Vivre à Genève n°75 oct/nov/déc 2018
Vivre à Genève n°75 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°75 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Genève

  • Format : (195 x 290) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : Genève, une ville au service des aînés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
MEG. J.Fuchs Vivre à Genève Nº 75 22 Culture FOLLEMENT VISUEL, UN AUTOMNE EN IMAGES AVEC NICOLAS BOUVIER Bibliothèque de Genève. « Si j’étais la municipalité de Genève, je prévoirais des cases d’affichage blanches pour un gars comme moi et puis on me payerait des affiches qui ne signifient rien du tout, qui ne vendent rien du tout, qui sont juste là pour faire rêver les gens  : une magnifique anatomie coloriée, une magnifique aurore boréale faite à la fin du 17e. Vous trouveriez cela entre des oranges et des marques de chaussures, et puis vous auriez l’art dans la rue. » Nicolas Bouvier, 1975 En souvenir de Nicolas Bouvier, disparu il y a 20 ans, 150 affiches reproduisant des images choisies dans le fonds d’archives de l’écrivain-iconographe, conservé par la Bibliothèque de Genève, s’exposeront L’offre multilingue des Bibliothèques municipales Les Bibliothèques municipales vous proposent des livres, des journaux, des revues et des films dans de nombreuses langues et pour tous les âges. Sous l’égide du Bureau de l’Intégration des étrangers et de l’Université ouvrière de Genève, des cours de français sont donnés chaque semaine afin d’aider les personnes allophones dans leur quotidien. Mais vous pouvez également apprendre une centaine d’autres langues grâce aux méthodes d’apprentissage à suivre sur place ou à distance, Afrique. Les religions de l’extase A la découverte des cultures religieuses africaines. avec les formations en ligne Orthodidacte (français) et Toutapprendre (125 langues). Avec l’application PressReader, accédez à plus de 7000 journaux et magazines internationaux en ligne depuis le réseau wifi des Bibliothèques municipales. Enfin, il vous est également possible d’emprunter 400 e-books en anglais. Pour en savoir plus www.bm-geneve.ch Au MEG, chaque exposition est la promesse d’un voyage. Aujourd’hui, destination l’Afrique, à la découverte du patrimoine et des cultures religieuses de ce continent. MEG Jusqu’au 6 janvier 2019 www.meg-geneve.ch dans les rues de Genève cet automne, réalisant ainsi son rêve d’une exposition inédite dans l’espace public. Le 4 octobre, une soirée exceptionnelle présentera la facette encore peu connue du « Bouvier iconographe » et dévoilera des documents d’archives (manuscrits et photos de l’écrivain, livres tirés de sa bibliothèque) jamais montrés au public. Exposition jusqu’au 24 octobre dans les rues de Genève Soirée du 4 octobre, Bibliothèque de Genève, Bastions. Entrée libre Peel/EH:1'EV YAPIMI 1901 zr -.Z ; Pta4 TrAp aken51i gmavet YrA61111. Tout le programme et localisation des affiches sur www.bouvier2018.ch Soner Eker Plus de 7000 journaux et magazines internationaux accessibles en ligne. Le parcours propose une expérience spirituelle à laquelle aspirent les croyants au travers d’un certain nombre de pratiques comme la transe, la divination, le culte de possession ou les rituels des masques. « Comprendre que l’on parle du présent, alors que l’on expose des objets du passé », c’est le défi que le MEG relève au travers de cette exposition.
Nicolas Crispini MAH Genève. Photo Maurice AeschimannGustave Revilliod, un Genevois d’exception Peut-être n’avez-vous encore jamais entendu parler de Gustave Revilliod ? Nul doute que cette lacune sera bientôt comblée, tant par l’exposition qui ouvrira ses portes au Musée Ariana le 1er novembre prochain que par l’importante publication qui l’accompagne. Homme de lettres, philanthrope, grand voyageur, collectionneur acharné, Gustave Revilliod est avant tout un homme curieux, ouvert à l’autre et au monde. S’il décide de construire un musée pour abriter ses Hodler  : influences et postérité collections, c’est pour permettre à chacun de se former et de se délecter au contact de belles choses, dans un cadre idyllique. Il lègue l’œuvre de sa vie (le musée et ses collections, ainsi que le parc qui l’entoure) à la Ville de Genève, afin de la pérenniser. Grâce à de multiples collaborations et à des prêts d’œuvres consentis par les musées de la Ville de Genève (le plus souvent sortis des réserves), le musée Ariana rend hommage à ce formidable héritage avec l’exposition « Gustave Revilliod (1817-1890), un homme ouvert au monde ». Cet automne, le Musée d’art et d’histoire poursuit sa commémoration du centenaire de la mort de Ferdinand Hodler. Musée Ariana Du 2 novembre 2018 au 2 juin 2019 Vivre à Genève Nº 75 23 Au MAH, des aspects plus secrets de sa production sont dévoilés au public. Une sélection de ses carnets de notes et de croquis ainsi qu’une exposition-dossier, centrée sur l’étude scientifique et la conservation de ses œuvres, prennent place dans le parcours beaux-arts. La salle des Armures fait quant à elle écho à la figure traditionnelle du guerrier suisse avec une présentation originale mettant en regard les peintures d’histoire de Hodler et l’armement dont il s’est inspiré. À la Maison Tavel, l’exposition L’Esprit de Hodler dans la peinture genevoise montre combien l’influence du peintre suisse fut profonde à Genève. Les lauréat-e-s 2018 des bourses en art contemporain Rendez-vous incontournable pour la scène artistique genevoise dans le domaine des arts plastiques et appliqués, l’exposition des bourses de la Ville de Genève des Fonds Berthoud, Lissignol- Chevalier et Galland présentée du 5 septembre au 7 octobre au Centre d’Art Contemporain réunit les œuvres de quatorze nominée-s. Cette année, les bourses Jean Lacroix (1832-1909), Gustave Revilliod, vers 1880 (?) , photographie carte de visite, albumine, collection N. Crispini. Musée d’art et d’histoire et Maison Tavel Jusqu’au 30 décembre Ferdinand Hodler (1853-1918) Dietegen couvrant la retraite de Marignan, 1906-1907 Huile sur toile, 195,5 x 175 cm Inv. 1939-31 pour la jeune création contemporaine ont été attribuées à Anaïs Wenger (arts plastiques), Aurélien Martin (arts plastiques) et Christoffer Ellegaard (arts appliqués). Trois autres bourses viennent compléter le soutien de la Ville aux artistes en art contemporain. Lauréat-e-s 2018  : Collectif AFTER pour la médiation culturelle, Thomas Bonny pour artiste de plus de 35 ans, Lucas Olivet pour la photographie documentaire. Un homme curieux, ouvert à l’autre et au monde Pour en savoir plus www.centre.ch



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :