Vivre à Genève n°59 fév/mar 2015
Vivre à Genève n°59 fév/mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°59 de fév/mar 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Genève

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : Locazik festival... fêter les jeunes talents musicaux !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
F I N A N C E S Le budget 2015 répond aux besoins des Genevoises et des Genevois Lors des séances plénières des 13 et 15 décembre 2014, le Conseil municipal a voté un budget 2015 répondant aux besoins des Genevoises et des Genevois. Sandrine Salerno, Conseillère administrative en charge des finances, souligne que « ce budget permettra au Conseil administratif de mener à bien ses politiques prioritaires, à savoir les prestations destinées aux familles, à la culture, à la sécurité et aux espaces verts, tout en étant un employeur exemplaire et responsable ». Attentive aux besoins des familles, la Ville de Genève financera en 2015 194 nouvelles places dans les institutions de la petite enfance (IPE) et augmentera sa participation au financement du Groupe intercommunal pour l’animation parascolaire (+1.1 million). Ville de culture, Genève compte de nombreuses institutions de renom. Suite à l’agrandissement du Musée d’ethnographie de Genève (MEG) et en vue de la prochaine réouverture de l’Alhambra, des budgets supplémentaires ont également été votés. Afin d’assumer l’entretien du nouveau parc Gustave et Léonard Hentsch dans le quartier des Charmilles en avril 2015, 3 postes de jardinier-ère-s et 2 postes d’ouvrier-ère-s (+472’000 francs) ont été créés au Service des espaces verts et au Service Voirie-Ville propre. Pour atteindre l’objectif de constituer un corps de 200 agent-e-s de police municipale (APM) et ainsi doubler l’effectif de 2010, 26 nouveaux postes d’APM ont été budgétés (+1.3 million). Enfin, les mécanismes salariaux ainsi que les prestations sociales dont bénéfi cie le personnel municipal, qui assure le fonctionnement de l’administration avec effi cacité, sont maintenus. Un équilibre à maintenir Alors que les prévisions fi scales envisagent une baisse du montant des impôts sur les personnes physiques et morales, la Ville de Genève se montre prudente. Comme ce fut le cas ces dernières années, le budget de la Ville de Genève 2015 est équilibré (+13’695 francs), l’augmentation des charges est maîtrisée (+1.5%) et les investissements (130 millions) sont autofinancés à hauteur de 65%. Rappelons enfin que la dette municipale a baissé de 286 millions depuis 2007 et que le taux d’intérêt de cette dette est le plus faible des grandes villes suisses. Suite à l’agrandissement du MEG, le budget de fonctionnement de cette institution a été augmenté (+190’000 francs) afin de pouvoir offrir au public un programme complet d’expositions et de médiation culturelle. La Potinière est désormais ouverte toute l’année Le restaurant La Potinière a fait peau neuve. Depuis l’été passé, La Potinière a fait peau neuve : changement de gérance, carte renouvelée, horaires élargis et rafraîchissement de l’établissement lui ont donné un nouvel élan. Idéalement située dans le Jardin Anglais, avec sa terrasse donnant sur le lac, ce restaurant, qui est dorénavant ouvert été comme hiver, propose des animations musicales les mardis et jeudis soirs ainsi que des brunchs familiaux les dimanches. Motivés et expérimentés, les responsables du lieu, Messieurs Simonin et Guinchard, déjà à la tête du bar à vins Le Rouge et le Blanc, ont installé une rôtisserie à la vue des client-e-s et proposent une carte de type bistrot, faisant largement place aux produits du terroir genevois. Pour en savoir plus : www.lapotinieregeneve.com Panorama du parc de logements municipal Combien de logements gère la Ville de Genève ? Où sont-ils localisés? Combien d’habitations sont attribuées par année ? Quelles sont les caractéristiques des locataires municipaux ? C’est pour répondre à ce type de question et offrir à la population un panorama complet du parc de logements municipal que la Gérance immobilière municipale (GIM) a décidé de concevoir une petite brochure d’information. En quelques chiffres et illustrations simples, cette publication permet de mettre en évidence le potentiel d’action de la municipalité en matière de logement comme les limites auxquelles elle est confrontée. Cette brochure est disponible à la réception de la GIM et sur le site internet de la Ville de Genève. Pour en savoir plus : www.ville-geneve.ch/brochurelogement Une brochure pour tout savoir sur le parc de logements municipal. 20 VIVRE À GENÈVE N°59
A G E N D A 2 1 Le développement durable : un défi à relever ensemble Le nettoyage écologique, comment ça marche? L'utilisation de balais microfibres et de certa ires machines permet de réduire de 4o% la quantité d'eau et de produits utilisés. ?e plus, les concierges de la Ville de Genève privilégient des produits labélisés et non-toxiques. Par cette technique, les sols en pierre sont rendus plus lisses: la saleté s'incruste moins, le nettoyage est facilité et les couloirs sont plus lumineux. Cela a pris de nombreuses heures pour traiter tes sols, mois maintenant notre travail est plus facile et le résultat est très joli. Tout l'immeuble s'en réjouit. A gauche: affiche informant les habitant-e-s au sujet du nettoyage écologique de leur bâtiment. Les jeux en bois à propulsion humaine de « Label-Vie ». Genève, YIIeYurile Par son soutien à des associations locales, à travers les événements qu’elle organise et à l’occasion de formations internes, la Ville de Genève sensibilise la population et le personnel municipal aux différents enjeux du développement durable. Le « développement durable » (DD) refl ète les engagements pris par la Ville pour « répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». En clair, il s’agit de protection de l’environnement, d’énergies renouvelables et de réduction des déchets. Mais pas seulement : le respect et la participation de chacun-e, quelle que soit son origine, genre, ou orientation sexuelle en fait partie intégrante. Ainsi que le renforcement d’une économie locale, sociale, créative, verte et solidaire. C’est la complémentarité de ces engagements qui permettra à la société de relever les défi s auxquels elle est confrontée. Information et sensibilisation La Ville informe les habitant-e-s sur son site internet, où se trouvent un clip animé¹ et une lettre d’information trimestrielle², à laquelle chacun-e peut s’abonner. Elle cible aussi des publics particuliers lors d’actions ponctuelles. Du matériel expliquant les écogestes simples, tels que fermer le robinet quand on se savonne les mains, a par exemple été distribué pour les enfants de 2 à 4 ans fréquentant les institutions de la petite enfance. Un autre projet vise à expliquer aux locataires de la Gérance immobilière municipale que leur immeuble est nettoyé de façon écologique ainsi que les bénéfi ces qualitatifs et économiques qui en découlent. Soutien aux associations Une autre manière d’impliquer différents publics consiste à soutenir les associations locales. A titre d’exemple, pour sensibiliser les enfants à la problématique de l’énergie et du climat, la Ville de Genève a soutenu « Label- Vie » et « Terragir ». Les premiers fabriquent des manèges à propulsion humaine, qui amusent les enfants et servent de base de discussion sur ce qu’est l’énergie. Les seconds ont monté le projet « Robin-des-Watts », qui permet aux élèves genevois-e-s d’être solidaires des enfants du Sud en leur offrant, pour se chauffer, l’équivalent des économies d’énergie réalisées dans leur école. D’autres projets s’adressent aux adolescent-e-s, comme « euforia », qui incite les jeunes à s’engager comme bénévoles ou à monter un projet personnel de développement durable. La Ville soutient aussi des manifestations grand public, comme la journée de nettoyage des rives du lac « NetLéman ». Formations internes Chaque année, plusieurs formations spécifi ques sont organisées pour le personnel municipal, ainsi que des espaces de partage et de réfl exion, tels que les « Midis du DD ». Plusieurs fois par an, chacun-e a l’occasion de se pencher sur différents aspects du développement durable. De ce fait, le personnel a pu apprendre à composer un repas sain, local et de saison, visiter la Mosquée du Grand-Saconnex, ou encore partager ses expériences d’organisation de manifestations responsables. Évolution des mentalités Au fil des années, une conscience écologique se développe. Il n’est plus possible d’organiser une fête sans trier ses déchets. Et on veille plus souvent à l’inclusion de toutes et tous. Mais à d’autres égards, tout reste à faire. Les gains d’effi cacité énergétique de nos appareils réduisent rarement notre consommation, car le nombre de gadgets utilisés augmente. Les drames écologiques et humains continuent dans le monde. Il est donc d’autant plus important de poursuivre et d’intensifi er la sensibilisation au développement durable. 1 www.ville-geneve.ch/clip-dd 2 www.ville-geneve.ch/lettre-information-dd N°59 VIVRE À GENÈVE 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :