Vibration Clandestine n°26 mai/jun/jui 2013
Vibration Clandestine n°26 mai/jun/jui 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de mai/jun/jui 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Vibration Clandestine Édition

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 18,8 Mo

  • Dans ce numéro : Ardèche Aluna Festival.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Dub - Jungle 30 B-Brain Hadra ? Je ne pense pas être loin de la vérité lorsque je dis que la quasi-majorité des individus ayant participé à une des innombrables soirées trance de la formation grenobloise, en gardent d’heureux souvenirs lumineux… L’autre particularité de l’association Hadra est le label qui nous permet de découvrir de nombreux artistes qui méritent d’être reconnus. La transition est faite. B-Brain intègre Hadra en 2007 en tant qu’intervenant artistique. Très vite il intègre Les Lucioles, l’équipe de décoration d’Hadra. Il se donne à fond et met toute son énergie et sa motivation dans les décors surréalistes qui caractérisent si bien Hadra. Ses compositions musicales sont à l’image de ses décors : lumineuses, éclectiques, électriques et envoûtantes. Nous attendons impatiemment son album qui sera disponible dès le mois de juin de l’année 2013… Interview de B-Brain par Vibration Clandestine Votre évolution au sein de Hadra est surprenante puisque vous êtes "multitâches". Qu’est-ce qui vous à fait passer d’intervenant aux lucioles au mix derrière les platines ? J’ai rencontré Hadra via un des membres actifs de l’association qui m’a invité à venir participer aux ateliers de DJing et de Musique Assistée par Ordinateur, organisés par Trancemission[...]. Après plusieurs sessions, on m’a demandé d’animer les ateliers en tant qu’intervenant Hadra étant donné mon niveau et c’est avec plaisir que j’ai accepté. En prenant part petit à petit aux événements Hadra, j’ai eu envie de m’investir encore plus dans l’association, notamment dans la création de décors, un domaine plus manuel que je connais bien étant donné que j’ai eu une formation de charpentier et menuisier au départ. De plus, c’est aussi ce que je faisais déjà depuis l’adolescence pour plusieurs compagnies de spectacle de rue sur Marseille. Aujourd’hui, est-ce que vous vous consacrez pleinement aux compositions musicales ou est-ce que les Lucioles sont toujours dans votre planning ? Je suis intermittent du spectacle depuis maintenant 3 ans et je réalise une partie de mon statut grâce aux scénographies pour des événements électro, mais aussi pour le théâtre, le cirque et le spectacle de rue, ce qui me prend le plus clair de mon temps. Dès que j’ai un moment à moi, je m’occupe de ma famille et je travaille sur mes compositions et dj sets, ce qui n’est pas toujours facile... Votre premier album Experience produit par Hadra Records sera dans les bacs en juin 2013. Il est rythmé entre drum&bass, jungle, dub. Êtes-vous impatient ? Pourquoi ne pas avoir adopté un style trance caractéristique de chez Hadra ? J’ai vraiment hâte de l’avoir dans les mains car pour l’instant je ne réalise pas trop. Pour ce qui est du style, je n’ai jamais été un fan de psytrance, bien que j’envie les productions de ce genre-là pour leur clarté et leur perfection au niveau du mixage et du mastering. J’ai toujours été très attiré par le reggae et la musique électronique, surtout le break beat, la drum & bass et c’est donc tout naturellement que mon style de prédilection est venu le Dub. Depuis quelques années, le label Hadra Records a envie de s’ouvrir à d’autres styles de musique, que ce soit l’ambient avec les artistes Sysyphe et Sleeping Forest ou encore le break beat avec Digidep. Ces styles sont représentatifs de la programmation sur le festival Hadra où l’on peut retrouver tous les styles de trance sur la grande scène, mais aussi de la world, du chill, du dub, et de la bass musique sur la scène alternative. En tout cas, Experience sera le premier album dub sur le label Hadra Records ! Les 4 compositions mises en écoute sur soundcloud.com/docteur-b-brain, sont tout simplement excellentes. Le featuring avec l’écossaise Mc Soom T a retenu notre attention. Sa voix est magnifique. Comment s’est faite cette collaboration ? Ce morceau n’est pas un featuring mais plutôt une dub plate. On s’est rencontré sur le festival Élément et elle a joué le lendemain sur Grenoble pour mes amis du Iternal Sound System. Ils lui ont fait enregistrer un special pour leur sound system dans l’après-midi, j’ai adoré ce qu’elle a fait et j’en ai profité pour lui donner mes tracks dans l’idée d’une collaboration future. Après être rentrée à Glasgow elle a enregistré là-bas et m’a renvoyé le morceau que je joue d’ailleurs très régulièrement. Nous allons peut-être renouveler cette collaboration pour une track plus orientée jungle qui sortira sur l’album. bbrain@hadra.net - www.hadra.net - vibrationclandestine.com/membres/bbrain Crédit photo Pierre Bruas - www.karpa-photo.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :