Vive la Forme n°101 jun/jui/aoû 2019
Vive la Forme n°101 jun/jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de jun/jui/aoû 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Reed Expositions France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 22,8 Mo

  • Dans ce numéro : mesurer son progrès.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
Pratique Par Stéphane Larouche Apprendre à méditer VERS LE CALME MENTAL On reconnaît de plus en plus les bienfaits de la méditation et ce, à plusieurs niveaux. Que ce soit pour ses bienfaits au niveau émotionnel, psychologique ou même pour la réduction des problèmes de santé, de plus en plus de personnes se dirigent vers la méditation pour améliorer leur vie. Mais qu’en est-il de la méditation réellement ? Est-ce simplement une méthode permettant de faire le vide en soi ou une technique permettant d’apaiser les tensions, ou est-ce plus que ça ? Le moine bouddhiste du Québec Tenzin Gawa (Jason Simard) ordonné par S.S. le Dalaï-Lama et étudiant du maître tibétain Lama Samten nous explique le sens de la méditation selon la philosophie bouddhiste tibétaine. Dans cet article seront présentés les éléments essentiels de la pratique de méditation de concentration qui permettent d’atteindre le calme mental. Ainsi, le sens réel de la méditation étant la familiarisation de l’esprit avec les qualités spirituelles comme la compassion, l’amour, la compréhension, etc., elles-mêmes toutes incluses dans le calme mental et la vision supérieure. Il est donc possible de méditer à tout endroit et à tout instant.Pour progresser, on doit en effet devenir habile à _50 Se préparer à la méditation Plusieurs éléments préparatoires sont mentionnés afin de permettre le développement du calme mental, mais ici seront présentés les plus fondamentaux. 1 - L’endroit L’endroit dans lequel on s’apprête à méditer devrait être inspirant, agréable et propre. De cette façon, le désir de méditer sera très fort et ce sera même une condition favorable permettant une progression plus rapide. Que ce soit dans la nature, chez-soi ou dans un temple, l’endroit devrait être inspirant et doté d’une belle énergie agréable. Les grands maîtres soulignent l’importance de nettoyer cet endroit avant de faire la pratique proprement dite. Nettoyer l’endroit avant de méditer prépare l’esprit en ce sens que cela élimine de notre esprit les obstacles perturbateurs tels que pensées conceptuelles, les émotions agitées ou autres voiles sombres qui bloquent l’accès au calme mental. Les récits historiques parlent d’un moine qui vécut à l’époque du Bouddha et qui était de faibles capacités intellectuelles et qui avait une mémoire très pauvre. On dit qu’après avoir consacré beaucoup de temps à nettoyer le monastère à chaque jour tout en pensant qu’il éliminait de son esprit les obstacles à sa progression, il atteint des niveaux de réalisation très élevés. Il est donc dit au sein du bouddhisme que la personne qui comprend vraiment la manière de pratiquer arrive à intégrer celle-ci dans chaque situation de sa vie personnelle. s’imprégner des qualités spirituelles au travers de toute situation de la vie en général. Bien entendu, certains autres éléments pourront contribuer à cette atteinte du calme mental, comme c’est le cas dans le cadre d’une séance de méditation formelle. C’est pour cette raison que ces éléments importants tels que les préparations à la méditation, les conditions favorables, les obstacles et les antidotes ainsi que les neuf étapes du cheminement vers le calme mental seront présentées simplement.
Pratique 2 - La posture Les textes bouddhistes parlent de la posture en tant qu’un élément contribuant à l’atteinte d’états d’esprit très profonds. Bien que la motivation soit l’élément le plus important dans la méditation (comme dans toute activité d’ailleurs), prendre une posture appropriée favorisera notre progression dans la méditation. La posture suggérée est celle du Bouddha Vairocana, car celle-ci représente le corps complètement purifié des éléments nuisant à la souplesse et au bien-être. En bref, cette posture n’est ni trop confortable, ce qui prévient ainsi le relâchement, ni trop inconfortable, prévenant la tension due à une posture douloureuse. Celle-ci comprend 7 éléments (ou 8, selon la circonstance), qui sont  : Les jambes  : on peut s’asseoir les jambes croisées dans la posture du lotus ou si cela nous est impossible, les jambes croisées simplement, ou bien encore, si on ressent un inconfort à s’asseoir ainsi, s’asseoir confortablement sur une chaise droite Le dos  : il devrait être droit car si le dos est droit, les canaux d’énergie qui suivent la colonne vertébrale et les voies respiratoires le seront aussi. Comme notre esprit est véhiculé par ces courants d’énergie qui circulent dans les canaux du corps subtil, cela permettra une concentration et la génération d’un esprit positif plus facilement. Il importe de bien comprendre que tous ces éléments concernant la posture sont secondaires par rapport à la motivation. En effet comme c’est l’esprit qui médite, c’est avant tout la qualité de notre motivation qui fera la qualité de la méditation. La tête  : elle devrait être légèrement penchée vers l’avant, exerçant une légère pression sur la pomme d’Adam. Les yeux  : ils devraient être ni complètement fermés, ni complètement ou v e r ts. Les laisser complètement ouverts favorisera la dispersion de l’esprit vers ce qui se trouve dans notre champ visuel. Les fermer complètement peut favoriser la venue d’une certaine noirceur, la léthargie et le sommeil, qui sont des obstacles à l’obtention d’un esprit clair et calme. Si nous n’étions pas soumis à ces obstacles, les laisser ouverts ou fermés ne causerait pas problème. Les épaules  : devraient être légèrement haussées. Les deux mains  : devraient être placées juste sous le nombril, la main droite sur la main gauche, les paumes vers le haut. De plus, les deux bouts des pouces se rejoignent  : ceci symbolise l’union de la méthode et de la sagesse, les deux éléments principaux de la voie vers le bonheur. La bouche  : fermer la bouche en faisant simplement rejoindre les lèvres et les dents en plaçant le bout de la langue au palais empêchera l’assèchement de la bouche et l’écoulement de la salive. La respiration  : le huitième point est la respiration, qui doit être considérée seulement dans le cas où l’esprit serait fortement perturbé. Le Bouddha a enseigné que de porter l’attention au souffle prévient la distraction de l’esprit et l’établit plus facilement dans la sérénité avant la méditation. Technique 1  : On peut utiliser la technique du compte de la respiration, en comptant « 1 » pour l’inspiration, « 2 » pour l’expiration, etc. jusqu’au compte de « 7 » par exemple ou de 9, 11, 15 ou 21, en maintenant l’esprit concentré intérieurement autant que possible. On dit qu’il s’agit de la meilleure technique pour faire cesser la dispersion mentale. Technique 2  : Si les pensées agitées sont tenaces, on peut aussi ajouter une visualisation toute simple à la respiration en imaginant une lumière blanche qui accompagne l’inspiration, et une fumée noire avec l’expiration. Un peu comme un échange entre le positif et le négatif au même titre que l’oxygène qui pénètre dans nos poumons et le dioxyde de carbone qui s’en échappe. Technique 3  : Dans le cas où les perturbations mentales seraient coriaces, les maîtres bouddhistes proposent une technique avancée mais qui pourra être très utile pour les débutants afin de purifier les vents énergétiques perturbés dans les 3 canaux subtils principaux, soit celui du centre (bleu), et ceux de droite (blanc) et de gauche (rouge) plus petits. Il s’agit de la technique des neuf respirations. Les trois premières respirations commencent en expirant de la fumée noire par la narine droite, et en inspirant de la lumière blanche par la narine gauche par trois fois. Ensuite on inverse en expirant par la narine gauche et en inspirant par la narine droite en alternance trois fois. Finalement, on expire et inspire trois fois avec les deux narines. Cela devrait permettre à l’esprit de mieux se calmer et de se positionner vers l’intérieur pour débuter la séance de méditation dans les meilleures conditions. _51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 1Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 2-3Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 4-5Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 6-7Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 8-9Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 10-11Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 12-13Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 14-15Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 16-17Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 18-19Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 20-21Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 22-23Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 24-25Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 26-27Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 28-29Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 30-31Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 32-33Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 34-35Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 36-37Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 38-39Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 40-41Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 42-43Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 44-45Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 46-47Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 48-49Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 50-51Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 52-53Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 54-55Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 56-57Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 58-59Vive la Forme numéro 101 jun/jui/aoû 2019 Page 60