers. Cette démarche inédite a combiné des méthodes variées  : un questionnaire, des photos commentées par les élèves, ou l’observation des pratiques en cours. Ces résultats ont été diffusés dans le cadre d’un Forum réunissant les trois acteurs impliqués dans le parascolaire de midi  : le Service des écoles et institutions pour l’enfance, le Groupement intercommunal pour l’animation parascolaire (GIAP) et le réseau de 13 Associations de cuisines et de restaurants scolaires (ACRS). Mais quelles sont les causes du malaise exprimé par les enfants ? Les chiffres fournissent des éléments de réponse. Depuis 2010, la fréquentation des lieux d’accueil en Ville de Genève a progressé de 40% pour les élèves scolarisés à l’école primaire. Et le dispositif d’accueil et de restauration peine à suivre, notamment sur le plan des locaux, du personnel et du rythme de travail. Les enfants aspirent à une pause de midi faite de calme, de partage et de jeux harmonieux. Leur réalité quotidienne est donc éloignée de leurs souhaits. Quelles sont les pistes d’amélioration proposées par les chercheurs de la HEP ? Tout d’abord explorer des pratiques pédagogiques innovantes. Ensuite élargir le regard à une expérience globale du repas, au-delà du contenu de l’assiette. Et enfin reconsidérer l’adéquation entre les besoins et les ressources à disposition sur les plans technique, logistique et socio-éducatif. A cet égard, le crédit d’étude de 2,8 millions voté pour la rénovation des infrastructures de restauration collective est un message très positif. Car le défi est immense  : selon les projections, 75% des enfants scolarisés en ville fréquenteront en effet le parascolaire à midi en 2026 ! Pour en savoir plus Service des écoles et institutions pour l’enfance Tél. 022 418 48 00



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :