Vibration Clandestine n°30 mar/avr 2014
Vibration Clandestine n°30 mar/avr 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de mar/avr 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Vibration Clandestine Édition

  • Format : (169 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : interview... Winston McAnuff & Fixi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Shaka Ponk The White Pixel Ape Après un album live explosif en 2013 et le succès de The Geeks and the Jerkin’Socks (victoire de la musique 2013 dans la catégorie spectacle musical) qui s’est écoulé à plus de 300 000 exemplaires, les fans de Shaka Ponk sont sur le pied de guerre en attendant le 4 ème album studio The White Pixel Ape. C’est le label Totoutard (Les Têtes Raides, Cats on Tree, Thomas Fersen, Vincent Delerm…) qui produit les singes de Shaka ! Des questions restent en suspens, après des titres comme I’m picky ou My name is stain, The White Pixel Ape saura-t-il garder l’identité rock alternative énergique du groupe tout en innovant ? Qu’aura vu le singe cynique, représentant virtuel du groupe, dans le monde des humains ? Saura-t-il nous faire chanter, danser et sauter encore une fois ? Wanna Get Free, single extrait de l’album qui sortira le 17 Mars, répond positivement à toutes nos interrogations. Le titre électro rock alternatif, donne le ton et les singes font ce qu’ils veulent et ce qu’ils aiment ! Le groupe, qui a toujours intégré l’animation dans leur musique garde le cap ! Le clip corrobore l’identité visuelle du groupe qui se transforme en toutes sortes de chimères pour délivrer leur message de liberté. Ce qui est certain, le million de spectateurs de la tournée de The Geeks and the Jerkin’Socks aura à cœur de suivre une nouvelle fois Shaka Ponk dans un spectacle visuel et musical qui voyagera sur les routes de France, et parfois de Navarre, jusqu’à la fin de l’année 2014 ! www.shakaponk.com 26
Photo : Nicol MOTHER OF TWO So Lame Vendredi soir, j’avais besoin de musique, les amis n’étant pas très motivés pour un concert, je me décide donc à sortir seul. Café-concert, piano-bar, ces établissements, propices aux rencontres et discussions qui nous changent du quotidien, fleurissent dans la grande ville où je vis. Je fais le choix de vous taire le nom du groupe qui jouait. Pourquoi ? Pas terrible ! Étant venu à pied, je me décide pour une dernière bière avant de partir. Malgré moi, je capte une conversation entre deux amis. Ces deux-là parlent d’un jeune groupe qui s’appelle Mother of two. Apparemment, ils sont emballés par leur nouvel E.P., So Lame, indie rock aux influences grunge. Un peu de Supergrass, un peu de The Hives, des noms qui sonnent bien à mes oreilles. Remarqués aux Printemps de Bourges, le trio aurait fait la première partie des Pixies ! Le tapage auditif créé par le groupe sur scène a couvert les paroles des deux amis qui parlaient des dates de Mother of two. En rentrant je me connecte et écoute ce que fait le groupe, en un an 1 maxi et un E.P. ! Les deux gars avaient raison, le rock des trois parisiens a un bel avenir devant lui. Ils ont des dates de concerts prévues dans la région parisienne, dans le Maine-et-Loire et la Vienne. J’irai seul ou avec des amis, mais j’irai ! Alors si vous avez envie, on se donne rendez-vous, et je vous promets que si vous aimez le rock, vous ne serez pas déçu ! www.motheroftwo.fr 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :