Vivre à Genève n°77 avr/mai/jun 2019
Vivre à Genève n°77 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Genève

  • Format : (195 x 290) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : le bois de la bâtie commence sa mue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Vivre à Genève Nº 77 AGENDA 21 20 GENÈVE EST FIÈRE DE SON HISTOIRE LGBTIQ LE PREMIER MAI À GENÈVE lin slogan-surprise% mem dd.dmdd. Ithp # *W.4 irr. I cerriee 1 Mal, » AMqfrfflpeli..PFeaa dem. — die ixdm.liddidd W,.rteiO4 dex Pt.S4 11114. impaem niviediemia fer lire/r 1.1.61.1 x Cim Fière de son long passé de mobilisations lesbiennes, gays, bisexuelles, trans*, intersexes et queers (LGBTIQ), mais également préoccupée par la conservation de cette mémoire, la Ville de Genève lance en 2019 un large programme pour valoriser et mieux faire connaître ce pan de notre histoire collective. Genève est riche d’une population diverse, aux histoires variées. Cette diversité s’étend aux communautés LGBTIQ qui, depuis la deuxième partie du 20 e siècle, se mobilisent pour faire reconnaître leurs droits. Tout au long de leur vie, les personnes LGBTIQ ont, individuellement et collectivement, produit une grande quantité de documents, tracts, affiches, textes divers, mais aussi lettres, photographies, films, voire décorations et costumes. Elles ont aussi, et surtout, des souvenirs, une mémoire à raconter. Méconnaissance et tabou Dans un monde qui s'accélère, la volonté de préserver cette mémoire est de plus en plus prégnante. Cela est d’autant plus important que la méconnaissance, voire le tabou, qui entoure encore les questions d’orientation sexuelle et d’identité de genre, constitue un frein majeur à cette préservation. En parallèle, les difficultés qui ont marqué l’histoire des communautés LGBTIQ (persécution et clandestinité avant les années 1970, épidémie du VIH/sida dans les années 1980, précarité des associations et collectifs, comme des individus tout au long du 20 e siècle, etc.) ont favorisé la perte ou l’éparpillement de documents. Programme événementiel Préoccupée par cette situation, relayée par les associations, la Ville de Genève lancera en mai prochain, dans le cadre de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, une réflexion sur les archives LGBTIQ genevoises et les moyens de les préserver et les valoriser. Ce programme proposera tout au long de l’année des rencontres, des ateliers, des tables-rondes, des projections, des expositions autour de l’histoire des mouvements LGBTIQ genevois. Il s’adressera tant aux communautés LGBTIQ elles-mêmes, qu’aux professionnel-le-s de l’histoire et de l’archive, ainsi qu’au grand public. Avec pour objectif de rappeler la riche histoire LGBTIQ genevoise et de lui faire toute la place qu’elle mérite dans l’histoire collective locale. Une mémoire à raconter grâce à de nombreux documents  : tracts, affiches, textes, photos, films, etc Journée à Uni Mail Dans le cadre de la campagne Mémoires LGBTIQ et à la veille de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, la Ville de Genève organisera le jeudi 16 mai, en collaboration avec l’Université de Genève, une journée de réflexion et de sensibilisation sur les archives LGBTIQ. Au moyen d’ateliers et de performances, professionnel-le-s et militant-e-s échangeront sur leurs besoins. Une table-ronde publique clôturera la journée. Le lendemain à Bel-Air, un moment de recueillement aura lieu devant la plaque à la mémoire de Bartholomé Tecia et des autres victimes d’homophobie et de transphobie. L s Al ut nikim-Rtivm Pour en savoir plus  : www.17mai-geneve.ch Chez Brigitte Le 11 novembre 1994 à la tombée de la nuit, quatre joyeux drilles investissent les locaux désaffectés d’un atelier de graphisme situé au 12 rue Prévost-Martin, dans le quartier populaire de Plainpalais. Le premier squat gay de Suisse est né, il durera huit ans. Aujourd’hui, il ne reste plus de cette belle aventure que quelques pierres dans un square et des centaines de souvenirs, photos, films, tracts, etc. Le collectif Chez Brigitte, avec le soutien de la Ville de Genève et le concours de la Fondation Autrefois Genève, a relevé le défi de faire connaître cette histoire si particulière. Ce travail donnera lieu à une exposition et à un documentaire diffusé sur Léman Bleu en octobre.
LA VILLE EST À VOUS INVESTIT LES QUARTIERS Une édition 2019 pleine de nouveautés. Dix quartiers, 21 jours de réjouissances, cinq fêtes rive droite, cinq fêtes rive gauche, la ville est à vous ! C’est une édition pleine de nouveautés que vous proposeront les habitant-e-s de Genève dès le 4 mai prochain. Deux nouveaux quartiers rejoignent La ville est à vous  : les Délices et Dancet- Minoteries. Les Acacias reviennent après 7 ans d’absence. La fête de la Danse en profitera d’ailleurs pour faire un petit crochet dans le quartier. A Saint-Gervais et à la Jonction, deux nouveaux comités ont vu le jour et proposent de vous faire découvrir des rues et des lieux qui n’ont encore jamais accueilli la fête. C’est aussi le choix des Genêts, qui se rapprochera des nouveaux logements construits récemment dans le quartier. A l’Aubépine, La Connaissez-vous les cinq bons gestes pour le climat ? Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Où part-on en vacances ? Tu as vu l’offre pour ce smartphone ? Données collectivement, les réponses à ces questions peuvent avoir un impact significatif sur le dérèglement climatique. Pour faire réfléchir, dans la bonne humeur, et renforcer la prise de conscience à ce sujet, la Ville de Genève collabore avec l’humoriste Marina Rollman. Afin de faire face au défi du changement climatique, des actions sont nécessaires à plusieurs échelles. D’une part, au niveau politique et législatif, et jusqu’à présent les réponses apportées par les gouvernements n’ont pas été à la hauteur des risques. La pression citoyenne croit à cet égard, surtout parmi les jeunes qui sont de plus en plus nombreuses et nombreux en Suisse et dans le monde à manifester. D’autre part, on peut agir en tant que consomm’acteur et consomm’actrice. Cinq gestes en particulier peuvent réduire l’empreinte carbone des habitant-e-s de Genève  : Vivre à Genève Nº 77 21 ville est à vous fera la part belle aux femmes, artistes, créatrices et engagées. Saint-Jean investira à nouveau les voies couvertes, et les fêtes incontournables des Pâquis et des Eaux-Vives complèteront ce beau programme. Comment participer ? La participation est libre et gratuite. Les rues sont accessibles à tous et toutes dès 8 heures, la priorité étant donnée aux enfants, aux personnes âgées et à mobilité réduite. Les rues sont à vous, pour un vide grenier ou toutes autres propositions gratuites ou au chapeau. Osons ! La ville est à vous est la première manifestation de la Ville de Genève à avoir introduit l’usage des gobelets réutilisables il y a 10 ans. C’est indéniablement un succès en matière de réduction des déchets, mais le système de la consigne à 2 francs est relativement contraignant pour les organisateur-trice-s et ne favorise pas vraiment la convivialité. La ville est à vous fait le pari que l’on peut faire autrement ! Cette année, les gobelets réutilisables seront ainsi remis sans consigne. Pour que cela soit possible, jouons le jeu  : ne jetons pas les gobelets, ne les emportons pas, mais ramenons-les à la buvette, aux stands de nourriture ou au stand de tri. Petits gestes, mais grandes conséquences pour l’environnement et la fête ! Retrouvez le programme des fêtes et les informations générales sur le site internet et sur la page facebook de la manifestation  : www.lavilleestavous.ch et www.facebook.com/vavgeneveJe minimise mes trajets en avion Je me déplace à vélo ou en transport public Je mange plus souvent végétarien Je chauffe de façon sobre et efficace Je partage, j’échange, je crée et je répare L’humoriste genevoise Marina Rollman a écrit plusieurs sketchs sur cette thématique. Pour faire connaître ces gestes, la Ville de Genève collabore avec l’humoriste genevoise Marina Rollman, qui a écrit plusieurs sketchs sur cette thématique. Les vidéos de ces sketchs sont dévoilées depuis le 2 avril sur la page Facebook de la Ville et visibles dans le dossier d’information sur le climat. Pour découvrir ces clips et en savoir plus sur les « 5 bons choix pour le climat » www.geneve.ch/climat



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :