Vérité n°6 fév/mar/avr 2013
Vérité n°6 fév/mar/avr 2013
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°6 de fév/mar/avr 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (206 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 29 Mo

  • Dans ce numéro : « J'ai simulé des viols ! »

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ZOOM SUR… Jamais sans mes Stilettos ! à Marikina, dans la banlieue de Manille, capitale des Philippines, s’est déroulée en fin d’année une course surprenante mais très amusante. Afin de promouvoir l’industrie de la chaussure dans la ville, un festival a été mis au point par les autorités, dont le clou de l’événement est la course en stilettos, appelée le « Tour de Takong ». Mais attention, pas n’importe quelle course puisqu’il faut être en talons ! Ainsi pour l’occasion, les hommes s’habillent en femmes, ce qui n’est pas rare dans les pays asiatiques et beaucoup plus accepté qu’en Europe. On a ainsi pu voir des hommes grimés en femmes courir comme des acharnés et donner tout ce qu’ils avaient pour parcourir les 500 mètres de la course, sur la bien nommée Shoe Avenue (avenue de la chaussure) de Manille. La course est ouverte à tous, hommes ou femmes, âgés de 18 ans et plus, résidents ou non de la ville de Manille. Le vainqueur de la course a remporté 10 000 Pesos Philippins, le second, 7 000 pesos et le troisième, 5 000 pesos, soit de 185 euros à 92 euros. Ainsi, une centaine de femmes et d’hommes se sont disputés les quelques mètres de course avec des chaussures à talons d’au moins 3 pouces, soit 7,62 centimètres précisément. Une épreuve d’équilibre mais aussi d’endurance pour tous les participants. 6 Un concours au poil ! ÀLas Vegas dans le Nevada, l’excentricité est de mise et il existe toute sortes de concours, tous plus loufoques les uns que les autres. Ainsi, en novembre dernier se tenait la troisième édition du Concours national de Barbe et Moustache. Le concours, ouvert à tous, sans distinction de nationalité, d’expérience ou d’appartenance à une association, a vu défiler quelques 150 candidats dans dix-sept catégories différentes, celle de la « Moustache Dali » ayant eu le plus grand succès, tout comme la catégorie « Free Style » qui réunissait les plus excentriques. Les dix-sept catégories représentées sont celles utilisées lors du Championnat du monde de moustache et réunit tout ce qui se fait en matière de pilosité faciale. Les concurrents devaient s’acquitter d’un droit d’inscription de 40 dollars pour pouvoir concourir et les spectateurs avaient un siège réservé pour 10 dollars. Pour la compétition, un programme complet sur un week-end entier a été mis en place avec tournoi de poker « spécial moustachus », une visite du magnifique barrage Hoover, du rafting sur la rivière Colorado et le spectacle du concours pour bien boucler ce week-end haut en couleurs et en émotions de tous poils.
Scrabble cinq étoiles ! On dirait un jeu de Scrabble ordinaire, avec un plateau ordinaire et des pions qui semblent ordinaires, mais il s’agit du jeu de Scrabble le plus cher du monde. Et ce n’est pourtant pas grâce à son aspect bling-bling qui n’a rien à envier à un jeu traditionnel. La richesse de ce jeu réside dans la technologie employée qui le rend si unique, spécial et cher. Il a été présenté lors de la Prague Esprit Sports Festival, en décembre dernier, qui est un championnat organisé pour les jeux qui nécessitent la puissance du cerveau. La technologie pour ce jeu de Scrabble, développée et conçue par la société British Mind Sport, a coûté plus de 25 000 euros et permet de lire et calculer instantanément le score des combinaisons de lettres posées sur le plateau de jeu. Il est ainsi capable de détecter les scores de lettres individuelles et les totaux de mots composés par les pions posés sur le plateau. Chacun des 100 pions cache un circuit intégré d’identification par radiofréquence et le plateau de jeu contient des capteurs qui peuvent analyser en quelques millisecondes où et comment sont disposés les pions. Le plateau comporte en plus un éclairage LED, une unité de plateau en fibre de carbone et un système permettant de diffuser le jeu directement sur internet, grâce à un logiciel unique. Machine à hamburger ! zoom sur… À San Francisco, une nouvelle chaîne de restaurants vient de voir le jour, où tous les aliments sont entièrement cuits par des robots. Mais pas n’importe quel restaurant ! On ne parle pas de vraie gastronomie mais de restauration rapide. La machine remplace ainsi l’ensemble des cuisiniers à la chaîne d’un restaurant de hamburgers. Les aliments sont choisis, préparés et placés automatiquement, ce qui n’empêche pas le client de choisir lui-même sa viande, entre du porc, du bœuf ou du bison, et sa cuisson. Ensuite la machine découpe automatiquement tomates et cornichons pendant la cuisson et met automatiquement le hamburger dans un sac pour le servir le plus frais possible et dans un temps record. La société créatrice de la machine, le laboratoire Machines Momentum, affirme que le travail est plus efficace que s’il était réalisé par des humains mais aussi que la chaîne hygiénique est parfaitement respectée et qu’en plus, vu les économies réalisées sur la masse salariale, l’emploi de la machine permet un choix d’ingrédients de première qualité et donc un produit fini bien meilleur que dans un fast-food classique. De plus, la machine ne prend pas beaucoup de place et permet de rentabiliser l’espace de travail. Rien n’est dit cependant des coûts d’installation, de réparation et de quantité nécessaire pour faire tourner un restaurant. Cela reste cependant une mauvaise nouvelle pour les chômeurs qui pensaient encore que servir des hamburgers était à la portée de tous et un travail facile et assuré. 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :