Vibration Clandestine n°31 mai/jun/jui 2014
Vibration Clandestine n°31 mai/jun/jui 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de mai/jun/jui 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Vibration Clandestine Édition

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : musique... Tiken Jah Fakoly.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Musiques en Stock Avec 41 000 spectateurs pendant 4 jours sur la place des Allobroges à Cluses (74) en 2013 et une victoire au Festival Awards 2013 dans la catégorie festival gratuit, l’équipe de Musiques en Stock est remontée à bloc pour la quatorzième édition, du 2 au 5 juillet 2014. Plus de deux mois avant le début du festival, la programmation n’est pas complétée. Pas de quoi s’inquiéter ! Vibration Clandestine part à la rencontre du programmateur du festival, Christian Lacroix, pour en savoir plus. Interview de Christian Lacroix, programmateur du festival www.musiques-en-stock.com photo : A. Roux À l’heure où nous rédigeons ces lignes, seuls John Butler Trio, Détroit, Breton, Midlake, Mozes and the firstborn et The Family rain sont programmés. Quels sont les autres artistes susceptibles d’être à l’affiche ? Narrow Terence, Harold Martinez, seront également au festival, nous annoncerons des nouveaux noms ce lundi car nous ne pouvons contractuellement, annoncer ces artistes avant. Détroit est le groupe de Bertrand Cantat. N’avez-vous pas peur de la réaction du public ? Répondra-t-il à l’appel ? Non je pense que le public de Musiques En Stock est un public responsable et respectueux. Le festival étant gratuit les personnes qui peuvent être dérangées par la présence de Bertrand sur scène, peuvent choisir de ne pas venir. J’assume complètement ce choix de programmation, Bertrand est un ami depuis de nombreuses années ainsi que Pascal Humbert et Bruno Green (Qui eux ont déjà joué au festival, respectivement avec Wovenhand et Santa Cruz). Leur projet étant de qualité ils avaient évidemment leur place au festival, sachant également qu’un nombreux public attend de les découvrir sur scène. Pouvez-vous nous expliquer l’organisation du meilleur festival gratuit 2013 ? Comment faites-vous pour faire venir des artistes internationaux alors que l’entrée du festival n’est pas payante ? Il faut tout d’abord compter sur une équipe de bénévoles passionnés de musique et intéressés par la découverte, les rencontres et le plaisir du travail bien fait. Il y a des bénévoles qui viennent au festival depuis la première édition et c’est plutôt bon signe. Ils se sont accaparés le festival et ils ont bien raison. Même chose pour le public, c’est "son festival". La gratuité elle, nous est venue comme une évidence, dans une société où tout est lié au profit il est, je pense agréable pour tous d’avoir des moments comme celui-ci. Pour faire venir des groupes et bien nous sommes à la même enseigne que les autres festivals… Tout dépend du cachet, de la disponibilité du groupe, du routing… Le fait d’être gratuit ne rentre pas dans les tractations financières à quelques exceptions près bien sûr. Par contre les groupes sont assez touchés par cette gratuité et restent conscients que le public devant scène ne connaît peut-être pas leur musique. Mine de rien c’est un challenge car rien n’empêche les gens de quitter le lieu. Pouvez-vous nous parler de la partie bédéphile du festival ? La BD est venue naturellement, nous voulions de belles affiches à l’image de celles que faisaient des artistes comme Gary Grimshaw fin des années soixante aux USA. Nous étions amis de longue date avec Frank Margerin et avec son aide nous avons pu prendre contact avec des dessinateurs qui eux aussi étaient fans de musiques. Nous avons, avec Frank il y a maintenant 10 ans, décidé de nous inspirer de sa BD Radio Lucien et de la faire vivre pour de vrai. C’est maintenant la radio officielle du festival, elle est tenue pendant ces 4 jours par Frank bien sûr mais aussi par Charles Berberian et Jeff Braun. Quels sont les groupes ou musiciens que vous aimeriez voir sur la scène de Musiques en Stock ? Iggy Pop, Nick Cave mais nous savons bien sûr que nous n’aurons jamais les moyens financiers, de ce fait nous essayons de programmer ceux qui pourront les remplacer et qui deviendront les nouvelles figures du rock & de la musique. 18
École eMile Cohl Stages Estivaux Avec Fantasmagorie, diffusé en 1908, Émile Cohl est un des inventeurs du dessin animé. Il réalisera près de 300 films courts d’animation jusqu’en 1924. Qu’une école sur la formation des arts graphiques porte son nom est donc une évidence. En effet, depuis 30 ans à Lyon, l’école Émile Cohl dispense une formation professionnelle pointue en dessins d’observation finalisée par un diplôme d’état de Dessinateur-Concepteur niveau II. L’école Émile Cohl forme ainsi des bédéistes, des animateurs, des infographistes, des concept artists, etc qui ont fait sa réputation dans le monde professionnel. Parallèlement à ce cursus, cet établissement reconnu par l’état a développé des cours du soir et des stages de loisirs pour les amateurs et passionnés de dessin. Vous pourrez ainsi vous initier à l’aquarelle du 30 juin au 4 juillet 2014 en abordant technique, dessin et créativité personnelle avec Philippe Pauzin, illustrateur. Si vous aimez la nature et le terrain, vous apprendrez à croquer sur le vif dans le stage Carnet de Voyage, les marmottes de Champagny en Vanoise. Pour lier le plaisir et la technique, les stagiaires se retrouvent le soir au chalet d’alpage devant la traditionnelle fondue savoyarde. C’est du 7 au 11 juillet 2014, avec Jean Grosson, illustrateur animalier et Vincent Gaget, naturaliste. Pour ceux qui seraient tentés par la sculpture, le modelage d’argile leur permettra d’apprendre à créer objet, visage, main… Du 30 juin au 4 juillet 2014 avec Pascal Jacquet dans un superbe atelier en bois de 200m². Enfin pour tous ceux qui s’essayent à la BD, venez éprouver vos capacités et pourquoi pas votre talent auprès des frères Jouvray dont la réputation n’est plus à faire. Stage BD perfectionnement du 7 au 11 juillet 2014. Pour plus de renseignements, vous pouvez vous rendre sur le site de l’école Emile Cohl. www.cohl.fr 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :