Vérité n°3 mai/jun/jui 2012
Vérité n°3 mai/jun/jui 2012
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°3 de mai/jun/jui 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 54

  • Taille du fichier PDF : 22,2 Mo

  • Dans ce numéro : « Mon fils couche avec une femme plus âgée que moi. »

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
« Je suis une 44 Ma pSY… « Avec une barbe et un costume, je me sens bien… » Selon la définition le terme Drag King est la masculinisation de l’appellation Drag Queen. Il s’agit de femmes aimant s’habiller en homme surtout dans le cadre d’un spectacle, d’une fête ou d’une manifestation artistique. C’est le cas de Christelle, 31 ans, pour qui le transformisme est devenu une raison de vivre. Un « hobby » qui n’est pas totalement au goût de sa compagne, Isabelle. loin des clichés, Christelle a toujours été un garçon manqué. Sûre de sa sexualité, elle assume totalement son attirance pour les femmes. Aujourd’hui en couple, elle doit composer avec son côté masculin qu’elle aime mettre régulièrement en valeur. Un choix de vie qui n’est pas sans poser de problèmes. « Je n’ai jamais été une petite fille comme les autres. Plutôt casse-cou, j’aimais traîner avec les garçons et faire du skate plutôt que jouer à la poupée. À l’adolescence, même si je me sentais mieux avec les garçons, je me suis rendue compte que les filles m’attiraient. Même si on se pose toujours des questions sur sa sexualité, j’ai vite compris que j’étais gay. Mes parents ont été formidables.
drag king » Ils ont compris mon choix et m’ont toujours soutenue. L’homosexualité n’est pas toujours simple à assumer dans notre société mais je m’en sortais bien, j’avais une bande d’amis top, bref tout roulait. Un jour une amie m’a invitée à un show de Drag King. Le phénomène était encore assez confi dentiel et je ne savais pas trop où je mettais les pieds. J’avais peur de tomber dans une soirée où il n’y aurait que des caricatures de lesbiennes. J’étais quand même très intriguée car on ne peut pas dire que je sois très féminine. Je préfère largement les sweats et les baggys aux jupes et talons hauts ! Cette soirée a été comme une révélation. Ces femmes déguisées en hommes étaient magnifi ques. Elles assumaient leur côté masculin avec une touche de féminité, ce qui m’a complètement chamboulée. Après plusieurs semaines, j’ai décidé de sauter le pas et de, moi aussi, m’habiller en homme. J’ai demandé à l’amie qui m’avait accompagnée à ce fameux soir de me donner des contacts et des conseils pour que ma transformation soit parfaite. Le visage barbu, les cheveux courts, le costume, c’était moi et en même temps une autre personne. Je pense que j’ai compris à ce moment que j’aurais peut-être préféré naître homme. Je me sentais tellement bien dans ce « nouveau corps » que je ne voulais plus le lâcher ! J’attendais le week-end avec impatience pour pouvoir m’habiller comme un mec et me dessiner une barbe sur le visage. Au quotidien j’ai également commencé à choisir des vêtements encore plus masculin. Avec mes cheveux courts, je voyais dans le regard des gens qu’ils se demandaient si j’étais une fille ou une garçon. Ça m’amusait beaucoup. C’est à ce moment là que j’ai rencontré ma compagne actuelle, Isabelle. Plutôt féminine, je ne lui ai pas dit tout de suite que j’étais une Drag King. J’ai fi ni par l’emmener dans une soirée « King ». Elle s’est beaucoup amusée. Je lui ai alors parlé de mon besoin de m’habiller en homme. Si elle a très bien compris, elle pensait que ce n’était que pour une soirée de temps en temps. Au début de notre relation, je faisais donc attention mais petit à petit le besoin de m’habiller en homme devenait plus fort. C’est alors que des tensions sont nées. Même si on s’aime, je sens que cela ne lui plaît pas trop. Elle aime les femmes et veut sortir avec une femme. Je n’ai pas encore osé lui dire que je songeais à changer de sexe car je pense que cela marquerait la fi n de notre couple. » Pour Isabelle, la métamorphose de Christelle commence à les éloigner. Alors qu’elle s’épanouit dans son rôle de Drag King, Isabelle pense que cela ne devrait rester qu’un loisir. « Quand j’ai rencontré Christelle, j’ai bien évidemment vu qu’elle était plutôt du genre masculine. Mais ça me plaisait. Quand elle a commencé à me parler du phénomène des Drag King, j’ai accepté de l’accompagner à cette soirée par curiosité. C’était marrant. Mais de là à franchir le pas, non ! C’est alors qu’elle m’a expliqué qu’elle aussi aimait s’habiller en homme à l’occasion. Si c’était une fois de temps en temps, ça ne posait pas de problème. Mais comme j’avais ouvert la porte, Christelle s’est vraiment lâchée. Je lui ai dit que cela ne me plaisait pas. Qu’elle devait faire des compromis pour moi. J’aime les femmes, pas les hommes ! Elle essaie de faire des efforts mais je sens qu’elle n’est pas vraiment heureuse. C’est devenu un vrai problème dans notre couple. Je comprends qu’elle ait besoin de ça pour se sentir bien mais avec moi ça ne passe pas. Elle se transforme de plus en plus en garçon. Et plus elle se transforme, plus je m’éloigne. Je ne veux que son bonheur mais j’ai bien peur que cela se fasse sans moi… » L’AvIS Du pSY Il faut tout d’abord rappeler que toutes les Drag King ne sont pas homosexuelles. Il arrive souvent que des personnes aient l’impression de ne pas être nées dans le bon corps. Ils cherchent alors des moyens de se sentir mieux. C’est le cas de Christelle qui fi nalement se sent vraiment elle –même lorsqu’elle s’habille en homme. Elle évoque plus loin la possibilité de changer de sexe. C’est une progression logique de ce processus de changement de genre mais ce n’est pas toujours le cas. Elle passerait certainement le cap si cela ne posait pas de problèmes dans son couple. Il va falloir que l’une des deux lâche du lest pour sauver leur relation sinon elle va droit dans le mur. Accepter les différences de l’autres n’est pas toujours facile en résumé. 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :