Versailles Magazine n°2018-11 novembre
Versailles Magazine n°2018-11 novembre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-11 de novembre

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Versailles

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 15,1 Mo

  • Dans ce numéro : la renaissance du Cyrano.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
ACTUALITÉS » > (Fayard). Intitulé Les Chutes, ce tome 15 couvre les périodes les plus noires, mais aussi les plus passionnantes de l’épopée. Il nous entraîne dans les pas de l’Empereur, des plaines de Champagne au rocher de Sainte-Hélène en passant par l’île d’Elbe et Waterloo. Le Prix Youtuber d’Histoire 2018 Connaissez-vous ces jeunes passionnés d’Histoire qu’on appelle Youtubers ? Ils transmettent leur connaissance en histoire de manière ludique, pédagogique et souvent humoristique avec des mises en scène décoiffantes. Ils font un tabac sur Internet avec plus de 700 000 abonnés à leur chaîne Youtube pour certains ! Histoire de lire et BNP Paribas veulent récompenser leur travail en lançant le prix du meilleur Youtuber de l’année. Parmi 8 vidéos nominées, un LA PAROLE À… Éric Roussel Valéry Giscard d’Estaing (L’Observatoire) Éric Roussel VALÉRY GISCARD D'ESTAING Dans sa dernière biographie, l’écrivain Éric Roussel trace le portrait d’un homme d’État, européen convaincu, réformateur inattendu, et peut-être le dernier président à avoir réellement présidé selon ses idées. Vous aviez déjà eu pour projet d’écrire la biographie de Valéry Giscard d’Estaing. C’était en 1986. Cet ouvrage devient une réalité 30 ans plus tard. Était-ce bien ces 30 années qu’il vous manquait ? Sans doute. À l’époque j’avais accompagné Giscard sur les routes en Auvergne. Il était en campagne et encore trop actif. Mais on n’abandonne pas un projet comme celuici. Valéry Giscard d’Estaing m’a toujours intéressé, parce que c’est un « personnage ». C’est une personnalité énigmatique que l’on a tendance à percevoir de manière assez caricaturale. Pour différentes raisons, il passe pour un homme traditionnel et conservateur alors qu’il a été sans doute 18 Versailles Magazine novembre 2018 jury qualifié choisira son lauréat. Le public peut également donner son avis jusqu’au 15 novembre sur le site histoiredelire.fr (Lire l’encadré) Cinéma et scolaires En partenariat avec UGC et RMC Découverte, les classes de 3e, 2 de et 1 re de Versailles sont invitées à 2 séances de projection de documentaires historiques les 13 et 15 novembre. Ces projections seront suivies d’une rencontre avec les historiens et réalisateurs des documentaires. Hôtel de ville Université inter-âges Hôtel des Gendarmes Hôtel du Département De 14 h à 18 h 30 Entrée libre Programme complet sur histoiredelire.fr le dernier président français à faire des réformes audacieuses, mais surtout des réformes qui lui ont fait prendre de réels risques politiques. Et il les a pris. Quelles sont les réformes les plus emblématiques du moment Giscard ? Giscard était un traditionaliste qui aimait le changement. Il avait d’ailleurs été élu pour cela. Il avait fait campagne sur les réformes de société ; il estimait que la société française devait être modernisée, d’où la majorité à 18 ans, la réforme du divorce ou encore la loi Veil. Pour autant, dans ce dernier cas, il n’était pas motivé par une vision « féministe » mais par la constatation d’une injustice qui pouvait difficilement durer. Vous avez écrit la biographie de de Gaulle, Pompidou, et maintenant Giscard… quel est le point commun entre toutes ces personnalités ? Je crois que ce sont des personnalités qui ont essayé de faire bouger la France. Ils ont laissé leur marque. Après lui, on a le sentiment que toute réforme est devenue impossible. Giscard l’a confié d’ailleurs dans une conférence sur le thème du « Président et l’opinion ». Il a clairement dit qu’il ne s’occupait pas à l’époque des sondages. Je pense que c’est le dernier président à avoir présidé, guidé par ses idées. Est-il soucieux de la trace qu’il laissera dans l’Histoire ? Il pense que seuls de très grands hommes comme de Gaulle ou Churchill peuvent laisser une trace. Mais je ne suis pas totalement d’accord. Un Louis XV par YOUTUBERS D’HISTOIRE Antichambre de l’hôtel de ville Tous les nominés du Prix Youtubers d’Histoire 2018 - Histoire de Lire/BNP Parisbas seront là. En continu tout le weekend, les meilleures vidéos historiques de l’année seront projetées. Le public pourra discuter avec les réalisateurs. SPÉCIAL LYCÉENS Samedi à 16h Baptist Cornabas de la chaîne Parlons Y-stoire  : Tête-à-tête (Fleurus) Dimanche à 16h Julien Hervieux de la chaîne Odieux connard  : Le Petit Théâtre des opérations 1914-1918 (Albin Michel) exemple a réussi finalement à trouver sa place dans l’Histoire. De Gaulle, Pompidou, Giscard… existe-t-il une filiation entre ces hommes-là ? Oui. Il y a des différences certes mais ils avaient la même manière d’exercer le pouvoir et surtout le même souci de sérieux dans la gestion de l’économie et des finances publiques. D’ailleurs Valéry Giscard d’Estaing a été le ministre des Finances du général de Gaulle et de Pompidou avant d’accéder à l’Élysée. Cela a changé avec Mitterrand. Quels sujets plus spécifiques a-t-il eu envie d’aborder avec vous ? Il m’a beaucoup parlé de l’Europe et de ses relations avec de Gaulle. Il m’a confié leur correspondance. De Gaulle avait de la considération pour Giscard et Giscard une forme d’affection pour de Gaulle. En revanche, l’aspect « mythique » du personnage lui est totalement étranger. Je crois que sa plus grande blessure reste son éviction du gouvernement en 66. Cela explique tout ce qu’il s’est passé dans les années qui ont suivi. Vous a-t-il demandé de relire le manuscrit ? Absolument pas. Il ne m’a demandé aucun droit de regard. Il avait du temps, il m’en a consacré. J’ai fait mon travail de biographe. Ça a été passionnant car Giscard est un homme brillant. Pour lui, il n’y a plus d’enjeu, si ce n’est de mémoire. Il a eu l’élégance de me laisser totalement libre de faire mon travail.
LA PAROLE À… Marcel Gauchet Robespierre. L’homme qui nous divise le plus (Gallimard) Menai Graulhet ROBESPIERRE Cil IMW Marcel Gauchet est philosophe, historien, fondateur et rédacteur en chef de la revue Le Débat (Gallimard). Il publie Robespierre. L’homme qui nous divise le plus. En analysant dans son ouvrage le caractère clivant de cette figure historique majeure de l’Histoire française, Marcel Gauchet éclaire le passé, mais surtout l’actualité. Robespierre a toujours des admirateurs et des détracteurs. S’il nous divise autant, n’est-ce pas tout simplement par ce qu’il existe deux Robespierre, celui de 1789 et celui de 1793 ? Robespierre ne nous diviserait pas autant s’il existait deux Robespierre parfaitement distincts, celui de 1789 et celui de 1793. Chacun choisirait le sien. Ce qui fait problème c’est qu’il y a une continuité entre les deux. C’est bien le même sous deux visages. Ce qui fait que les uns ne Espace jeunesse  : les animations PENDANT LES 2 JOURS Espace lecture De 14 h à 18 h 30 Chroniques collégiennes Restitutions de chroniques sur le thème de la guerre 14/18 collégiens de Raymond Poincaré, Clagny (Versailles) et Martin Luther-King (Buc) De 14 h à 18 h 30 Atelier lettrines Inscriptions sur place De 14 h à 17 h (en continu) veulent se souvenir que du Robespierre de 89 en escamotant plus ou moins celui de 1793, ou en excusant celui de 1793 par 1789, tandis que les autres veulent que ce qu’ils détestent dans le Robespierre de 1793 soit déjà inscrit dans celui de 1789. C’est là-dessus que nous nous disputons et c’est la question qu’il s’agit d’éclaircir. Comment expliquez-vous cette dualité ? L’antagonisme des mémoires de la Révolution française peut-il tout expliquer ? Je vous avoue que je suis incapable de résumer l’explication de cette dualité en quelques lignes. Tout ce que je peux dire c’est qu’elle engage l’expérience de la démocratie moderne dans sa totalité. C’est ce qui donne son relief aux oppositions autour de la figure de Robespierre. Chacun sent qu’il se joue là un problème majeur. Quels liens existe-t-il entre les prémisses libérales et le despotisme démocratique auxquelles elles peuvent conduire ? C’est d’une certaine manière la question qui revient dans notre actualité avec ce qu’on appelle « populisme ». C’est la question qui donne son actualité la plus profonde au regard que nous pouvons porter sur la Révolution française aujourd’hui. Par ailleurs, il ne s’agit évidemment pas de tout ramener à l’antagonisme des mémoires de la Révolution française dans cette même actualité. Il s’est produit beaucoup de choses importantes depuis 1789 qui pèsent de leur propre poids dans la mémoire collective et dans la culture politique française. Mais la source révolutionnaire demeure malgré tout la plus fondamentale. SAMEDI 24 NOVEMBRE DIMANCHE 25 NOVEMBRE Le journal de Suzon  : J’ai aimé le Roi-Soleil ! sous la seconde Guerre mondiale Rencontre avec Christine Féret-Fleury, auteur Animation par Nathalie Lemière, de J’ai aimé le Roi-Soleil. Journal, de Marie responsable pédagogique du Mémorial Mancini (Gallimard Jeunesse) et Clotilde de Caen Lonjon, comédienne (Compagnie Allegria) Pour les enfants à partir de 6 ans Pour les enfants à partir de 6 ans 15 h et 17 h 15 h et 17 h Sais-tu comment les hommes ont À la poursuite des audacieux construit leur maison et vécu au fil du explorateurs de l’Histoire temps ? Rencontre avec Brigitte Coppin, auteur Rencontre avec Cécile Guibert Brussel, de Portraits d’audacieux explorateurs ! auteur de Où vivent les hommes ? Une histoire de l’habitat (Éditions du Patrimoine) et Michelle Charbonnier (Heure Joyeuse). Ils ont osé aller vers l’inconnu ! (Fleurus) 16 h 16 h ACTUALITÉS Y a-t-il, selon vous, un héritage évident de Robespierre dans la vie politique française de 2018 ? Je crois en effet que plusieurs robespierrismes continuent d’influer sur la vie politique française de 2018. La politique des principes dont il a été l’incarnation la plus flamboyante continue de donner largement le ton de notre vie publique. Le pragmatisme a mauvaise presse chez nous quand il n’est pas capable d’expliciter les principes sur lesquels il pourrait s’appuyer. Et les déclarations de principe ont toujours une force dans l’opinion qui l’emporte sur toute autre considération. Le populisme que j’évoquais à l’instant, populisme très particulier parce qu’il dresse un peuple dépositaire de la vertu civique contre la corruption des « riches et des puissants », pour parler le langage de Robespierre, constitue une composante essentielle de notre sensibilité collective. Enfin, l’idée que lorsque le « salut public » est en jeu, tout doit s’incliner devant l’autorité chargée de le mettre en œuvre n’a pas seulement ses adeptes à gauche, elle est devenue aussi enracinée à droite. Il y a de ce point de vue deux « jacobinismes », si tant est que le terme soit adéquat, qui peuvent aisément se rejoindre. Le jeune jacobin Bonaparte et le très autoritaire Napoléon en sont d’ailleurs la première illustration. Tout cela s’est forgé dans l’expérience révolutionnaire et n’a cessé d’être remâché par les générations ultérieures. Nous vivons toujours avec cette inspiration, en le sachant ou sans le savoir. Cafés d’auteurs Hôtel des Gendarmes Quelques rendez-vous importants  : Samedi 14 h 30  : Joël Cornette 15 h 30  : Hervé de Charette 16 h  : Antoine Rault 16 h 30  : Gwenaëlle Robert 17 h 30  : Marie-Noëlle Thabut Dimanche 15 h  : Camille Pascal 16 h  : Marc Dugain 16 h 30  : Alexandra Lapierre 17 h  : Georges Forestier interrogé par François de Mazières au sujet de sa biographie de Molière (Gallimard) Versailles Magazine novembre 2018 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 1Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 2-3Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 4-5Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 6-7Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 8-9Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 10-11Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 12-13Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 14-15Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 16-17Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 18-19Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 20-21Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 22-23Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 24-25Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 26-27Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 28-29Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 30-31Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 32-33Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 34-35Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 36-37Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 38-39Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 40-41Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 42-43Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 44-45Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 46-47Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 48-49Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 50-51Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 52-53Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 54-55Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 56-57Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 58-59Versailles Magazine numéro 2018-11 novembre Page 60