Vibration Clandestine n°30 mar/avr 2014
Vibration Clandestine n°30 mar/avr 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de mar/avr 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Vibration Clandestine Édition

  • Format : (169 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : interview... Winston McAnuff & Fixi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Sculpture « Mixed Media Assemblage » Être né le jour des morts, être bercé dans la tradition par sa famille qui respecte la tradition du fleurissement des tombes la veille de son anniversaire, aura prédéterminé la fascination de Didier pour le morbide et les monuments religieux. Cet attrait, combiné à un monde de science-fiction post apocalyptique aux tendances cyberpunk, se retrouvent sur ses créations : tatouage, peinture et sculpture. Cette facette de son art fait actuellement l’objet d’une tournée dans les galeries Spacejunk. Didier Ra www.facebook.com/DidierRa - www.spacejunk.tv Photo : Didier Ra 99% de tes sculptures sont on board. En moyenne, combien d’heures de travail cela représente-t-il ? Explique-nous la conception de X4... Je n’ai jamais calculé en heures, un skate me prend environ trois semaines et un snowboard environ un mois et demi, à raison de 4 heures en moyenne par jour… Je te laisse faire le calcul. L’idée de X4 était de faire une sorte de Madone Intergalactique, l’inspiration de base dont je me suis très largement éloigné vient du jeu video Mass Effect et de personnages appelés les furies qui sont elles-mêmes largement inspirées par la species de HR Giger. [...] Actuellement ton exposition Junks from Jupiter est à Lyon. Mi-Avril elle déménage à Grenoble et s’achèvera ainsi la tournée Spacejunk. Que t’aura-t-elle apporté ? Outre une grande visibilité, le simple fait d’être contacté par une galerie d’art comme Spacejunk est déjà super gratifiant et me fait énormément plaisir et c’est avec aussi un grand plaisir que j’ai répondu à leurs commandes. C’était pour moi la 1 ère fois que je me lançais dans une expo aussi grande et rien que cela était déjà un défi personnel que je suis fier d’avoir relevé. [...] 8 Ta première passion est le tatoo. [...] Acceptes-tu toute idée où tu peux te faire plaisir ou psychanalyses-tu ta victime ? Rectification, mes 1 ères passions sont le dessin et la sculpture, je me suis mis au tattoo plus pour une question pécuniaire au départ, c’est avec le temps que c’est devenu une passion ! J’accepte toutes les idées du moment où elles sont un minimum originales et qu’elles peuvent correspondre à mon style graphique (largement inspiré par le manga, le graph…). ça peut paraître très réducteur mais ça laisse quand même une grande variété de styles, du New school au biomeca en passant par le Neo-jap, le cartoon… ensuite pas besoin de psychanalyse, les personnes qui viennent me voir ont en général une idée assez construite pour pouvoir faire quelque chose de sympathique.
ADCH (Association pour la Diffusion de la Culture Hispanique) Biennale du cinéma espagnol d’Annecy Chaque année, de nombreux festivals se déroulent autour de la culture cinématographique sur le territoire français. Ici, nous ne parlerons pas de Cannes ou de Deauville mais de tous ces festivals, qui offrent aux cinéastes émergents, la possibilité de présenter leurs travaux au public. L’association pour la diffusion de la culture espagnole, l’ADCH, œuvre pour cette cause et a créé en 1983 son propre festival. Du 5 au 15 Avril 2014, sera présentée à Annecy la 16 ème biennale du cinéma espagnol, cinéma qui a su faire sa notoriété internationale grâce à de grands noms. À l’occasion de cette biennale, 5 cinémas de l’agglomération annecienne diffuseront une quarantaine de films, pratiquement tous inédits en France. Cette 16 ème édition dédiera un hommage au producteur espagnol Elias Querejeta, décédé en 2013, en projetant sur les écrans cinq de ses productions. Les 15 000 spectateurs attendus ainsi que l’engouement des professionnels du milieu ont contribué à la reconnaissance auprès du public français du cinéma espagnol, et cela grâce à la biennale d’Annecy. Qui sera le successeur de Rodrígo Rodero Alvarez, grand vainqueur de l’édition de 2012 ? Une façon efficace et enrichissante de le savoir, est de se rendre à Annecy et de faire partie du public de la biennale ! www.annecinespagnol.fr 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :