Vibration Clandestine n°30 mar/avr 2014
Vibration Clandestine n°30 mar/avr 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de mar/avr 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Vibration Clandestine Édition

  • Format : (169 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : interview... Winston McAnuff & Fixi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 Musique du monde
Winston McAnuff & Fixi Magique, inattendu, exquis, énorme… Les superlatifs disponibles dans le dictionnaire ne révèlent pas vraiment le duo Winston McAnuff & Fixi. L’accordéoniste de JAVA, le Jamaïcain nous réjouissent. Blues, jazz et ambiance caribéenne sous-jacentes, leur album A New Day c’est tout simplement un moment de pur plaisir musical ! A new day est sorti en septembre 2013. En l’espace de 6 mois, le carton est fait, des concerts en Europe, l’été des festivals. Quelle est votre réaction ? C’est toujours une surprise. On s’imagine jamais ça lorsqu’on travaille à la création des morceaux d’un nouveau projet. On repart toujours de zéro. Et là les gens, le public nous suivent. Merci à eux sincèrement. Il y a 7 ans, vous vous rencontriez lors d’un projet collaboratif, Rockin’Paris. L’entente se fait aussitôt. Expliquez-nous. L’alchimie ne s’explique pas toujours. Sans doute des contraires qui s’attirent. L’envie de prendre des risques et de marcher sur une corde tendue jusqu’à aujourd’hui. Mais au début avec Winston on ne communiquait pas autrement que musicalement. C’est la musique qui a vibré entre nous en premier lieu. Après la tournée et les festivals estivaux, que nous réservez-vous ? Nous avons plein de projets qui attendent de passer en cuisine. Pensez-vous que l’obtention de la carte de séjour de Winston, le jour de votre nomination aux Victoires de la Musique 2014, soit une coïncidence ? Ça ne s’est pas vraiment passé au même moment. Mais juste je voudrais souligner la galère de tous ces gens, ces "étrangers" qui vivent avec nous en France (par périodes dans le cas de Winston), aiment et respectent notre pays, y travaillent et donc créent de la richesse dans tous les sens du terme et en face d’eux un mur infini de complications et souvent d’humiliations pour juste avoir le droit de travailler officiellement et ne pas être éjectés hors de nos frontières. Bon à savoir : ils seront au quai des Arts à Rumilly (74), le 5 Avril, où ils partageront la scène avec Flavia Coelho ! Photo : Bernard Benant 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :