Vivre à Genève n°75 oct/nov/déc 2018
Vivre à Genève n°75 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°75 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Genève

  • Format : (195 x 290) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : Genève, une ville au service des aînés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
RTS/François Grobet Vivre à Genève Nº 75 18 Espace public PERSONNALITÉS D’ICI ET D’AILLEURS HONORÉES CET AUTOMNE Georges Haldas. Plusieurs plaques épigraphiques ou monuments seront installés dans l’espace public ces prochaines semaines, à la mémoire de personnalités genevoises ou liées à Genève. Georges Haldas (1917-2010) Une plaque à la mémoire de l’écrivain et poète a été posée sur l’immeuble du 7, boulevard des Philosophes. Georges Haldas a vécu dans ce bâtiment, qu’il évoque souvent dans ses « Chroniques ». Celles-ci font partie de l’œuvre prolifique de cet auteur, qui passa la plus grande partie de sa vie à Genève. Georges Haldas est connu pour l’attention qu’il portait à l’instant présent et aux mille facettes du quotidien. Il a décrit la réalité des plus humbles, l’ambiance des cafés ou encore l’émotion des rencontres sportives ; l’existence sous toutes ses formes est la substance même de ses écrits. A remarquer, en passant, que seul un texte inspiré – poétique – nous fait vivre ce qu’on lit. Un texte purement informatif ou philosophique, en son jargon abstrait, ne nous atteint que mentalement. C’est notre réflexion qu’il enrichit. Pas notre être. Georges Haldas, Le maintenant de toujours/Carnets 1995, Bibliothèque l’âge d’homme, 1997 Nicolas Lemaître (1662-1707) Un monument à la mémoire de Nicolas Lemaître sera prochainement installé sur la pointe nord de la plaine de Plainpalais. Maître horloger de confession protestante, Nicolas Lemaître lutta aux côtés de Pierre Fatio contre l’exercice oligarchique du pouvoir à Genève. Leurs propositions de réformes, jugées séditieuses, furent néanmoins étudiées par le gouvernement sous la pression de manifestations houleuses durant les six premiers mois de 1707. Malgré un compromis a minima et une amnistie, le mécontentement populaire perdura et le gouvernement décida de sévir contre les meneurs. Le 17 août, Pierre Fatio et Nicolas Lemaître furent arrêtés. Ce dernier, accusé à tort d’avoir comploté contre les autorités, fut pendu le 23 août à l’emplacement actuel du parc Harry-Marc, qui jouxte la rue du même nom. Il clama son innocence jusqu’au pied du gibet. Son exécution est qualifiée de flagrant déni de justice par les historien-ne-s. Isabelle Eberhardt à 18 ans. Isabelle Eberhardt (1877-1904) On ne présente plus la journaliste, écrivaine et voyageuse. Ce que l’on sait peut-être moins, c’est qu’elle est née dans le quartier des Grottes, dans une maison aujourd’hui démolie située à proximité de l’actuelle place des Grottes. Une plaque épigraphique sera inaugurée à la rue des Quatre-Saisons, proche de l’emplacement où se dressait autrefois la « Villa Fendt ». Isabelle Eberhardt a publié ses premiers textes à 18 ans et fit son premier voyage en Algérie à 20 ans. Ses écrits sont le reflet de sa vie romanesque, composés de récits de voyages, de chroniques politiques et de reportages de guerre. Un droit que bien peu d’intellectuels se soucient de revendiquer, c’est le droit à l’errance, au vagabondage. Et pourtant, le vagabondage, c’est l’affranchissement, et la vie le long des routes, c’est la liberté. Isabelle Eberhardt, Heures de Tunis, 1902 Jovan Ducic (1871-1943) Poète, écrivain et diplomate, Jovan Ducic est considéré comme l’un des plus grands auteurs serbes. Une plaque épigraphique sera posée à la rue De-Candolle, où il vécut durant ses études à l’Université de Genève, lorsqu’il fut élève de la Faculté des lettres et sciences sociales entre 1899 et 1906. Les années passées à Genève ont considérablement marqué son œuvre littéraire. Durant cette période, il écrivit notamment quatre « lettres de Suisse », donnant ses impressions à propos des paysages, de la culture et de la population. Jovan Ducic fut également représentant permanent du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes (Rebaptisé en Royaume de Yougoslavie en 1929) auprès de la Société des Nations à Genève entre 1924 et 1925. Vaclav Havel (1936-2011) Ecrivain puis opposant politique, devenu premier président de la République Tchèque, Vaclav Havel est une figure emblématique du 20 e siècle. Une installation à sa mémoire est prévue dans le jardin des Alpes, situé à l’arrière du monument Brunswick. Cette œuvre, qui symbolise la culture du dialogue chère à Vaclav Havel, a déjà été installée dans une trentaine de villes dans le monde. La tragédie de l’homme moderne n’est pas qu’il en sache de moins en moins sur le sens de la vie mais que cela ne le dérange presque plus. Vaclav Havel, Lettres à Olga, Editions de l’Aube, 1990 Les dates et horaires des différentes inaugurations de ces plaques et monuments seront publiés sur le site internet de la Ville de Genève  : www.ville-geneve.ch.
Aménagement Vivre à Genève Nº 75 19 NOUVEAUX ESPACES PUBLICS AUTOUR DE LA GARE CORNAVIN Dans le cadre de l’extension souterraine de la Gare Cornavin projetée par les Chemins de fer fédéraux (CFF), l’Office fédéral des transports (OFT), le Canton de Genève et la Ville de Genève, les espaces publics autour de la Gare Cornavin vont connaitre une métamorphose et d’importants changements. Les gares sont des lieux de passage. Souvent négligées, elles sont aussi des lieux emblématiques, qui constituent l’une des portes d’entrée des villes. L’extension souterraine de la Gare Cornavin prévue ces prochaines années, pour répondre à la nécessité d’adapter les infrastructures ferroviaires, en y ajoutant deux voies ferrées à l’horizon 2031, accueillera près de 100’000 voyageurs journaliers. Cette mutation sera accompagnée d’un vaste réaménagement de tous les espaces autour de la future gare et la refonte des infrastructures ferroviaires confirmera Cornavin comme la gare principale de l’agglomération genevoise. Piétons, vélos et transports publics seront ainsi mis à l’honneur, en surface, pour palier à l’augmentation importante du trafic passager dans l’avenir. D’autre part, cette intervention architecturale répondra à plusieurs enjeux, dont notamment l’intégration de la nouvelle gare souterraine dans le pôle urbain de Cornavin et l’optimisation des liaisons entre la gare, la place de Montbrillant et le quartier des Grottes. Forts enjeux locaux et régionaux Au vu des forts enjeux locaux et régionaux, la Ville et le Canton de Genève collaborent étroitement à la restructuration du pôle gare. La Ville, propriétaire et gestionnaire du domaine public concerné, est le porteur principal du projet de restructuration. Le Canton, par ses compétences en matière de développement urbain ainsi qu’en matière de mobilité et de réorganisation de l’offre multimodale, est partie prenante. Mandats d’études parallèles Dans ce contexte, la Ville de Genève a organisé un concours sous forme de mandats d’études parallèles (MEP) en trois phases pour l’élaboration d’une image directrice et d’un plan de mise en oeuvre pour la reconfiguration du pôle urbain de Cornavin. En mars 2018, c’est l’équipe Guillermo Vazquez Consuegra architecto/Frei Rezakhanlou architectes – Emch + Berger qui est recommandée au maitre d’ouvrage pour l’adjudication d’un mandat de gré à gré. Nouvelle identité La proposition de l’équipe pluridisciplinaire et lauréate offre une intervention architecturale forte et opérante qui permet de répondre aux différents enjeux importants du site et du projet futur des voies. « C’est un projet pour la ville et ses habitants, pour les piétons et la déambulation » explique Eric Frei, l’un des architectes. Il s’agit de donner une nouvelle identité à la gare, en requalifiant la majorité des espaces publics qui l’entourent  : convivialité, praticité, agrandissement des espaces verts, création de nouvelles places et esplanades seront les enjeux majeurs du projet. Equipe lauréate Architectes-urbanistes  : Guillermo Vazquez Consuegra architecto SLP, Séville/Espagne Frei Rezakhanlou architectes SA, Lausanne/Suisse Ingénieur mobilité  : Emch + Berger Verkehrsplanung AG, Berne/Suisse Convivialité, praticité, agrandissement des espaces verts, création de nouvelles places et esplanades seront les enjeux majeurs du projet. Alain Leprince - Roubaix



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :