Vibration Clandestine n°31 mai/jun/jui 2014
Vibration Clandestine n°31 mai/jun/jui 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de mai/jun/jui 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Vibration Clandestine Édition

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : musique... Tiken Jah Fakoly.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Peintre plasticien Thomas Canto Tableaux en relief ou expériences 3D ? Thomas Canto joue avec l’œil et les perspectives. Géométriques et abstraits seraient les deux notions frappantes mais cela serait réducteur que de résumer l’œuvre de Thomas avec ces mots. Ses installations artistiques ouvrent une nouvelle dimension. Encore plus que de la profondeur, plus que du volume, c’est du Graffuturism ! www.thomascanto.com www.facebook.com/iamthomascanto Photo : Thomas Canto Les fils et perspectives, nous guident et nous perdent à la fois. Ils sont ta signature, ta marque de fabrique. D’où vient cette inspiration ? Mon travail tourne principalement autour de la recherche de perspectives, et des niveaux de lecture de l’image que je crée. J’ai progressivement ajouté les fils et câbles dans mes œuvres, ils me permettent de travailler en 3 dimensions et ainsi de jouer encore plus avec l’oeil du spectateur, en créant des anamorphoses multiples et d’autres effets optiques. L’idée m’est venue de différents éléments urbains très graphiques comme les câbles qu’on retrouve un peu partout dans des villes comme Tokyo, où le réseau électrique est apparent. En 2013, tu réalisais cette installation unique avec Clemens Behr. Raconte-nous les tenants et les aboutissants. J’ai découvert le travail de Clemens par une amie. Lorsque l’occasion s’est présentée, je lui ai rendu visite à Berlin. Puis nous avons collaboré le temps d’une installation dans une galerie parisienne. C’est toujours enrichissant de travailler à deux et ça m’a rappelé l’époque où je faisais des graffitis. Quelle est ta définition du Graffuturism ? L’idée de graffuturisme représente un ensemble de codes et de références dans lesquels j’ai reconnu mes intentions et mon travail depuis une longue période. 8 Cette version étendue du futurisme qui utilise les techniques et outils du graffiti et du post-graffiti réunit un large groupe d’artistes et de travaux, qu’ils en soient conscients ou non. Je pense que le mouvement est reconnaissable essentiellement par ses thèmes issus de la modernité voire de l’ultra-modernité : vitesse, mise en évidence de la structure, aspect technique, mécanique, architecture, perspectives infinies,etc. Le graffiti et le futurisme étant des mouvements caractérisés en premier lieu par leur lien à l’urbain, leur rencontre pour aboutir au graffuturisme me paraît tout à fait évidente. Depuis tes débuts, tu sembles être dans une frénésie créative. Tu multiplies performances solos et en duo, expositions à travers le monde. Est-ce cela qui nourrit ton esprit, qui influe sur tes créations ? Je fais partie des personnes en perpétuelle activité, c’est ce mouvement incessant qui me permet effectivement d’approfondir mon travail, chaque réalisation étant le point de départ de la suivante. Plus j’expérimente, plus j’ai d’idées qui me viennent et je les mets en oeuvre le plus rapidement possible. ça ressemble un peu à une course avec soi-même. Le fait de bouger et de rencontrer beaucoup de personnes différentes est également une source d’idées. le mot de la fin Un petit mot pour ma compagne que je remercie pour son soutien et ses critiques parfois dures mais toujours constructives.
A.M.A.C 29 e Paroles en Festival L’Antenne Mobile d’Action Culturelle ou A.M.A.C défend le conte comme art majeur pour le public adulte. Le public étant toujours plus présent, les partenaires et collectivités territoriales étant fidèles, les 29 e Paroles en festival auront lieu du 18 mai au 9 juin. 60 représentations, 46 artistes dans près de 34 salles de Lyon, et des communes des départements voisins. Pour l’édition 2014, c’est à Éric Fleury (Vibration Clandestine n°7) qu’est revenue la responsabilité d’illustrer l’affiche du festival. Son exposition sera présentée du 20 au 27 mai à l’espace Paul Ricard (69), pour ensuite déménager à la médiathèque Jean Ferrat à Aubenas (07). Les paroles en festival c’est, avant tout, un événement unique où vous pourrez apprécier des contes qui ont traversé mers et océans. Parmi eux les contes africains par Rémi Boussengui ou les contes cubains par Mercedes Alfonso ou encore les contes arméniens ou grecs. Parfois, les contes seront musicaux comme ceux d’Anne Gallay, ou pour enfants avec Claire Pantel. Évidemment pas de contes sans les Milles et une Nuits par Jihad Darwiche. La programmation de l’A.M.A.C autant exigeante que de qualité, réserve aussi des temps pour des conférences-débats, pour le concours de contes et nouvelles fantastiques, une plateforme professionnelle, un stage de formation à l’art de conter et d’écrire des histoires. Du 19 mai au 8 juin, les 29 e paroles en festival où les rencontres des conteurs en Rhône-Alpes sont le moment le plus approprié pour se faire des histoires… www.amac-parole.com 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :