Vérité n°5 nov-déc 12/jan 2013
Vérité n°5 nov-déc 12/jan 2013
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°5 de nov-déc 12/jan 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (206 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 23,0 Mo

  • Dans ce numéro : elle a couché pour son animal « Prête à tout pour sauver mon chien ! »

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Ma vIe… « Le cœur trop gro 26 « Elle ne pouvait pas respirer normalement et nous étions très très inquiets. » Phoebe est une petite fille de quatre semaines qui détient un record peu enviable. Celui du bébé le plus jeune à avoir été sauvé après une opération du cœur due à une malformation cardiaque congénitale. Phoebe a été diagnostiquée très vite, fort heureusement pour elle. Le médecin raconte : « Phoebe souffrait d’une ALCAPA qui touche environ un enfant sur 20 000 et qui n’est pas toujours détectée. C’est une anomalie de l’artère coronaire gauche. Les vaisseaux sanguins qui approvisionnent le sang de son cœur n’étaient pas reliés entre eux. Ainsi, un tiers seulement de l’oxygène dont le cœur a besoin pour bien fonctionner circulait. Son petit cœur s’est alors mis à gonfl er, jusqu’à deux fois sa taille normale. Pour vous faire une idée, son cœur est passé en quelques jours de la taille d’une noix à celle d’une orange, ce qui aurait pu avoir des conséquences désastreuses. » Ses parents, Charlotte et Carl, âgés
s de ma fille ! » respectivement de 27 et 32 ans, racontent : « Elle ne pouvait pas respirer normalement et nous étions très très inquiets. Très rapidement, dans les jours qui ont suivi sa naissance, on a vu qu’il y avait un problème : outre sa respiration diffi cile, son visage devenait violet. Nous étions terrifiés et sommes retournés à l’hôpital. » Phoebe était venue la semaine d’avant car elle souffrait d’une pneumonie et Charlotte avait hésité à ramener sa fille à l’hôpital, comme si elle avait peur de déranger une nouvelle fois le personnel. Mais à son arrivée, les infirmières ont constaté que le bébé devenait bleu. La petite est alors transférée d’urgence à l’hôpital d’Alder Hey à Liverpool dans un état critique. Charlotte et Carlcraignent le pire et attendent dans l’angoisse le diagnostic des médecins. Là, ils apprennent qu’il faut opérer Phoebe le plus rapidement possible, mais les médecins ne leur cachent pas que l’opération est délicate pour une si petite personne. « J’ai alors pensé à la souffrance qu’elle allait endurer et je me suis rappelé son retour à la maison après sa naissance. Dans les premiers jours elle avait l’air si bien, si tranquille. Et puis j’ai alors réalisé comment elle devait souffrir intérieurement. Je savais qu’il n’y avait pas d’autre solution que l’opération, mais ce fut très dur à endurer et dans l’histoire je crois que c’est Phoebe qui a été la plus courageuse. Elle était entre la vie et la mort et l’opération était sa seule chance de survie. » Ses parents l’ont d’ailleurs surnommée « Braveheart », qui veut dire « Cœur brave » en français, tellement ils ont été impressionné de sa capacité à supporter et à se remettre de l’opération. « Une semaine après son opération, Phoebe était un bébé heureux. S’il n’y avait pas eu ses cicatrices, il aurait été diffi cile d’imaginer ce par quoi elle était passée. » Phoebe est restée trois jours en soins intensifs mais s’est remise de son opération à une vitesse incroyable. Une semaine après, sa maman la tenait dans les bras et la petite fille lui souriait. « Dix jours après l’opération, Phoebe était à la maison. Au départ le médecin nous disait de compter quatre semaines avant son retour. Mais elle s’est remise si vite qu’elle a pu rentrer plus tôt. » Aujourd’hui Phoebe est sauvée mais elle devra prendre des médicaments probablement toute sa vie pour réguler son rythme cardiaque et sera suivie régulièrement par un cardiologue. « C’est incroyable de voir Phoebe aujourd’hui car j’ai vraiment cru que nous l’avions perdue et qu’elle allait mourir. Ce furent des moments très angoissants et douloureux. Carlet moi étions préparés au pire. C’est incroyable de se dire qu’elle a souffert mais qu’elle ne pouvait rien exprimer. C’est terrible mais j’espère que ce n’est qu’un mauvais rêve maintenant pour elle. Elle a bien récupéré mais nous restons vigilants et elle n’est pas complètement remise. » Le Dr Johnson qui a opéré Phoebe reconnaît qu’ils ont eu de la chance de pouvoir diagnostiquer la maladie si tôt, et ceci grâce à l’hôpital, suffi samment équipé en matériel pédiatrique. « Phoebe est la plus jeune patiente que nous ayons opérée de l’ALCAPA et elle a pu être diagnostiquée très tôt. Normalement nous constatons la maladie lorsque le bébé est plus âgé car cette maladie est souvent prise pour un mauvais rhume : il faut souvent plusieurs scintigraphies cardiaques pour la détecter, d’autant plus que les battements du cœur d’un bébé sont plus rapides que la normale et ils peuvent masquer les défauts tels que l’ALCAPA. Cette intervention représente un risque élevé pour le patient car on opère un muscle cardiaque malade qui a souvent du mal à repartir tout seul. » Aujourd’hui Carlet Charlotte se rendent compte de la chance que leur fille a eue, car seuls sept centres anglais sont équipés pour déceler la maladie. C’est pourquoi ils ont organisé l’été dernier une manifestation pour récolter de l’argent qui permettra aux parents de rester sur place pendant que leur enfant est hospitalisé. 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :