Vérité n°6 fév/mar/avr 2013
Vérité n°6 fév/mar/avr 2013
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°6 de fév/mar/avr 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (206 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 29 Mo

  • Dans ce numéro : « J'ai simulé des viols ! »

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ZOOM SUR… Héros recyclés ! Macaon, artiste japonais, recycle les canettes en métal de sodas pour donner vie à ses héros de bandes dessinées, de dessins animés, de mangas et même de jeux vidéo. Pour lui, boire de la bière ou un soda ne signifie pas seulement faire une pause, c’est aussi réfléchir à sa prochaine création. Et au lieu de jeter ses canettes à la poubelle comme tout le monde, Macaon, artiste de talent, les transforme en figures emblématiques comme Buzz l’Éclair et Woody de Toy Story, un Decepticon de transformateurs, un masque de Star Wars, le méchant Darth Vader, le héros de la Play Station, Super Mario ou le robot Wall-E. Pour sa part, Pikachu, le Pokémon préféré des enfants, a été créé en utilisant les boîtes de boissons japonaises d’un jaune d’or vif. Chaque boîte est sélectionnée en fonction de sa qualité et de sa couleur avant d’être découpée et pliée avec l’habileté d’un maître d’origami, ce qui donne de belles sculptures finement travaillées, au réalisme saisissant. En effet, l’artiste apporte un soin tout particulier aux détails. Ses sculptures se sont fait connaître via internet, à tel point que Macaon reçoit maintenant des commandes du monde entier. Une passion devenue un métier, pour son plus grand plaisir, mais qui l’oblige à faire appel à tout son entourage pour récupérer suffisamment de canettes et donner libre cours à son imagination. 8 Toutous à tout faire ! à Toronto, au Canada, a lieu tous les ans le Kids Fest, un événement gratuit organisé au cœur de la ville, sur quelques 20 000 mètres carrés et entièrement dédié aux enfants. Cette année, la ville accueillait la cinquième édition du festival qui connaît un succès de plus en plus grand au fil des ans. Là, pour la plus grande joie des petits et des grands, étaient organisés des spectacles de magie, des expositions, de la peinture faciale, des séances de photos avec les héros de tous les enfants, comme Bob l’Éponge, Max & Ruby, Charlotte aux Fraises ou Dora et Diego. Un train géant faisait le tour des attractions et plusieurs manèges accueillaient les enfants et leurs parents et des constructions gonflables distrayaient les bambins tout au long de la journée. Un véritable cirque était installé et des oiseaux rares offraient un spectacle surprenant et éducatif aux enfants ébahis. Le clou de la journée fut pourtant tout autre et a réuni petits et grands : un défilé de mode très étonnant et très amusant. En effet, les modèles étaient des chiens qui présentaient les dernières créations en matière de mode canine. Le succès fut tel et si retentissant que les organisateurs ont décidé de reconduire le spectacle pour l’année prochaine. Le Kids Fest, c’est tous les ans une journée de plaisir et de joie au cœur de la ville de Toronto qui connaît un succès de plus en plus grand à tel point que les organisateurs réfléchissent à la possibilité d’exporter leur manifestation dans une autre ville. L’important étant d’avoir de la place au cœur d’une ville car c’est ce qui fait le succès de cette manifestation : une attraction géante sur une journée, en centre-ville. Les petits chiens ont créé la surprise cette année et ont contribué à faire connaître l’événement au-delà des frontières canadiennes. Si les organisateurs ont déjà eu beaucoup de contacts avec d’autres villes canadiennes, ils comptent bien garder l’idée originale et ne pas voir de pâles copies naître ici et là.
J’irai dormir dans un anus ! Dormir au milieu des poissons ! zoom sur… À 12 mètres sous l’eau, dans un magnifique lagon d’une île privée dans les Fidji, le Resort Poseidon Undersea accueille 25 suites, un restaurant, un bar, une salle de gym et même une chapelle pour célébrer les mariages dans un cadre véritablement hors du commun. La conception tout à fait originale et unique de cet hôtel innovant est le fruit deL. Bruce Jones, le patron d’une société américaine de sous-marins. Aujourd’hui, l’hôtel n’est pas encore habité mais cela sera possible d’ici quelque temps. L’accès à l’hôtel sous-marin se fera par ascenseur, à partir de la côte de l’île privée, sur laquelle 51 chambres viendront compléter le complexe, ainsi qu’un spa, des courts de tennis et un parcours de golf de neuf trous. Il en coûtera environ 11 600 euros pour une semaine au complexe, dont deux nuits, pas plus, passées sous l’eau. Un séjour original et unique mais cependant pas donné et peu accessible… malgré le paysage magnifique et magique offert à chaque fenêtre, à toute heure du jour et de la nuit. Le complexe fournira de plus, à chaque visiteur, l’accès à un mini sous-marin afin de pouvoir explorer plus avant la faune sous-marine du lagon. à quelques 25 kilomètres d’Anvers, en Belgique, se trouve un hôtel bien-nommé CasAnus, en forme d’intestin humain et se terminant par un anus. Il s’agit, au départ, d’une sculpture d’art qui en fait l’un des hôtels les plus insolites au monde. Le tube digestif est la création de Joep Van Lieshout, un artiste néerlandais, et contient une chambre à coucher très agréable, ainsi qu’une salle de bain tout confort, aux murs immaculés. La sculpture se trouve sur le terrain de la Fondation Verbeke qui propose un espace de 12 hectares de long, entre Bruges et Anvers et abrite quelques 2 000 œuvres d’art, entre collages, peintures et sculptures. Selon ses propres dires, Gert Verbeke n’achète pas une œuvre à cause d’un nom, mais parce qu’elle lui parle. Patron d’une entreprise de transports en plein essor, il a commencé à collectionner des œuvres avec son épouse Carla pour se détendre durant ses rares moments de loisirs. À présent, Gert Verbeke se consacre uniquement à sa passion. Ouverte depuis cinq ans, la Verbeke Foundation propose, en plus de sa collection permanente, deux expositions temporaires annuelles. Le couple de collectionneurs a une prédilection pour une forme d’art bien particulière qui s’inscrit parfaitement dans le décor de leur fondation : l’art bio. Des œuvres qui accèdent à leur forme grâce aux animaux et aux plantes. À quelques mètres de CasAnus, on trouve également le Camping Flat, un échafaudage de 3 étages possédant chacun une tente et du gazon synthétique. 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :