Vérité n°3 mai/jun/jui 2012
Vérité n°3 mai/jun/jui 2012
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°3 de mai/jun/jui 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 54

  • Taille du fichier PDF : 22,2 Mo

  • Dans ce numéro : « Mon fils couche avec une femme plus âgée que moi. »

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Ma pSY… « Mon fils couche avec une f 40 « Je l’ai suivi plusieurs fois et l’ai vu retrouver cette femme que je trouve, personnellement très vulgaire… » Aujourd’hui la sexualité des adolescents est de plus en plus précoce et de plus en plus débridée, ceux-ci ayant accès à la pornographie de plus en plus jeunes. Ils veulent faire « comme les grands » et n’hésitent pas à afficher leurs petites copines de plus en plus jeunes. Mais la situation devient très gênante quand la petite amie d’un jeune garçon est plus âgée que sa propre mère… maud, 42 ans, est la maman de Jérôme, tout juste 19 ans, qui vit une histoire d’amour avec une femme plus âgée qu’elle. « Ces derniers temps, je trouvais Jérôme transformé, distant et très secret. » Maud sent que quelque chose ne va pas avec son fils. Il s’enferme dans sa chambre de plus en plus souvent, devient désagréable avec elle et n’invite plus ses amis à la maison. Maud s’inquiète et pense tout de suite à un problème de drogue. « En plus, ses notes sont en chute libre et dès que j’engage la conversation, il m’envoie bouler... Il faut dire que
emme plus âgée que moi » Jérôme a toujours eu une scolarité très compliquée. Son père est parti quand il était jeune et il ne le voit plus aujourd’hui. J’ai toujours travaillé très dur pour joindre les deux bouts et je l’ai élevé seule pendant plusieurs années avant de me remarier il y a dix ans. Depuis j’ai eu deux nouveaux enfants. Le beau-père de Jérôme ne s’est jamais mêlé de son éducation et il ne lui a jamais rien dit sur sa façon d’être. Mon fils s’entend bien avec son petit frère et sa petite sœur mais ne partage pas grand-chose avec eux. Les plus jeunes sont dans la même chambre et personne ne rentre vraiment dans celle de Jérôme. C’est son monde à lui et c’est comme ça. J’ai toujours culpabilisé de ne pas avoir su lui donner une vraie famille unie et il n’a plus de contact avec son père. C’est diffi cile pour lui, mais pour moi aussi. » Très inquiète, Maud contacte le lycée qui n’a rien relevé d’anormal. Jérôme est un garçon solitaire et taciturne par nature. Sans réponse, elle se décide à rentrer dans la chambre de son fils et à chercher un indice. « C’est alors que je suis tombée sur des photos... très suggestives d’une femme. J’étais choquée mais je pensais qu’il s’agissait d’extraits d’un livre pornographique et... j’en ai trouvé d’autres avec Jérôme dessus... » Maud est sous le choc, d’autant plus que la femme sur les photos semble beaucoup âgée que son fils. Elle en parle à son mari qui lui dit de le laisser découvrir tout seul sa sexualité. Elle veut en parler à son fils, mais ne veut pas avouer qu’elle a fouillé dans sa chambre. Elle décide donc de le surveiller à la sortie du lycée. Elle le voit alors partir retrouver cette femme qui a l’air plutôt « très aguicheuse ». Maud a un doute sur la profession de cette femme. « Je l’ai suivi plusieurs fois et l’ai vu retrouver cette femme que je trouve, personnellement, très vulgaire. J’ai réussi à me renseigner sur elle car je voulais être sûre que ce n’était pas une prostituée. » Mais Maud ne sait toujours pas comment aborder le sujet avec son fils. Elle s’inquiète pour son avenir et a peur des déconvenues qui pourraient apparaître à la suite d’une telle relation. « J’ai gâché ma jeunesse avec son père et je ne voudrais pas que Jérôme fasse la même chose que moi. » Un jour, Maud s’est débrouillée pour se retrouver nez-à-nez avec le couple en espérant engager un dialogue avec son fils. Malheureusement celui-ci s’est refermé et a décider de partir vivre sa vie chez sa maîtresse... Jérôme se sent bien avec sa maîtresse et c’est tout ce qui lui importe « Ma mère est jalouse. Jalouse qu’une femme un peu plus âgée qu’elle puisse plaire à de jeunes garçons et avoir une mentalité si jeune. Moi, je m’éclate avec elle et c’est l’essentiel. Elle m’apprend la vie bien plus que ma mère, me comprend et m’écoute et puis elle a vraiment de l’expérience dans beaucoup de domaines alors que ma mère est toujours à la traîne et vraiment d’une autre époque. Je suis très amoureux de Julie et son petit garçon m’apprécie. Il s’en fout, lui. Je suis bien avec et chez elle et c’est tout ce qui m’importe. Ma mère est juste jalouse. » Julie, la belle maîtresse de Jérôme n’est pas si sûre d’elle « Ce n’est pas facile, en tous les cas pour moi car lui, je n’ai pas l’impression que ça lui pose de problème, notre différence d’âge. Il m’aime, il me désire. C’est de mon côté que c’est diffi cile. Je n’ai jamais eu beaucoup confi ance en moi, alors être regardée par les yeux d’un homme qui pourrait être mon fils, c’est souvent lourd. D’autant que Jérôme est un beau garçon. Il plaît beaucoup aux filles. Il y a des moments douloureux, pour moi, quand je vois des filles de son âge lui tourner autour. Et que moi, je suis là, avec mes 46 ans, ma préménopause et mes premières bonnes rides... Il faut vraiment avoir confi ance en soi pour assumer ça, car qu’on le veuille ou non, une femme de 46 ans, c’est moins attirant qu’une jeune fille de 20 ans. Alors, je sais qu’un jour il me quittera. En attendant, j’en profi te ! » L’AvIS Du pSY Une différence d’âge trop importante dans un couple peut être une source de confl it, surtout quand le couple doit vivre à l’écart de la famille et de la société. Dans le cas d’un couple où la femme est plus âgée que l’homme, la situation est très symbolique. Dans ce type de relation, la femme risque d’instaurer une relation mère-fils avec son partenaire. Si ce dernier est encore étudiant, il se peut qu’elle le soutienne fi nancièrement. L’enjeu des enfants peut être, là aussi, un problème. En effet, la femme peut ne pas pouvoir donner un enfant à son partenaire. Ce désir peut devenir plus fort que le couple. La femme se sent alors dévalorisée et le couple peut éclater, ou se cimenter. Dans tous les cas, il ne faut pas se sacrifi er par amour car, tôt au tard, les rancunes et les regrets ressurgiront. Il faut aussi éviter de faire ressentir à l’autre cette différence. 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :