Vérité n°1 jan/fév 2012
Vérité n°1 jan/fév 2012
  • Prix facial : 1,90 €

  • Parution : n°1 de jan/fév 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 26,8 Mo

  • Dans ce numéro : par amour, j'ai sorti ma femme du coma par un baiser !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
« Je vis avec « Contrairement à ce que l’on pourrait croire, un cochon n’est pas sale et ne sent pas mauvais... » 28 MON aMi… « C’est un animal très intelligent et affectueux » paloma est une truie bienheureuse qui vit dans une maison à Hambourg, la plus belle vie de porc que l’on connaisse. « Paloma est un cochon très obéissant qui aime se promener en laisse et aller faire les courses avec moi. Elle est incroyable et sait attendre très sagement à la sortie des magasins » raconte Mico, sa propriétaire, et ce pour le plus grand plaisir des passants qui n’en reviennent pas de voir un cochon en pleine ville. Paloma a un sacré succès et est régulièrement prise en photo, surtout quand elle attend sagement à côté de Flippo, le Jack Russell, que sa maîtresse revienne. Il faut dire que c’est rare de croiser quelqu’un qui partage son quotidien avec un cochon. Tout juste connaît-on l’histoire
une truie » de George Clooney et de son cochon Max, ou de Paris Hilton qui a aussi adopté un cochon, mais ce sont là des stars qui aiment se faire remarquer. Pour sa part, Mico adore les cochons et avait toujours rêvé d’en avoir un à la maison. Elle a donc adopté Paloma, un cochon ventru originaire du Vietnam, qui est ce que l’on appelle un cochon nain qui peut faire jusqu’à 80 kg à l’âge adulte pour environ 55 cm au garrot. Une bien belle bête quand même ! « C’est un animal très intelligent et affectueux » nous dit Mico, ce que confirment tous les spécialistes. Il faut savoir qu’un cochon se dresse comme un chien. Il faut lui apprendre à être propre et à être obéissant ce qui n’est pas très compliqué malgré ce que l’on pourrait croire, même si les cochons ont en général beaucoup de personnalité. De plus, on peut leur apprendre facilement à faire des tours, généralement contre des friandises et il n’est pas compliqué de leur apprendre à faire dans une litière. Le plus pratique est quand même qu’ils demandent pour aller dehors, ce qu’ils savent très bien faire. Il faut savoir leur fi xer les limites et les règles à respecter, et tout se passe bien. Mico adore son cochon et elle a pris l’habitude de lui donner des chips en bouche-à-bouche, leur jeu favori. « Paloma est très gourmande et il faut que je fasse attention à ce qu’elle mange, d’autant plus qu’elle est capable de voler la nourriture de Flippo. Mais Flippo est un chien très patient et ils s’entendent à merveille. Ils partagent même leur panier pour dormir. » Le plus compliqué peut-être lorsque l’on possède un cochon est de pouvoir lui laisser fouiller et retourner la terre du jardin. « Il a fallu aménager un peu l’intérieur de la maison car Paloma avait vite fait d’ouvrir les placards, les tiroirs et même le réfrigérateur pour fouiller et voir ce qu’elle pouvait y trouver, mais c’est une vraie joie de l’avoir avec nous car elle est très très drôle et on ne s’ennuie jamais avec elle. » La principale règle à retenir avec Paloma, comme avec tous les cochons, est qu’il faut cacher toute la nourriture et la mettre sous scellés car elle déniche toujours ce qu’elle y a à portée de groin et qu’elle pourrait manger. Elle trouvera toujours une solution pour attraper ce qui est en hauteur et le plus simple et de tout enfermer. Mais attention, si le cochon est mal dressé, il pourra s’attaquer aux tapis ou aux livres s’il ne trouve rien à manger. Comme pourrait le faire un chien ou un chat qui peut s’attaquer à un canapé pour le griffer ou le dévorer. Il faut donc être particulièrement vigilant dans les premières semaines d’adoption et fi xer les règles très rapidement sous peine de se faire déborder. « Mais ce n’est vraiment pas plus compliqué qu’avec un chien » nous confirme Mico. « Contrairement à ce que l’on pourrait croire, un cochon n’est pas sale et ne sent pas mauvais. C’est comme ça dans les étables car il n’a pas le choix. Et puis cela dépend aussi de la race. C’est d’ailleurs étonnant le nombre de questions que l’on peut me poser quand je sors avec Paloma. Les gens sont très curieux et sont parfois très impressionnés car Paloma est une belle truie. Mais elle est si « Les gens sont très curieux et sont parfois très impressionnés… » mignonne qu’elle donne bien souvent envie aux gens d’avoir leur propre cochon. » Ce qui complique bien souvent la situation lorsqu’un enfant demande à ses parents d’adopter un cochon après avoir vu Paloma. 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :