Vérité n°4 aoû/sep/oct 2012
Vérité n°4 aoû/sep/oct 2012
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°4 de aoû/sep/oct 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 26,9 Mo

  • Dans ce numéro : « J'ai perdu 60 kilos grâce au sexe ! »

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Ma pSy… fréquente les site 42 « Je suis avec mon copain depuis plus de 3 ans et il y a eu des hauts et des bas. Il m’a trompée, menti… » « Mon compagnon Aujourd’hui, avec plus de dix millions d’abonnés sur les sites de rencontres, il est sûr qu’on y trouve tant des célibataires que des hommes et des femmes en couple. Être connecté, pour être sûr de ne rien louper, voilà le problème de toutes ces personnes qui voient là plus une évasion et un jeu que la recherche d’une vraie relation. Stéphanie, une jeune femme qui doute... je suis avec mon copain depuis plus de 3 ans et il y a eu des hauts et des bas. Il m’a trompée, menti, mais aujourd’hui, après plusieurs séparations et retrouvailles, nous sommes heureux, et avons tous les deux grandi (j’ai 22 ans et il en a 25). La semaine dernière, en regardant son téléphone après l’avoir utilisé pour jouer à un jeu, j’ai pu constater qu’il s’était inscrit sur un site de rencontre. Je savais que je n’aurai pas dû fouiller mais avec notre passé sulfureux, je suis devenue un peu méfi ante. Quand je lui en ai parlé, il a prétexté s’être fait inscrire par un copain. Mais j’ai insisté, et il a tout avoué. Il m’a dit qu’en ce moment, il avait moins confi ance en lui, qu’il se sentait gros (c’est vrai qu’il a pris du poids ces derniers mois), moche et qu’il avait l’impression qu’il ne plaisait plus, et qu’il s’était inscrit pour ces raisons. Il a ajouté qu’il
s de rencontre » s’était senti ridicule, et qu’il n’y était jamais retourné (j’ai vérifié, c’est vrai). Il voulait simplement voir s’il recevait des messages. Je l’ai cru. Mais aujourd’hui, après avoir pardonné, je commence à douter et à paniquer. Son excuse tient la route, mais je n’ai pas envie de souffrir encore par sa faute. Je sais que je peux paraitre naïve, mais il fait beaucoup d’efforts depuis notre discussion et a passé plusieurs jours à me couvrir des cadeaux et il en a même fabriqué un. J’ai envie de croire qu’il a changé, mais j’ai l’impression que son ancienne nature reprend le dessus… STEPHEN, UN JEUNE HOMME MAL DANS SA PEAU « Je comprends Stéphanie qui a peur mais d’un autre côté, je n’ai rencontré personne sur ce site. J’ai fais un profi l et laissé des messages, comme ça pour me marrer. De toutes manières, aujourd’hui, que ce soit sur un site de rencontre ou sur Facebook, c’est pareil, on est connecté tout le temps avec tout le monde. Ça marche comme ça et on ne peut pas enfermer les gens dans des cocons, ça ne marche plus. Être connecté sur ce site, c’est comme un jeu pour moi. Si on me répond, le jeu continue, c’est tout. Par contre, si Stéphanie comme à fouiller dans mes affaires et que je ne peux pas avoir un peu de liberté, le jeu va se terminer bien vite pour elle. Pour l’instant je la rassure et je veux bien faire des efforts mais si je me prends de reproches et que je suis obligé de me justifi er tous les jours, ça ne va pas le faire ! Mais attention, ça ne veut pas dire que je ne l’aime plus et que je ne veux pas vivre avec elle. Il faut juste qu’elle apprenne à prendre les gens comme ils sont. On a tous des défauts et on veut être connectés, aujourd’hui, c’est pour tout le monde pareil. » L’AVIS DU PSY Toute la question est de savoir si celui qui surfe sur des sites de rencontre trompe son compagnon ou cherche juste une distraction. Et puis converser sur un site de rencontre n’induit pas forcément un passage à l’acte. Bien souvent, une discussion derrière un ordinateur permet de faire marcher l’imagination et de dire des choses qu’on ne dirait pas de visu à la personne qu’on aime. « Internet invite bon nombre d’hommes et de femmes à exprimer un bon nombre de pulsions sexuelles qu’ils assouviraient peut-être ailleurs, dans l’alcool ou la violence, et ces petits arrangements pulsionnels permettent de libérer la pression » souligne Jean- Marie Sztalryd, psychanalyste et responsable de l’enseignement de sexualité humaine à l’université de Paris-XIII. « Quand l’un des deux partenaires commence à avoir une autre relation, même virtuelle, c’est toujours diffi cile à vivre. Cela remet en face de sa vie de couple. Mais si des sentiments et une envie d’avancer ensemble existent encore, il est toujours possible de rebondir. La parole est alors essentielle, quitte à faire le point avec un thérapeute. Malheureusement, beaucoup de couples demeurent très silencieux. » À Stéphanie donc de recréer le dialogue et d’avoir un peu confi ance en elle, et surtout d’arrêter de chercher ce qui ne va pas chez son ami qui visiblement a des travers et a besoin de se sentir libre, même si il veut vivre avec Stéphanie. Ils doivent trouver leur rythme et n’en sont qu’au début de leur relation qui ne commence pas de la manière la plus zen qui soit, mais s’ils arrivent à affronter cette nouvelle épreuve, leur couple a toutes les chances de durer. 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :